Mise à jour : lundi 29 octobre 2012 12:43 | Par l’équipe, l’équipe

Vettel puissance 4

Sebastian Vettel qui s'impose en Inde et se rapproche encore d'un troisième titre, Fernando Alonso qui s'accroche tant bien que mal derrière, Michael Schumacher qui traîne sa peine avant de prendre sa retraite, c'est le bilan du Grand Prix d'Inde. (F. B.)


Vettel puissance 4

Vettel puissance 4

La confiance de Fernando Alonso concernant le titre mondial peut parfois laisser pantois, mais il faut bien reconnaître à l'Espagnol son immense détermination lorsqu'il est sur la piste. Il l'a encore démontré dimanche. Seulement 5e sur la grille, alors que Sebastian Vettel avait signé la pole, le pilote Ferrari a d'abord doublé les deux McLaren lors des premiers tours, avant de croquer Mark Webber, gêné par des soucis de Kers, en fin de course. C'était donc bien lui sur la deuxième marche du podium. Il n'a concédé que sept points au leader allemand, et reste en vie avant les trois dernières courses. Et il est encore plus confiant qu'avant le Grand Prix d'Inde. C'est lui qui le dit, on est bien obligé de le croire.

Avec sa quatrième victoire de suite, sa cinquième au total cette saison, Sebastian Vettel a fait encore un pas de plus vers le titre mondial. L'Allemand n'a été que très peu inquiété dimanche en Inde, où il s'était déjà imposé l'année dernière. On le sait depuis quelques courses désormais, la Red Bull est redevenue la reine du plateau. L'Allemand étant loin d'être maladroit volant en mains, le duo a repris sa domination totale sur le championnat. Les autres pilotes ont lâché prise depuis longtemps, seul Fernando Alonso s'accroche encore. Mais Vettel est très bien parti pour rejoindre Ayrton Senna, Nelson Piquet ou Niki Lauda avec trois couronnes.

La fin de saison de Michael Schumacher ressemble à un cauchemar. 11e au Japon, 13e en Corée du Sud, l'Allemand s'est classé 22e en Inde mais il a en fait abandonné à trois tours de l'arrivée. Tout avait mal débuté pour lui, accroché involontairement par Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) au départ et victime d'une crevaison qui l'a contraint à rentrer immédiatement aux stands. Il a ensuite passé sa course entre la 24e et la 18e place, loin de toute ambition. Il a même failli être pénalisé pour avoir gêné Romain Grosjean (Lotus) qui lui prenait un tour. Le septuple champion du monde n'a plus que trois courses à vivre avant de prendre sa retraite...

Cela fait désormais cinq courses que Kimi Räikkönen n'est plus monté sur le podium. En Inde, il a pris la septième place après avoir passé quasiment les 60 tours dans la roue de Felipe Massa (Ferrari), sans parvenir à l'attaquer. «J'étais rapide, mais pas au bon endroit et quand vous vous trouvez derrière quelqu'un, il n'y a pas grand-chose à faire», a-t-il commenté, frustré. Le Finlandais, qui réussit une très bonne saison pour son retour en F1 après deux années en rallye, est toujours troisième au championnat, mais il voit Mark Webber et Lewis Hamilton se rapprocher très près, à six et huit points.

Les deux McLaren ont essayé de soutenir le rythme des Red Bull et de Fernando Alonso, mais sans succès : 4e place pour Lewis Hamilton, 5e pour Jenson Button ; Romain Grosjean (Lotus), auteur d'un départ propre et d'une course solide, même si pas flamboyante, a pris la neuvième place ; Vijay Mallya, le patron de Force India, espérait voir ses deux monoplaces dans les points à domicile, c'est raté : Nico Hülkenberg a fini 8e mais Paul di Resta est seulement 12e ; Charles Pic (Marussia), pourtant dernier sur la grille, a réussi à finir 19e et devant son coéquipier, Timo Glock (20e), notamment grâce à un super départ.

Dernières actualités

  • 23/07/2014 20:15 - l’Equipe

    Comme à Risoul, Jean-Christophe Peraud est le seul des leaders à avoir pu suivre Vincenzo Nibali dans la montée finale. Le Français de 37 ans se rapproche à 8 secondes du podium, à 42 secondes de la d...

  • 23/07/2014 21:28 - l’Equipe

    Toujours privé de nombreux titulaires, le PSG domine Nice (2-1) en match de préparation, mercredi à Béziers. De bon augure à dix jours du Trophée des champions, contre Guingamp.

  • 23/07/2014 18:18 - l’Equipe

    S'il reste sur le podium du Tour de France après la grande étape des Pyrénées, Thibaut Pinot (FDJ.fr) a conscience qu'il est sur un siège éjectable face à la menace de Jean-Christophe Péraud (AG2R La ...

  • 23/07/2014 17:24 - l’Equipe

    Si le maillot à pois Rafal Majka a remporté une deuxième victoire sur ce Tour de France et si Vincenzo Nibali a encore accentué son avance en tête, la bonne affaire a été réalisée ce mercredi par Jean...

  • 23/07/2014 18:51 - l’Equipe

    Romain Bardet (AG2R - La Mondiale) a attaqué dans la descente de Val Louron et joué le rôle d'équipier de luxe pour Jean-Christophe Peraud (4e). « Il n'y a aucune rivalité entre nous», assure le jeune...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Vettel puissance 4Sebastian Vettel qui s'impose en Inde et se rapproche encore d'un troisième titre, Fernando Alonso qui s'accroche tant bien que mal derrière, Michael Schumacher qui traîne sa peine avant de prendre sa retraite, c'est le bilan du Grand Prix d'Inde. (F. B.)l’équipel’équipe2012-10-29T09:30:002012-10-29T10:43:00Vettel puissance 4La confiance de Fernando Alonso concernant le titre mondial peut parfois laisser pantois, mais il faut bien reconnaître à l'Espagnol son immense détermination lorsqu'il est sur la piste. Il l'a encore démontré dimanche. Seulement 5e sur la grille, alors que Sebastian Vettel avait signé la pole, le pilote Ferrari a d'abord doublé les deux McLaren lors des premiers tours, avant de croquer Mark Webber, gêné par des soucis de Kers, en fin de course. C'était donc bien lui sur la deuxième marche du podium. Il n'a concédé que sept points au leader allemand, et reste en vie avant les trois dernières courses. Et il est encore plus confiant qu'avant le Grand Prix d'Inde. C'est lui qui le dit, on est bien obligé de le croire.Avec sa quatrième victoire de suite, sa cinquième au total cette saison, Sebastian Vettel a fait encore un pas de plus vers le titre mondial. L'Allemand n'a été que très peu inquiété dimanche en Inde, où il s'était déjà imposé l'année dernière. On le sait depuis quelques courses désormais, la Red Bull est redevenue la reine du plateau. L'Allemand étant loin d'être maladroit volant en mains, le duo a repris sa domination totale sur le championnat. Les autres pilotes ont lâché prise depuis longtemps, seul Fernando Alonso s'accroche encore. Mais Vettel est très bien parti pour rejoindre Ayrton Senna, Nelson Piquet ou Niki Lauda avec trois couronnes.La fin de saison de Michael Schumacher ressemble à un cauchemar. 11e au Japon, 13e en Corée du Sud, l'Allemand s'est classé 22e en Inde mais il a en fait abandonné à trois tours de l'arrivée. Tout avait mal débuté pour lui, accroché involontairement par Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) au départ et victime d'une crevaison qui l'a contraint à rentrer immédiatement aux stands. Il a ensuite passé sa course entre la 24e et la 18e place, loin de toute ambition. Il a même failli être pénalisé pour avoir gêné Romain Grosjean (Lotus) qui lui prenait un tour. Le septuple champion du monde n'a plus que trois courses à vivre avant de prendre sa retraite...Cela fait désormais cinq courses que Kimi Räikkönen n'est plus monté sur le podium. En Inde, il a pris la septième place après avoir passé quasiment les 60 tours dans la roue de Felipe Massa (Ferrari), sans parvenir à l'attaquer. «J'étais rapide, mais pas au bon endroit et quand vous vous trouvez derrière quelqu'un, il n'y a pas grand-chose à faire», a-t-il commenté, frustré. Le Finlandais, qui réussit une très bonne saison pour son retour en F1 après deux années en rallye, est toujours troisième au championnat, mais il voit Mark Webber et Lewis Hamilton se rapprocher très près, à six et huit points.Les deux McLaren ont essayé de soutenir le rythme des Red Bull et de Fernando Alonso, mais sans succès : 4e place pour Lewis Hamilton, 5e pour Jenson Button ; Romain Grosjean (Lotus), auteur d'un départ propre et d'une course solide, même si pas flamboyante, a pris la neuvième place ; Vijay Mallya, le patron de Force India, espérait voir ses deux monoplaces dans les points à domicile, c'est raté : Nico Hülkenberg a fini 8e mais Paul di Resta est seulement 12e ; Charles Pic (Marussia), pourtant dernier sur la grille, a réussi à finir 19e et devant son coéquipier, Timo Glock (20e), notamment grâce à un super départ.Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4Vettel puissance 4