Mise à jour : samedi 15 septembre 2012 00:25 | Par l’équipe, l’équipe

Paris, lancement réussi

Les étoiles du Paris Saint-Germain ont réussi leur mise en orbite en remportant leur premier match (34-23), vendredi à Coubertin, face à Cesson-Rennes. Le duel avec Montpellier est lancé.


Paris, lancement réussi

Paris, lancement réussi

Les étoiles du Paris Saint-Germain ont réussi leur mise en orbite en remportant leur premier match (34-23), vendredi à Coubertin, face à Cesson-Rennes. Le duel avec Montpellier est lancé.

Si le score de la victoire du Paris St-Germain face à Cesson-Rennes (34-23) est moins étourdissant que celui de l'ogre montpelliérain, enregistré la veille face à Billière (50-24), le public de Coubertin en a eu pour son argent. L'équipe de Philippe Gardent n'a certes «pas de vécu», selon ses propres mots, mais elle a su trouver son rythme et s'est appuyée sur des performances individuelles pour l'emporter. Face au PSG, les Bretons, modestes 10es de D1 la saison passée, se doutaient bien que leurs adversaires seraient coriaces et ont donc joué leur chance à fond. Emmenés par un très bon Benoît Doré (7 buts), les joueurs de David Christmann ont tenu le coup pendant presque vingt minutes (10-8, 18e) avant de connaître un passage à vide. L'écart de trois buts à la pause (15-12) n'avait pas encore l'air rédhibitoire. Cinq minutes après le retour des vestiaires, c'était une autre histoire (19-13). Les coups d'éclat de Luc Abalo, aussi fantaisiste qu'efficace devant la cage (8/11), de Mikkel Hansen (5/10) ou de Didier Dinart, auteur d'un joli chabala à la 50e (28-19), ont permis au PSG de prendre le large. Cesson-Rennes, étouffé dans la deuxième période, a essayé de continuer à travailler pour ne pas encaisser plus de dix buts. Une quête restée vaine ; Paris, porté par son public conquis, s'adonnant à un joli festival offensif. Côté défense, peu en place dans la première période, les hommes de Gardent se sont mieux organisés dans la seconde, limitant les Bretons à 11 buts inscrits. Onze buts, c'est d'ailleurs l'écart final entre les deux équipes. Sans jouer à son meilleur niveau, le PSG a réussi son entrée dans le championnat et a confirmé son statut de favori aux côtés de Montpellier.

Dernières actualités

  • 24/04/2014 02:44 - l’Equipe

    C'est, selon Michael Phelps, le moteur de son retour après vingt mois de «retraite». Mais il refuse de dire jusqu'où cela peut le mener. L'Américain veut «juste essayer de retrouver cette mentalité du...

  • 24/04/2014 08:28 - l’Equipe

    Michel Platini se dit «pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier» dans un entretien au Parisien, jeudi. Le président de l'UEFA y fait le point sur l'injonction faite aux clubs de ne p...

  • 23/04/2014 22:04 - l’Equipe

    Maxime Gonalons a reconnu la supériorité des Toulousains ce mercredi après le match nul (0-0) de l'OL au Stadium mais le milieu s'est satisfait du point pris.

  • 23/04/2014 18:51 - l’Equipe

    Alejandro Valverde ne songeait pas à battre Philippe Gilbert, vainqueur de l'Amstel, mais à s'imposer lui-même lors de la Flèche Wallonne mercredi.

  • 23/04/2014 17:27 - l’Equipe

    Début de tournoi délicat pour Rafael Nadal qui n'a pas eu la partie facile face à Albert Ramos (7-6[2], 6-4). Mais le n°1 mondial continue son chemin à Barcelone.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Paris, lancement réussiLes étoiles du Paris Saint-Germain ont réussi leur mise en orbite en remportant leur premier match (34-23), vendredi à Coubertin, face à Cesson-Rennes. Le duel avec Montpellier est lancé.l’équipel’équipe2012-09-14T22:03:002012-09-14T22:25:00Paris, lancement réussiLes étoiles du Paris Saint-Germain ont réussi leur mise en orbite en remportant leur premier match (34-23), vendredi à Coubertin, face à Cesson-Rennes. Le duel avec Montpellier est lancé.Si le score de la victoire du Paris St-Germain face à Cesson-Rennes (34-23) est moins étourdissant que celui de l'ogre montpelliérain, enregistré la veille face à Billière (50-24), le public de Coubertin en a eu pour son argent. L'équipe de Philippe Gardent n'a certes «pas de vécu», selon ses propres mots, mais elle a su trouver son rythme et s'est appuyée sur des performances individuelles pour l'emporter. Face au PSG, les Bretons, modestes 10es de D1 la saison passée, se doutaient bien que leurs adversaires seraient coriaces et ont donc joué leur chance à fond. Emmenés par un très bon Benoît Doré (7 buts), les joueurs de David Christmann ont tenu le coup pendant presque vingt minutes (10-8, 18e) avant de connaître un passage à vide. L'écart de trois buts à la pause (15-12) n'avait pas encore l'air rédhibitoire. Cinq minutes après le retour des vestiaires, c'était une autre histoire (19-13). Les coups d'éclat de Luc Abalo, aussi fantaisiste qu'efficace devant la cage (8/11), de Mikkel Hansen (5/10) ou de Didier Dinart, auteur d'un joli chabala à la 50e (28-19), ont permis au PSG de prendre le large. Cesson-Rennes, étouffé dans la deuxième période, a essayé de continuer à travailler pour ne pas encaisser plus de dix buts. Une quête restée vaine ; Paris, porté par son public conquis, s'adonnant à un joli festival offensif. Côté défense, peu en place dans la première période, les hommes de Gardent se sont mieux organisés dans la seconde, limitant les Bretons à 11 buts inscrits. Onze buts, c'est d'ailleurs l'écart final entre les deux équipes. Sans jouer à son meilleur niveau, le PSG a réussi son entrée dans le championnat et a confirmé son statut de favori aux côtés de Montpellier.Paris, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussiParis, lancement réussi