Mise à jour : mercredi 31 octobre 2012 11:07 | Par l’équipe, l’équipe

Un challenge pour l'Arago

Coleader en Ligue A, l'Arago de Sète s'attaque à un gros morceau en Ligue des champions : il se déplace à Cuneo ce mercredi (20h00), lors de la 2e journée.


Un challenge pour l'Arago

Un challenge pour l'Arago

Avec quatre victoires en quatre rencontres, Sète se porte bien en Championnat. Les hommes de Patrick Duflos doivent en revanche faire face à de rudes adversaires en Ligue des champions. Ils ont perdu (1-3) contre Rzeszow lors de la 1re journée. Ce mercredi, ils se déplacent chez les Italiens de Cuneo, qui ont écrasé Remat Zalau (0-3). Roberto Piazza, le coach transalpin, est confiant : «Notre premier objectif dans cette compétition est d'atteindre les demi-finales. Nous savons que ce sera une route longue et difficile, nous en avons pris conscience mardi dernier en jouant Remat Zalau en Roumanie. J'espère que nous allons faire un beau début de compétition à domicile. Nous voulons évidemment jouer pour gagner et ainsi continuer sur cette bonne voie». Il pourra compter sur le retour de Dore Della Lunga et d'Emanuel Kohut dans son effectif.

De son côté, Sète part moins confiant en Italie pour ce deuxième match de poule. «C'est un gros morceau, ça sera très difficile, concède Patrick Duflos. Cuneo est une équipe ultra-favorite dans la compétition. Je pense qu'on peut les inquiéter avec des arguments différents des leurs. On a un jeu collectif rapide et bien en place. Mais on manque de physique, c'est une équipe très puissante». L'Arago devra se passer au poste de réceptionneur-attaquant des services de Frédéric Barais, qui s'est blessé au dos dimanche en Ligue A face à Tourcoing. Les Sétois ont favorisé une préparation tactique plutôt que technique, en analysant le jeu des Piémontais. Pour le coach, «l'objectif est de terminer 3e de la poule derrière Cuneo et Rzeszow». Après avoir joué les plus gros adversaires de la poule, Sète devra se maintenir en haut du tableau.

Dernières actualités

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Un challenge pour l'AragoColeader en Ligue A, l'Arago de Sète s'attaque à un gros morceau en Ligue des champions : il se déplace à Cuneo ce mercredi (20h00), lors de la 2e journée.l’équipel’équipe2012-10-31T09:00:002012-10-31T09:07:00Un challenge pour l'AragoAvec quatre victoires en quatre rencontres, Sète se porte bien en Championnat. Les hommes de Patrick Duflos doivent en revanche faire face à de rudes adversaires en Ligue des champions. Ils ont perdu (1-3) contre Rzeszow lors de la 1re journée. Ce mercredi, ils se déplacent chez les Italiens de Cuneo, qui ont écrasé Remat Zalau (0-3). Roberto Piazza, le coach transalpin, est confiant : «Notre premier objectif dans cette compétition est d'atteindre les demi-finales. Nous savons que ce sera une route longue et difficile, nous en avons pris conscience mardi dernier en jouant Remat Zalau en Roumanie. J'espère que nous allons faire un beau début de compétition à domicile. Nous voulons évidemment jouer pour gagner et ainsi continuer sur cette bonne voie». Il pourra compter sur le retour de Dore Della Lunga et d'Emanuel Kohut dans son effectif.De son côté, Sète part moins confiant en Italie pour ce deuxième match de poule. «C'est un gros morceau, ça sera très difficile, concède Patrick Duflos. Cuneo est une équipe ultra-favorite dans la compétition. Je pense qu'on peut les inquiéter avec des arguments différents des leurs. On a un jeu collectif rapide et bien en place. Mais on manque de physique, c'est une équipe très puissante». L'Arago devra se passer au poste de réceptionneur-attaquant des services de Frédéric Barais, qui s'est blessé au dos dimanche en Ligue A face à Tourcoing. Les Sétois ont favorisé une préparation tactique plutôt que technique, en analysant le jeu des Piémontais. Pour le coach, «l'objectif est de terminer 3e de la poule derrière Cuneo et Rzeszow». Après avoir joué les plus gros adversaires de la poule, Sète devra se maintenir en haut du tableau.Un challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'AragoUn challenge pour l'Arago