Mise à jour : samedi 27 octobre 2012 16:40 | Par l’équipe, l’équipe

Vettel : «Ne pas se relâcher»



Même si la pole le rassure sur le potentiel de sa Red Bull en Inde, Sebastian Vettel ne se voit pas encore en vainqueur dimanche, et n'a pas l'intention de perdre sa concentration.Comme il en a désormais l'habitude, Sebastian Vettel est apparu heureux mais prudent en conférence de presse après avoir décroché la pole, samedi en Inde. Le pilote allemand, qui se rapproche un peu plus près de son troisième titre mondial consécutif à chaque séance, a d'abord tenu à rappeler qu'obtenir cette pole, sa cinquième de la saison, n'a pas été si aisé.«Cette séance n'a pas été aussi facile que ça, surtout à la fin, a-t-il déclaré. Lors de mon premier run, j'ai fait une erreur au virage n°4, j'ai donc dû abandonner et rentrer aux stands. Ce n'était pas vraiment ce que j'avais prévu. On a donc décidé de repartir pour un seul tour, et heureusement j'ai réussi le meilleur temps. Je suis donc ravi. J'aurais pu aller un peu plus vite, notamment autour de ce fameux virage n°4, mais au final le week-end se passe bien pour le moment.»Il a ensuite précisé que la première place sur la grille ne l'assurait pas de la victoire, et que ses rivaux ne le laisseraient sûrement pas s'envoler tranquillement vers un quatrième succès consécutif : «Tout le monde attaque fort, il ne faut pas se relâcher, il y a encore beaucoup de courses. Il faut y aller pas à pas. Vous savez, il peut se passer beaucoup de choses en course, on l'a vu cette année à plusieurs reprises. Mais c'est sûr que partir devant, c'est la meilleure position. Le Grand Prix ne devrait pas être facile, il y a beaucoup de pilotes très compétitifs ici.» Bien évidemment, ses propos n'engagent que lui...

Dernières actualités

  • 23/07/2014 20:15 - l’Equipe

    Comme à Risoul, Jean-Christophe Peraud est le seul des leaders à avoir pu suivre Vincenzo Nibali dans la montée finale. Le Français de 37 ans se rapproche à 8 secondes du podium, à 42 secondes de la d...

  • 23/07/2014 21:28 - l’Equipe

    Toujours privé de nombreux titulaires, le PSG domine Nice (2-1) en match de préparation, mercredi à Béziers. De bon augure à dix jours du Trophée des champions, contre Guingamp.

  • 23/07/2014 22:17 - l’Equipe

    Deuxième match amical et deuxième victoire pour l'OM, qui a pris le dessus sur Benfica ce mercredi (2-1). Gignac et Batshuayi ont converti en buts les offrandes de Dimitri Payet, très en vue.

  • 23/07/2014 18:18 - l’Equipe

    S'il reste sur le podium du Tour de France après la grande étape des Pyrénées, Thibaut Pinot (FDJ.fr) a conscience qu'il est sur un siège éjectable face à la menace de Jean-Christophe Péraud (AG2R La ...

  • 23/07/2014 17:24 - l’Equipe

    Si le maillot à pois Rafal Majka a remporté une deuxième victoire sur ce Tour de France et si Vincenzo Nibali a encore accentué son avance en tête, la bonne affaire a été réalisée ce mercredi par Jean...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Vettel : «Ne pas se relâcher»l’équipel’équipe2012-10-27T14:15:002012-10-27T14:40:00Même si la pole le rassure sur le potentiel de sa Red Bull en Inde, Sebastian Vettel ne se voit pas encore en vainqueur dimanche, et n'a pas l'intention de perdre sa concentration.Comme il en a désormais l'habitude, Sebastian Vettel est apparu heureux mais prudent en conférence de presse après avoir décroché la pole, samedi en Inde. Le pilote allemand, qui se rapproche un peu plus près de son troisième titre mondial consécutif à chaque séance, a d'abord tenu à rappeler qu'obtenir cette pole, sa cinquième de la saison, n'a pas été si aisé.«Cette séance n'a pas été aussi facile que ça, surtout à la fin, a-t-il déclaré. Lors de mon premier run, j'ai fait une erreur au virage n°4, j'ai donc dû abandonner et rentrer aux stands. Ce n'était pas vraiment ce que j'avais prévu. On a donc décidé de repartir pour un seul tour, et heureusement j'ai réussi le meilleur temps. Je suis donc ravi. J'aurais pu aller un peu plus vite, notamment autour de ce fameux virage n°4, mais au final le week-end se passe bien pour le moment.»Il a ensuite précisé que la première place sur la grille ne l'assurait pas de la victoire, et que ses rivaux ne le laisseraient sûrement pas s'envoler tranquillement vers un quatrième succès consécutif : «Tout le monde attaque fort, il ne faut pas se relâcher, il y a encore beaucoup de courses. Il faut y aller pas à pas. Vous savez, il peut se passer beaucoup de choses en course, on l'a vu cette année à plusieurs reprises. Mais c'est sûr que partir devant, c'est la meilleure position. Le Grand Prix ne devrait pas être facile, il y a beaucoup de pilotes très compétitifs ici.» Bien évidemment, ses propos n'engagent que lui...