Mise à jour : mardi 2 octobre 2012 17:25 | Par l’équipe, l’équipe

Pas de panique à Lille

Battus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?


Pas de panique à Lille

Pas de panique à Lille

Battus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?

Pour tenter une sortie de crise, on a connu meilleur choix que l'Espagne. Le LOSC, qui présente un bilan famélique de deux victoires en deux mois toutes compétitions confondues, s'est mis lui-même en difficulté en Ligue des champions en grillant d'entrée le joker biélorusse (défaite 3-1 à domicile contre Borisov). «C'est comme en Championnat, on va devoir aller chercher à l'extérieur les points perdus à domicile, martèle Rudi Garcia. Sauf qu'en Ligue des champions, c'est plus condensé donc il faut réagir très rapidement».

Pour conserver un espoir de poursuivre sa route dans la compétition, Lille n'aura donc pas d'autre choix que viser la victoire à Valence, où tous les clubs français ont été battus depuis 1993. Pour appuyer les statistiques qui font mal, rappelons aussi que le LOSC n'a jamais gagné sur une pelouse espagnole (Séville, Villarreal, Valence, La Corogne). «

Sans Rio Mavuba, qui doit passer des examens complémentaires pour déterminer si une opération du ménisque est nécessaire ou pas, Marvin Martin ni Salomon Kalou, Rudi Garcia va de nouveau devoir repenser son équipe. «

Dans le contexte actuel, le résultat de ce match à Valence aura forcément des conséquences sur l'avenir du LOSC à court terme. Dès samedi, les Lillois accueilleront Ajaccio avec une pression énorme sur les épaules. Si le camp nordiste refuse pour le moment de tirer la sonnette d'alarme, les prochains jours ont plutôt intérêt à être productifs. Au risque de s'exposer à des semaines autrement plus mouvementées.

Dernières actualités

  • 01/09/2014 02:05 - l’Equipe

    Gilles Simon était évidemment ravi d'avoir réussi à faire tomber le mur David Ferrer. Il était également soulagé de ne pas encore perdre au 3e tour en Grand Chelem, et sait ce qui l'attend face au Cro...

  • 01/09/2014 02:33 - l’Equipe

    Après le succès face à St-Etienne (5-0) dimanche soir, les joueurs du PSG étaient tous d'accord pour dire que leur saison était enfin lancée. Surtout avec un Ibrahimovic à ce niveau-là...

  • 01/09/2014 07:48 - l’Equipe

    Richard Gasquet, battu par Gaël Monfils au troisième tour, dimanche, voit son compatriote en finale de cet US Open. «La Monf'», lui, sait que ce sera très dur face à Grigor Dimitrov, en huitièmes de f...

  • 01/09/2014 02:15 - l’Equipe

    Caroline Wozniacki était rayonnante après sa victoire sur Maria Sharapova en huitièmes (6-4, 2-6, 6-2). La Danoise voit la lumière au bout du tunnel.

  • 31/08/2014 19:11 - l’Equipe

    Pour le capitaine Boris Diaw, les deux premiers matches des Bleus dans la Coupe du monde, notamment la victoire sur la Serbie dimanche (74-73), ont permis de donner «un modèle de jeu» à l'équipe de Fr...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Pas de panique à LilleBattus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?l’équipel’équipe2012-10-02T08:00:002012-10-02T15:25:00Pas de panique à LilleBattus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?Pour tenter une sortie de crise, on a connu meilleur choix que l'Espagne. Le LOSC, qui présente un bilan famélique de deux victoires en deux mois toutes compétitions confondues, s'est mis lui-même en difficulté en Ligue des champions en grillant d'entrée le joker biélorusse (défaite 3-1 à domicile contre Borisov). «C'est comme en Championnat, on va devoir aller chercher à l'extérieur les points perdus à domicile, martèle Rudi Garcia. Sauf qu'en Ligue des champions, c'est plus condensé donc il faut réagir très rapidement».Pour conserver un espoir de poursuivre sa route dans la compétition, Lille n'aura donc pas d'autre choix que viser la victoire à Valence, où tous les clubs français ont été battus depuis 1993. Pour appuyer les statistiques qui font mal, rappelons aussi que le LOSC n'a jamais gagné sur une pelouse espagnole (Séville, Villarreal, Valence, La Corogne). «Sans Rio Mavuba, qui doit passer des examens complémentaires pour déterminer si une opération du ménisque est nécessaire ou pas, Marvin Martin ni Salomon Kalou, Rudi Garcia va de nouveau devoir repenser son équipe. «Dans le contexte actuel, le résultat de ce match à Valence aura forcément des conséquences sur l'avenir du LOSC à court terme. Dès samedi, les Lillois accueilleront Ajaccio avec une pression énorme sur les épaules. Si le camp nordiste refuse pour le moment de tirer la sonnette d'alarme, les prochains jours ont plutôt intérêt à être productifs. Au risque de s'exposer à des semaines autrement plus mouvementées.Pas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à Lille