Mise à jour : samedi 22 septembre 2012 10:00 | Par l’équipe, l’équipe

Rothen n'a aucun regret



Ce samedi dans L'Equipe, Jérôme Rothen raconte comment il a vécu la fin de son épopée parisienne et les secousses qui l'ont suivie. «Je n'ai aucun regret», dit-il, lorsqu'il évoque sa carrière. A Bastia, le milieu gaucher renaît au plus haut niveau et ses proches, de Richard Gasquet à Hervé Sekli, l'entraîneur des gardiens du Sporting, l'assurent : «Il n'a pas changé.» Chambreur, amuseur, compétiteur, Rothen est resté le même, même dans la tempête. Il n'oublie pas, néanmoins, un ancien dirigeant du PSG, qui ne l'a pas vraiment soutenu à la sortie de sa biographie : «J'ai senti des fléchettes»...

Dernières actualités

  • 24/07/2014 21:57 - l’Equipe

    Sauf cataclysme, Vincenzo Nibali remportera le Tour de France. Bon d'accord, ce n'est pas une info de première fraicheur tant l'Italien, débarrassé de Froome et Contador, l'a écrasé.

  • 24/07/2014 19:19 - l’Equipe

    Deuxième à Hautacam, Thibaut Pinot sort des Pyrénées à la deuxième place du classement général mais le grimpeur de FDJ.fr a conscience qu'il sera très compliqué pour lui de rester sur le podium face à...

  • 24/07/2014 18:40 - l’Equipe

    En suivant Thibaut Pinot et distançant Alejandro Valverde à Hautacam, Jean-Christophe Peraud (AG2R) a posé un pied sur le podium (3e à 7'23''). Le grimpeur de 37 ans croit même à la deuxième place, à ...

  • 24/07/2014 20:15 - l’Equipe

    Ultra dominant sur ce Tour, Vincenzo Nibali a rejeté jeudi le parallèle effectué avec Lance Armstrong. «Je crois avoir montré beaucoup de clarté dans ma carrière», affirme-t-il.

  • 24/07/2014 18:49 - l’Equipe

    Rafal Majka défilera avec le maillot à pois sur les Champs-Elysées après avoir fini dans les trois premiers d'une étape de haute-montagne pour la quatrième fois du Tour ce jeudi.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Rothen n'a aucun regretl’équipel’équipe2012-09-22T07:50:002012-09-22T08:00:00Ce samedi dans L'Equipe, Jérôme Rothen raconte comment il a vécu la fin de son épopée parisienne et les secousses qui l'ont suivie. «Je n'ai aucun regret», dit-il, lorsqu'il évoque sa carrière. A Bastia, le milieu gaucher renaît au plus haut niveau et ses proches, de Richard Gasquet à Hervé Sekli, l'entraîneur des gardiens du Sporting, l'assurent : «Il n'a pas changé.» Chambreur, amuseur, compétiteur, Rothen est resté le même, même dans la tempête. Il n'oublie pas, néanmoins, un ancien dirigeant du PSG, qui ne l'a pas vraiment soutenu à la sortie de sa biographie : «J'ai senti des fléchettes»...