Mise à jour : dimanche 16 septembre 2012 01:55 | Par l’équipe, l’équipe

Puel : «C'est fait, c'est bien, mais...»



Grâce à quatre réalisations de Meriem, Pejcinovic, Bauthéac et Eysseric, Nice a remporté sa première victoire de la saison aux dépens de Brest (4-2). Claude Puel regrette toutefois les deux buts encaissés par son équipe.Claude Puel (entraîneur de Nice) : «Il était important de valider avec une victoire un début de saison encourageant au niveau du jeu. C'est fait, c'est bien. Mais l'objectif est de continuer à prendre des points. Notre première mi-temps a été difficile parce que Brest oppose un groupe compact avec des lignes resserrées et une grande discipline. A la pause, j'ai insisté sur la nécessité de faire sortir la défense adverse et de trouver d'autres arguments, comme des frappes de loin. Le fait d'ouvrir la marque d'entrée nous a permis de mettre beaucoup de pression sur Brest. J'aurais aimé qu'à 3-0 nous restions plus concentrés. Je regrette les deux buts encaissés».Landry Chauvin (entraîneur de Brest) : «Cette défaite n'a rien à voir avec le 4-0 de Saint-Etienne. Paradoxalement, nous sommes en progrès en déplacement dans les intentions de jeu mais nous avons fait preuve de trop de largesses en seconde période. Quand en face, il y a des joueurs du talent et du vécu de Meriem, on n'a pas le droit de laisser des espaces. Je n'aime pas l'expression, mais il faut être plus guerrier sur le terrain. En première mi-temps, les deux équipes étaient très proches et on se demandait même comment Nice allait marquer. On peut prendre un but, deux mais il faut savoir dire stop. Quelque part, nous avons remis notre adversaire en selle. Nous devons trouver l'équilibre entre la volonté d'aller de l'avant et de bien défendre». (Avec AFP)

Dernières actualités

  • 24/04/2014 02:44 - l’Equipe

    C'est, selon Michael Phelps, le moteur de son retour après vingt mois de «retraite». Mais il refuse de dire jusqu'où cela peut le mener. L'Américain veut «juste essayer de retrouver cette mentalité du...

  • 23/04/2014 20:39 - l’Equipe

    Réduit à dix à l'heure de jeu, Evian-TG a perdu cruellement sur le terrain du PSG mercredi (1-0). Si les Parisiens l'emportent dimanche à Sochaux (14h00), ils seront officiellement champions de France...

  • 23/04/2014 20:38 - l’Equipe

    Mis en difficulté par Toulouse ce mercredi en match en retard de la 34e journée, Lyon a arraché un nul au Stadium (0-0) et revient à deux points de Saint-Etienne au classement.

  • 24/04/2014 08:28 - l’Equipe

    Michel Platini se dit «pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier» dans un entretien au Parisien, jeudi. Le président de l'UEFA y fait le point sur l'injonction faite aux clubs de ne p...

  • 23/04/2014 18:51 - l’Equipe

    Alejandro Valverde ne songeait pas à battre Philippe Gilbert, vainqueur de l'Amstel, mais à s'imposer lui-même lors de la Flèche Wallonne mercredi.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Puel : «C'est fait, c'est bien, mais...»l’équipel’équipe2012-09-15T23:51:002012-09-15T23:55:00Grâce à quatre réalisations de Meriem, Pejcinovic, Bauthéac et Eysseric, Nice a remporté sa première victoire de la saison aux dépens de Brest (4-2). Claude Puel regrette toutefois les deux buts encaissés par son équipe.Claude Puel (entraîneur de Nice) : «Il était important de valider avec une victoire un début de saison encourageant au niveau du jeu. C'est fait, c'est bien. Mais l'objectif est de continuer à prendre des points. Notre première mi-temps a été difficile parce que Brest oppose un groupe compact avec des lignes resserrées et une grande discipline. A la pause, j'ai insisté sur la nécessité de faire sortir la défense adverse et de trouver d'autres arguments, comme des frappes de loin. Le fait d'ouvrir la marque d'entrée nous a permis de mettre beaucoup de pression sur Brest. J'aurais aimé qu'à 3-0 nous restions plus concentrés. Je regrette les deux buts encaissés».Landry Chauvin (entraîneur de Brest) : «Cette défaite n'a rien à voir avec le 4-0 de Saint-Etienne. Paradoxalement, nous sommes en progrès en déplacement dans les intentions de jeu mais nous avons fait preuve de trop de largesses en seconde période. Quand en face, il y a des joueurs du talent et du vécu de Meriem, on n'a pas le droit de laisser des espaces. Je n'aime pas l'expression, mais il faut être plus guerrier sur le terrain. En première mi-temps, les deux équipes étaient très proches et on se demandait même comment Nice allait marquer. On peut prendre un but, deux mais il faut savoir dire stop. Quelque part, nous avons remis notre adversaire en selle. Nous devons trouver l'équilibre entre la volonté d'aller de l'avant et de bien défendre». (Avec AFP)