Mise à jour : samedi 27 octobre 2012 18:10 | Par l’équipe, l’équipe

Stoner sur son nuage



Casey Stoner (Honda) a signé samedi matin sa cinquième pole d'affilée à Phillip Island. Devant son public, l'Australien semble intouchable et capable de tout.Une moto qu'il a parfois du mal à maîtriser, une cheville douloureuse, une chute au début des qualifications... Rien n'arrête Casey Stoner à Philipp Island. Sur ses terres australiennes, devant son public, le champion du monde en titre est sur une autre planète. Chaque obstacle est une source de motivation supplémentaire. Samedi, il a donc signé une cinquième pole consécutive, contre vents et marées. Et se pose en favori logique pour la victoire, dimanche, lui qui est invaincu sur cette piste depuis 2007.«Nous avons bien progressé par rapport aux dernières courses et c'est génial d'être en pole ici pour ma course à domicile, a reconnu l'Australien. La moto a très bien fonctionné dès vendredi matin et j'étais de nouveau très à l'aise aujourd'hui. La séance de cet après-midi n'a pas été facile, je suis d'abord parti sur un pneu dur et la moto m'a éjecté alors que j'arrivais dans le virage Honda. J'ai fait tout mon possible pour que ma jambe ne prenne pas de choc dans la chute et je m'en suis heureusement bien sorti. J'ai mal à la hanche gauche parce que je suis atterri dessus mais ça ne devrait pas me poser de problème pour demain (dimanche). La moto est prête pour la course, nous aurions voulu travailler un petit peu plus cet après-midi mais nous avons perdu du temps à cause de la chute. Un grand merci à tous les fans qui sont venus et qui ont supporté le mauvais temps, j'espère que nous pourrons convertir cette pole en victoire !»Derrière Stoner, dans la lutte pour le titre, c'est Jorge Lorenzo (Yamaha) qui a réalisé la meilleure opération en prenant la deuxième place. «J'ai fait un bon tour avec le pneu tendre en qualifications, a-t-il reconnu. Nous serons deuxièmes sur la grille et c'est une bonne position pour demain. Il sera important d'être juste derrière Casey dans le premier virage et d'essayer de rester dans sa roue pour au moins les deux premiers tours. Un grand merci au team, qui a travaillé dur aujourd'hui pour améliorer la moto.» «Nous avons essayé différents changements pour que je sois plus à l'aise mais ça n'a pas vraiment marché, a pour sa part concédé Dani Pedrosa (Honda), troisième. Je n'ai pas réussi à progresser lorsque je suis sorti avec mon premier pneu tendre et la pluie a ensuite interrompu mon dernier run, alors que j'allais plus vite. Nous sommes quand même en première ligne et c'est le plus important. Mon rythme de course est proche de celui de Jorge et j'espère que je pourrai être suffisamment régulier pour me battre avec lui.»

Dernières actualités

  • 23/04/2014 15:40 - l’Equipe

    Il n'était pas le grand favori, mais Valverde était le plus fort sur le Mur de Huy ce mercredi, où il a remporté, huit ans après, sa deuxième victoire à la Flèche Wallonne.

  • 23/04/2014 07:50 - l’Equipe

    Vainqueur de la Coupe de la Ligue, samedi, le PSG veut prendre sa revanche sur Evian-TG (18h30), seule équipe à l'avoir battu lors de la phase aller. Mais surtout se rapprocher du titre.

  • 23/04/2014 07:35 - l’Equipe

    Les Lyonnais peuvent profiter de leur match en retard à Toulouse, ce mercredi (18h30), pour se rapprocher d'une qualification en Ligue Europa. Et inciter leur entraîneur à pencher vers une prolongatio...

  • 23/04/2014 17:27 - l’Equipe

    Début de tournoi délicat pour Rafael Nadal qui n'a pas eu la partie facile face à Albert Ramos (7-6[2], 6-4). Mais le n°1 mondial continue son chemin à Barcelone.

  • 23/04/2014 08:00 - l’Equipe

    A l'occasion de sa demi-finale aller de Ligue des champions, mercredi soir, le Real Madrid va recroiser une ancienne connaissance : Pep Guardiola. Un entraîneur qui ne lui réussit pas (chiffres opta).

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Stoner sur son nuagel’équipel’équipe2012-10-27T15:45:002012-10-27T16:10:00Casey Stoner (Honda) a signé samedi matin sa cinquième pole d'affilée à Phillip Island. Devant son public, l'Australien semble intouchable et capable de tout.Une moto qu'il a parfois du mal à maîtriser, une cheville douloureuse, une chute au début des qualifications... Rien n'arrête Casey Stoner à Philipp Island. Sur ses terres australiennes, devant son public, le champion du monde en titre est sur une autre planète. Chaque obstacle est une source de motivation supplémentaire. Samedi, il a donc signé une cinquième pole consécutive, contre vents et marées. Et se pose en favori logique pour la victoire, dimanche, lui qui est invaincu sur cette piste depuis 2007.«Nous avons bien progressé par rapport aux dernières courses et c'est génial d'être en pole ici pour ma course à domicile, a reconnu l'Australien. La moto a très bien fonctionné dès vendredi matin et j'étais de nouveau très à l'aise aujourd'hui. La séance de cet après-midi n'a pas été facile, je suis d'abord parti sur un pneu dur et la moto m'a éjecté alors que j'arrivais dans le virage Honda. J'ai fait tout mon possible pour que ma jambe ne prenne pas de choc dans la chute et je m'en suis heureusement bien sorti. J'ai mal à la hanche gauche parce que je suis atterri dessus mais ça ne devrait pas me poser de problème pour demain (dimanche). La moto est prête pour la course, nous aurions voulu travailler un petit peu plus cet après-midi mais nous avons perdu du temps à cause de la chute. Un grand merci à tous les fans qui sont venus et qui ont supporté le mauvais temps, j'espère que nous pourrons convertir cette pole en victoire !»Derrière Stoner, dans la lutte pour le titre, c'est Jorge Lorenzo (Yamaha) qui a réalisé la meilleure opération en prenant la deuxième place. «J'ai fait un bon tour avec le pneu tendre en qualifications, a-t-il reconnu. Nous serons deuxièmes sur la grille et c'est une bonne position pour demain. Il sera important d'être juste derrière Casey dans le premier virage et d'essayer de rester dans sa roue pour au moins les deux premiers tours. Un grand merci au team, qui a travaillé dur aujourd'hui pour améliorer la moto.» «Nous avons essayé différents changements pour que je sois plus à l'aise mais ça n'a pas vraiment marché, a pour sa part concédé Dani Pedrosa (Honda), troisième. Je n'ai pas réussi à progresser lorsque je suis sorti avec mon premier pneu tendre et la pluie a ensuite interrompu mon dernier run, alors que j'allais plus vite. Nous sommes quand même en première ligne et c'est le plus important. Mon rythme de course est proche de celui de Jorge et j'espère que je pourrai être suffisamment régulier pour me battre avec lui.»