Mise à jour : vendredi 21 septembre 2012 18:48 | Par l’équipe, l’équipe

Paris sur sa lancée ?

Après deux matches convaincants en L1 et une belle victoire face à Kiev, le PSG débarque à Bastia (samedi 17h00) avec un moral gonflé à bloc. Et un jeu qui s'est bien amélioré.


Paris sur sa lancée ?

Paris sur sa lancée ?

Après deux matches convaincants en L1 et une belle victoire face à Kiev, le PSG débarque à Bastia (samedi 17h00) avec un moral gonflé à bloc. Et un jeu qui s'est bien amélioré.

Quatre jours après sa démonstration de force »

Jusqu'à la victoire référence à Lille (2-1), Paris ronronnait. Dans le Nord, le PSG a débloqué son jeu. Désormais, il joue libéré avec une assurance toute nouvelle, des certitudes et des automatismes qui se perfectionnent. Ancelotti a de quoi être rassuré : «

Ancelotti peut également compter sur un Pastore enfin retrouvé, après un début de saison très terne. Repositionné meneur de jeu axial en soutien d'Ibrahimovic et Ménez, l'Argentin a semble-t-il trouvé sa place. Il était temps. Devant, les places sont chères. Le forfait de Lavezzi devrait pousser Ancelotti à titulariser enfin Nene, qui se morfond sur le banc, un rôle assez inhabituel pour l'impétueux brésilien. « »

Dernières actualités

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Paris sur sa lancée ?Après deux matches convaincants en L1 et une belle victoire face à Kiev, le PSG débarque à Bastia (samedi 17h00) avec un moral gonflé à bloc. Et un jeu qui s'est bien amélioré.l’équipel’équipe2012-09-22T07:25:002012-09-21T16:48:00Paris sur sa lancée ?Après deux matches convaincants en L1 et une belle victoire face à Kiev, le PSG débarque à Bastia (samedi 17h00) avec un moral gonflé à bloc. Et un jeu qui s'est bien amélioré.Quatre jours après sa démonstration de force »Jusqu'à la victoire référence à Lille (2-1), Paris ronronnait. Dans le Nord, le PSG a débloqué son jeu. Désormais, il joue libéré avec une assurance toute nouvelle, des certitudes et des automatismes qui se perfectionnent. Ancelotti a de quoi être rassuré : «Ancelotti peut également compter sur un Pastore enfin retrouvé, après un début de saison très terne. Repositionné meneur de jeu axial en soutien d'Ibrahimovic et Ménez, l'Argentin a semble-t-il trouvé sa place. Il était temps. Devant, les places sont chères. Le forfait de Lavezzi devrait pousser Ancelotti à titulariser enfin Nene, qui se morfond sur le banc, un rôle assez inhabituel pour l'impétueux brésilien. « »Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?Paris sur sa lancée ?