Mise à jour : mardi 2 octobre 2012 17:25 | Par l’équipe, l’équipe

Pas de panique à Lille

Battus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?


Pas de panique à Lille

Pas de panique à Lille

Battus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?

Pour tenter une sortie de crise, on a connu meilleur choix que l'Espagne. Le LOSC, qui présente un bilan famélique de deux victoires en deux mois toutes compétitions confondues, s'est mis lui-même en difficulté en Ligue des champions en grillant d'entrée le joker biélorusse (défaite 3-1 à domicile contre Borisov). «C'est comme en Championnat, on va devoir aller chercher à l'extérieur les points perdus à domicile, martèle Rudi Garcia. Sauf qu'en Ligue des champions, c'est plus condensé donc il faut réagir très rapidement».

Pour conserver un espoir de poursuivre sa route dans la compétition, Lille n'aura donc pas d'autre choix que viser la victoire à Valence, où tous les clubs français ont été battus depuis 1993. Pour appuyer les statistiques qui font mal, rappelons aussi que le LOSC n'a jamais gagné sur une pelouse espagnole (Séville, Villarreal, Valence, La Corogne). «

Sans Rio Mavuba, qui doit passer des examens complémentaires pour déterminer si une opération du ménisque est nécessaire ou pas, Marvin Martin ni Salomon Kalou, Rudi Garcia va de nouveau devoir repenser son équipe. «

Dans le contexte actuel, le résultat de ce match à Valence aura forcément des conséquences sur l'avenir du LOSC à court terme. Dès samedi, les Lillois accueilleront Ajaccio avec une pression énorme sur les épaules. Si le camp nordiste refuse pour le moment de tirer la sonnette d'alarme, les prochains jours ont plutôt intérêt à être productifs. Au risque de s'exposer à des semaines autrement plus mouvementées.

Dernières actualités

  • 18/04/2014 09:33 - l’Equipe

    En difficulté lors des libres 1 du Grand Prix de Chine, Lewis Hamilton (Mercedes) a pris le meilleur temps de la deuxième séance d'essais, vendredi à Shanghai. Fernando Alonso (Ferrari), deuxième, a c...

  • 18/04/2014 09:10 - l’Equipe

    Conscient d'être «tout prêt du titre» de champion de France après la victoire de Dunkerque à Montpellier jeudi (26-25), Baptiste Butto ne veut pas s'enflammer. «Il ne faut vraiment pas se croire arriv...

  • 17/04/2014 12:46 - l’Equipe

    Le jour de ses 29 ans, Jo-Wilfried Tsonga (n°9) s'est offert Fabio Fognini (n°10), son premier Top 15 de la saison, pour rallier les quarts de finale (5-7, 6-3, 6-0). Un Italien qui lui a fait un beau...

  • 18/04/2014 02:03 - l’Equipe

    Vainqueur de Paris-Camembert, Bryan Coquard (Europcar) va découvrir l'Amstel Gold Race dimanche et espère apprendre vite : « J'espère être acteur dans le final», explique le puncheur de 21 ans.

  • 18/04/2014 10:08 - l’Equipe

    A 42 ans, Davide Rebellin poursuit sa carrière en toute discrétion chez les Polonais de CCC Polsat. L'Italien se présentera à l'Amstel Gold Race dimanche avec de sérieuses ambitions.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Pas de panique à LilleBattus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?l’équipel’équipe2012-10-02T08:00:002012-10-02T15:25:00Pas de panique à LilleBattus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?Pour tenter une sortie de crise, on a connu meilleur choix que l'Espagne. Le LOSC, qui présente un bilan famélique de deux victoires en deux mois toutes compétitions confondues, s'est mis lui-même en difficulté en Ligue des champions en grillant d'entrée le joker biélorusse (défaite 3-1 à domicile contre Borisov). «C'est comme en Championnat, on va devoir aller chercher à l'extérieur les points perdus à domicile, martèle Rudi Garcia. Sauf qu'en Ligue des champions, c'est plus condensé donc il faut réagir très rapidement».Pour conserver un espoir de poursuivre sa route dans la compétition, Lille n'aura donc pas d'autre choix que viser la victoire à Valence, où tous les clubs français ont été battus depuis 1993. Pour appuyer les statistiques qui font mal, rappelons aussi que le LOSC n'a jamais gagné sur une pelouse espagnole (Séville, Villarreal, Valence, La Corogne). «Sans Rio Mavuba, qui doit passer des examens complémentaires pour déterminer si une opération du ménisque est nécessaire ou pas, Marvin Martin ni Salomon Kalou, Rudi Garcia va de nouveau devoir repenser son équipe. «Dans le contexte actuel, le résultat de ce match à Valence aura forcément des conséquences sur l'avenir du LOSC à court terme. Dès samedi, les Lillois accueilleront Ajaccio avec une pression énorme sur les épaules. Si le camp nordiste refuse pour le moment de tirer la sonnette d'alarme, les prochains jours ont plutôt intérêt à être productifs. Au risque de s'exposer à des semaines autrement plus mouvementées.Pas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à Lille