Mise à jour : jeudi 18 octobre 2012 02:35 | Par l’équipe, l’équipe

Nike lâche Armstrong

L'empire de Lance Armstrong commence à prendre l'eau. Après l'officialisation de sa démission de la présidence de Livestrong, c'est au tour de Nike d'annoncer la fin de leur collaboration.


Nike lâche Armstrong

Nike lâche Armstrong

Nike a finalement craqué. Alors que l'entreprise américaine affirmait la semaine denrière qu'elle continuerait de soutenir Lance Armstrong, la compagnie a indiqué mercredi dans un communiqué qu'elle mettait finalement un terme à leur collaboration. «En raison des preuves apparemment implacables qui démontrent que Lance Armstrong s'est dopé et a induit Nike en erreur pendant plus de dix ans, c'est avec une grande tristesse que nous mettons un terme à notre contrat avec lui. Nike ne tolère pas l'utilisation de produits dopants. En revanche, Nike continuera de soutenir les actions de la fondation Livestrong», précise ainsi le communiqué publié par ESPN. Une décision qui arrive alors que la marque a été mise en cause dans l'affaire de dopage révélée par l'USADA, certains affirmant que Nike a participé financièrement à couvrir les agissements de l'Américain. Ce que la marque avait rapidement démenti.Armstrong commence donc à sentir les retombées de la publication du rapport de l'USADA. Lâché par son principal sponsor, l'Américain a également été poussé à démissionner de son poste de président de Livestrong. Afin que son image ne porte pas atteinte à la fondation, l'ancien coureur a annoncé aujourd'hui qu'il renonçait à la présidence même s'il reste membre du comité de direction. «Afin d'épargner la fondation de tout effet négatif suite à la polémique soulevée sur ma carrière sportive, je mets un terme à ma présidence», a ainsi expliqué l'ancien coureur dans un communiqué interne.

Après Nike, c'est Anheuser-Busch, un autre sponsor de Lance Armstrong, qui va rompre avec le cycliste américain, au coeur d'une vaste affaire de dopage. Le brasseur belge, qui détient notamment la marque américaine Budweiser, a annoncé mercredi mettre un terme à son partenariat à la fin de l'année 2012, mais continuera à soutenir Livestrong, sa fondation contre le cancer. Même position pour le fabricant de vélos Trek :  «Trek est déçu par les découvertes et les conclusions du rapport de l'USADA concernant Lance Armstrong. Etant donné les révélations de ce rapport, Trek met fin aujourd'hui à sa longue relation avec Lance Armstrong,»

Dernières actualités

  • 24/04/2014 02:44 - l’Equipe

    C'est, selon Michael Phelps, le moteur de son retour après vingt mois de «retraite». Mais il refuse de dire jusqu'où cela peut le mener. L'Américain veut «juste essayer de retrouver cette mentalité du...

  • 24/04/2014 08:28 - l’Equipe

    Michel Platini se dit «pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier» dans un entretien au Parisien, jeudi. Le président de l'UEFA y fait le point sur l'injonction faite aux clubs de ne p...

  • 24/04/2014 08:05 - l’Equipe

    Opposés en demi-finale aller de la Ligue Europa jeudi (21h05), Benfica et la Juventus cherchent à redorer leur blason européen, un peu rouillé ces dernières saisons.

  • 24/04/2014 07:35 - l’Equipe

    Plongé dans la crise financière depuis des années, Valence s'en remet à son centre de formation et à ses réseaux de recrutement pour survivre. Avec Bernat, "Fede" et Alcacer, ça marche pour le VCF qui...

  • 23/04/2014 22:04 - l’Equipe

    Maxime Gonalons a reconnu la supériorité des Toulousains ce mercredi après le match nul (0-0) de l'OL au Stadium mais le milieu s'est satisfait du point pris.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Nike lâche ArmstrongL'empire de Lance Armstrong commence à prendre l'eau. Après l'officialisation de sa démission de la présidence de Livestrong, c'est au tour de Nike d'annoncer la fin de leur collaboration.l’équipel’équipe2012-10-17T14:29:002012-10-18T00:35:00Nike lâche ArmstrongNike a finalement craqué. Alors que l'entreprise américaine affirmait la semaine denrière qu'elle continuerait de soutenir Lance Armstrong, la compagnie a indiqué mercredi dans un communiqué qu'elle mettait finalement un terme à leur collaboration. «En raison des preuves apparemment implacables qui démontrent que Lance Armstrong s'est dopé et a induit Nike en erreur pendant plus de dix ans, c'est avec une grande tristesse que nous mettons un terme à notre contrat avec lui. Nike ne tolère pas l'utilisation de produits dopants. En revanche, Nike continuera de soutenir les actions de la fondation Livestrong», précise ainsi le communiqué publié par ESPN. Une décision qui arrive alors que la marque a été mise en cause dans l'affaire de dopage révélée par l'USADA, certains affirmant que Nike a participé financièrement à couvrir les agissements de l'Américain. Ce que la marque avait rapidement démenti.Armstrong commence donc à sentir les retombées de la publication du rapport de l'USADA. Lâché par son principal sponsor, l'Américain a également été poussé à démissionner de son poste de président de Livestrong. Afin que son image ne porte pas atteinte à la fondation, l'ancien coureur a annoncé aujourd'hui qu'il renonçait à la présidence même s'il reste membre du comité de direction. «Afin d'épargner la fondation de tout effet négatif suite à la polémique soulevée sur ma carrière sportive, je mets un terme à ma présidence», a ainsi expliqué l'ancien coureur dans un communiqué interne.Après Nike, c'est Anheuser-Busch, un autre sponsor de Lance Armstrong, qui va rompre avec le cycliste américain, au coeur d'une vaste affaire de dopage. Le brasseur belge, qui détient notamment la marque américaine Budweiser, a annoncé mercredi mettre un terme à son partenariat à la fin de l'année 2012, mais continuera à soutenir Livestrong, sa fondation contre le cancer. Même position pour le fabricant de vélos Trek :  «Trek est déçu par les découvertes et les conclusions du rapport de l'USADA concernant Lance Armstrong. Etant donné les révélations de ce rapport, Trek met fin aujourd'hui à sa longue relation avec Lance Armstrong,»Nike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche ArmstrongNike lâche Armstrong