Mise à jour : vendredi 21 septembre 2012 21:08 | Par l’équipe, l’équipe

Oscar de la révélation



Auteur d'un doublé face à la Juve mercredi (2-2), Oscar a crevé l'écran pour sa première titularisation avec Chelsea. Il pourrait récidiver dès samedi contre Stoke (16h00).Depuis le début de la saison, Chelsea s'était habitué à célébrer les exploits d'Eden Hazard. Mercredi soir, le Belge s'est fait voler la vedette par une autre recrue, Oscar. Un nom qui claque, comme les deux buts qu'il a inscrits en l'espace de deux minutes face à la Juve (2-2), pour le premier match de la phase de poules de la Ligue des champions. «Dès que j'ai contrôlé et frappé, j'ai su que la balle allait au fond», a confié le joueur de 20 ans au sujet de son splendide deuxième but. Malgré son jeune âge, le Brésilien, acheté pour 32 millions d'euros à l'Internacional, ne ressent pas de pression particulière, alors qu'il a hérité du numéro 11, celui de Didier Drogba. «Quand je rentre au Brésil, les gens me demandent si je ressens de la pression, mais ce n'est pas le cas. Je pense que ce sera la même chose ici. Je comprends l'importance de ce numéro pour Chelsea. Au Brésil, c'est le 10, mais ici le 11 est un numéro très important et j'espère que je pourrais en être digne», confiait-il lors de sa présentation cet été.«J'espère que mon adaptation ne prendra pas trop de temps», disait-il un peu plus tard. Un mois semble donc lui avoir suffi, au contact de ses compatriotes et guides David Luiz et Ramires. Professionnel depuis la saison 2008/2009 avec Sao Paulo, Oscar est l'un de ces nombreux Brésiliens bourrés de talent qui martyrisent les défenses du pays et attirent les recruteurs européens. Pour lui, tout s'est accéléré l'an dernier avec l'Internacional, qu'il a rejoint en 2010 et où il formait une doublette redoutable avec Leandro Damiao. 10 buts et 5 passes plus tard, Oscar a abandonné son compère et son pays pour Londres. Inconnu du grand public à son arrivée, celui qui se définit comme «un joueur de foot élégant, qui créé pour les autres et qui peut faire la différence pour l'équipe», a eu le droit à une standing ovation de la part de Stamford Bridge mercredi. Ses coéquipiers aussi son conquis, à l'image d'Eden Hazard : «Nous, on le voit à l'entraînement tous les jours donc on sait le potentiel qu'il a. On dirait qu'il a 12 ans ! D'ailleurs, c'est encore un bébé. Il est plus jeune que moi. Il est vraiment très talentueux et il va nous faire beaucoup de bien».Titulaire pour la première fois de la saison, Oscar avait besoin «d'un peu de temps pour travailler et il a été parfait avec les consignes tactiques que nous lui avions données», confiait Roberto Di Matteo mercredi soir. Alignera-t-il d'entrée son nouveau joyau, à l'occasion de la 5e journée de Premier League, face à Stoke samedi ? Lui seul le sait. Mais beaucoup espèrent que ce sera le cas.

Dernières actualités

  • 28/07/2014 11:02 - l’Equipe

    Antoine Griezmann va poursuivre sa carrière à l'Atlético Madrid. Le champion d'Espagne a trouvé un accord avec la Real Sociedad pour le transfert de l'international français.

  • 28/07/2014 12:00 - l’Equipe

    Au-delà du podium de Jean-Christophe Peraud et Thibaut Pinot, ce Tour de France 2014 a permis à la nouvelle génération française de s'exprimer. Avec Coquard et Démare en sprint et des baroudeurs comme...

  • 28/07/2014 07:30 - l’Equipe

    Selon vous, qui mérite d'être élu champion du week-end ? Vincenzo Nibali ? Daniele Ricciardo ? Ou un autre sportif ? A vous de voter.

  • 28/07/2014 12:04 - l’Equipe

    Blessé par les propos tenus par Bernard Laporte à son égard, Pierre Camou a décidé de répondre. Et il ne compte pas quitter la FFR sans combattre, qu'on se le dise.

  • 27/07/2014 19:33 - l’Equipe

    Daniel Ricciardo (Red Bull), vainqueur pour la deuxième fois cette saison, dimanche en Hongrie, reconnaît que ses bons résultats lui donnent encore plus confiance.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Oscar de la révélationl’équipel’équipe2012-09-22T08:30:002012-09-21T19:08:00Auteur d'un doublé face à la Juve mercredi (2-2), Oscar a crevé l'écran pour sa première titularisation avec Chelsea. Il pourrait récidiver dès samedi contre Stoke (16h00).Depuis le début de la saison, Chelsea s'était habitué à célébrer les exploits d'Eden Hazard. Mercredi soir, le Belge s'est fait voler la vedette par une autre recrue, Oscar. Un nom qui claque, comme les deux buts qu'il a inscrits en l'espace de deux minutes face à la Juve (2-2), pour le premier match de la phase de poules de la Ligue des champions. «Dès que j'ai contrôlé et frappé, j'ai su que la balle allait au fond», a confié le joueur de 20 ans au sujet de son splendide deuxième but. Malgré son jeune âge, le Brésilien, acheté pour 32 millions d'euros à l'Internacional, ne ressent pas de pression particulière, alors qu'il a hérité du numéro 11, celui de Didier Drogba. «Quand je rentre au Brésil, les gens me demandent si je ressens de la pression, mais ce n'est pas le cas. Je pense que ce sera la même chose ici. Je comprends l'importance de ce numéro pour Chelsea. Au Brésil, c'est le 10, mais ici le 11 est un numéro très important et j'espère que je pourrais en être digne», confiait-il lors de sa présentation cet été.«J'espère que mon adaptation ne prendra pas trop de temps», disait-il un peu plus tard. Un mois semble donc lui avoir suffi, au contact de ses compatriotes et guides David Luiz et Ramires. Professionnel depuis la saison 2008/2009 avec Sao Paulo, Oscar est l'un de ces nombreux Brésiliens bourrés de talent qui martyrisent les défenses du pays et attirent les recruteurs européens. Pour lui, tout s'est accéléré l'an dernier avec l'Internacional, qu'il a rejoint en 2010 et où il formait une doublette redoutable avec Leandro Damiao. 10 buts et 5 passes plus tard, Oscar a abandonné son compère et son pays pour Londres. Inconnu du grand public à son arrivée, celui qui se définit comme «un joueur de foot élégant, qui créé pour les autres et qui peut faire la différence pour l'équipe», a eu le droit à une standing ovation de la part de Stamford Bridge mercredi. Ses coéquipiers aussi son conquis, à l'image d'Eden Hazard : «Nous, on le voit à l'entraînement tous les jours donc on sait le potentiel qu'il a. On dirait qu'il a 12 ans ! D'ailleurs, c'est encore un bébé. Il est plus jeune que moi. Il est vraiment très talentueux et il va nous faire beaucoup de bien».Titulaire pour la première fois de la saison, Oscar avait besoin «d'un peu de temps pour travailler et il a été parfait avec les consignes tactiques que nous lui avions données», confiait Roberto Di Matteo mercredi soir. Alignera-t-il d'entrée son nouveau joyau, à l'occasion de la 5e journée de Premier League, face à Stoke samedi ? Lui seul le sait. Mais beaucoup espèrent que ce sera le cas.