Mise à jour : mardi 2 octobre 2012 17:25 | Par l’équipe, l’équipe

Pas de panique à Lille

Battus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?


Pas de panique à Lille

Pas de panique à Lille

Battus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?

Pour tenter une sortie de crise, on a connu meilleur choix que l'Espagne. Le LOSC, qui présente un bilan famélique de deux victoires en deux mois toutes compétitions confondues, s'est mis lui-même en difficulté en Ligue des champions en grillant d'entrée le joker biélorusse (défaite 3-1 à domicile contre Borisov). «C'est comme en Championnat, on va devoir aller chercher à l'extérieur les points perdus à domicile, martèle Rudi Garcia. Sauf qu'en Ligue des champions, c'est plus condensé donc il faut réagir très rapidement».

Pour conserver un espoir de poursuivre sa route dans la compétition, Lille n'aura donc pas d'autre choix que viser la victoire à Valence, où tous les clubs français ont été battus depuis 1993. Pour appuyer les statistiques qui font mal, rappelons aussi que le LOSC n'a jamais gagné sur une pelouse espagnole (Séville, Villarreal, Valence, La Corogne). «

Sans Rio Mavuba, qui doit passer des examens complémentaires pour déterminer si une opération du ménisque est nécessaire ou pas, Marvin Martin ni Salomon Kalou, Rudi Garcia va de nouveau devoir repenser son équipe. «

Dans le contexte actuel, le résultat de ce match à Valence aura forcément des conséquences sur l'avenir du LOSC à court terme. Dès samedi, les Lillois accueilleront Ajaccio avec une pression énorme sur les épaules. Si le camp nordiste refuse pour le moment de tirer la sonnette d'alarme, les prochains jours ont plutôt intérêt à être productifs. Au risque de s'exposer à des semaines autrement plus mouvementées.

Dernières actualités

  • 28/07/2014 11:02 - l’Equipe

    Antoine Griezmann va poursuivre sa carrière à l'Atlético Madrid. Le champion d'Espagne a trouvé un accord avec la Real Sociedad pour le transfert de l'international français.

  • 28/07/2014 12:00 - l’Equipe

    Au-delà du podium de Jean-Christophe Peraud et Thibaut Pinot, ce Tour de France 2014 a permis à la nouvelle génération française de s'exprimer. Avec Coquard et Démare en sprint et des baroudeurs comme...

  • 28/07/2014 07:30 - l’Equipe

    Selon vous, qui mérite d'être élu champion du week-end ? Vincenzo Nibali ? Daniele Ricciardo ? Ou un autre sportif ? A vous de voter.

  • 28/07/2014 15:35 - l’Equipe

    Pierre Camou qui répond à Bernard Laporte. Bernard Laporte qui répond à Pierre Camou. La course à la présidence de la FFR semble lancée pour de bon.

  • 27/07/2014 19:33 - l’Equipe

    Daniel Ricciardo (Red Bull), vainqueur pour la deuxième fois cette saison, dimanche en Hongrie, reconnaît que ses bons résultats lui donnent encore plus confiance.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Pas de panique à LilleBattus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?l’équipel’équipe2012-10-02T08:00:002012-10-02T15:25:00Pas de panique à LilleBattus d'entrée à domicile par le BATE Borisov (1-3), les Lillois se lancent à la conquête de Mestalla (20h45). Une victoire à Valence, qui présente des statistiques effarantes face aux clubs français, est-elle vraiment utopique ?Pour tenter une sortie de crise, on a connu meilleur choix que l'Espagne. Le LOSC, qui présente un bilan famélique de deux victoires en deux mois toutes compétitions confondues, s'est mis lui-même en difficulté en Ligue des champions en grillant d'entrée le joker biélorusse (défaite 3-1 à domicile contre Borisov). «C'est comme en Championnat, on va devoir aller chercher à l'extérieur les points perdus à domicile, martèle Rudi Garcia. Sauf qu'en Ligue des champions, c'est plus condensé donc il faut réagir très rapidement».Pour conserver un espoir de poursuivre sa route dans la compétition, Lille n'aura donc pas d'autre choix que viser la victoire à Valence, où tous les clubs français ont été battus depuis 1993. Pour appuyer les statistiques qui font mal, rappelons aussi que le LOSC n'a jamais gagné sur une pelouse espagnole (Séville, Villarreal, Valence, La Corogne). «Sans Rio Mavuba, qui doit passer des examens complémentaires pour déterminer si une opération du ménisque est nécessaire ou pas, Marvin Martin ni Salomon Kalou, Rudi Garcia va de nouveau devoir repenser son équipe. «Dans le contexte actuel, le résultat de ce match à Valence aura forcément des conséquences sur l'avenir du LOSC à court terme. Dès samedi, les Lillois accueilleront Ajaccio avec une pression énorme sur les épaules. Si le camp nordiste refuse pour le moment de tirer la sonnette d'alarme, les prochains jours ont plutôt intérêt à être productifs. Au risque de s'exposer à des semaines autrement plus mouvementées.Pas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à LillePas de panique à Lille