Mise à jour : lundi 17 septembre 2012 18:31 | Par l’équipe, l’équipe

Nicollin «ne va pas (s)e suicider»

Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».


Nicollin «ne va pas (© s)

Nicollin «ne va pas (s)e suicider»

Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».

«Louis Nicollin, on vous a entendu pester plusieurs fois contre vos joueurs depuis le début de la saison...(Il coupe) Oui, mais c'est idiot de pester comme ça. Il faut leur dire les choses en face, ce qui a été fait. Point barre. Maintenant, on va arrêter.Comment vivez-vous ce début de saison compliqué ?Je suis mi-figue mi-raisin comme dirait Pape Diouf. Je ne vais pas non plus me suicider pour ça. On a été champions l'an dernier, tant mieux. On avait dit qu'on ne le serait pas cette année, ça sera le cas. On a fait un mauvais départ. Le tout, c'est de ne pas descendre. On va se battre pour.

Cette saison, Montpellier va donc se battre pour le maintien ?Voilà, comme Rennes. J'ai vu qu'ils avaient perdu (1-2 contre Lorient, ndlr), c'est bien, on n'est pas dans la charrette. Dans le foot, ça va vite. J'espère de tout mon coeur que ce n'est qu'une mauvaise passe, mais si ça doit durer... L'OM, ça a bien duré 12 ou 13 matches l'an dernier. Nous, on est prêt à ce que ça dure 14. J'ai toujours dit que s'il fallait qu'on redescende en L2 malgré le fait qu'on ait été champions, on le ferait. Moi, je n'ai honte de rien.Durant l'intersaison, y a-t-il eu des signes annonciateurs d'un aussi mauvais départ ?Oui, on n'a pas digéré ce titre, on n'est pas habitués à ça. Tout le monde s'est cru le plus fort. Il faut retrouver notre insouciance, mais surtout se battre. Ça ne va pas arriver tout seul. Mais ce qui nous manque surtout, c'est la chance. L'année dernière, on a tout eu pour nous. Là, moins...

Depuis le début du Championnat, les recrues sont pointées du doigt.Les recrues, quelquefois, elles s'adaptent vite. Parfois, il faut deux ou trois mois. Mounier a été blessé, Congré, il faut qu'il s'acclimate, pourtant, Toulouse, ce n'est pas très loin. Le jeune Charbonnier, il faut lui laisser le temps. Quant à notre avant-centre (Herrerra), il faut qu'il devienne français. Pour l'instant, il est encore là-bas au Chili avec son tempérament d'Argentin, mais ça va venir.Après le match contre Reims (1-3), René Girard a avoué «se poser pleins de questions». Sentez-vous un technicien sans solution ?Ah bah, il se démerde. C'est l'entraîneur champion de France, qu'il se débrouille. Il est payé pour.

Montpellier va faire son entrée en Ligue des champions mardi soir contre Arsenal. Lors de la présentation officielle de l'équipe, vous aviez déclaré ne pas vous faire de souci pour la C1, que vos joueurs auraient tellement peur d'être ridicules qu'ils joueraient bien. Le pensez-vous toujours ?Ah ça, oui, je ne me fais aucun souci, j'en suis sûr. Mais le match de Saint-Etienne est plus important que celui d'Arsenal. Mardi soir, le stade sera plein. Je suis content pour nos supporters, mais sans plus. Ce qu'on savoure, c'est d'avoir été champions de France. La C1, c'est bien, mais ce n'est pas une fin en soi.Un mot sur les retrouvailles avec Oliver Giroud.Ça ne m'inspire rien de spécial... J'ai vu qu'il avait marqué six buts (victoire d'Arsenal 6-1 face à Southampton). Ah non, ce n'était pas lui. Enfin, il a bien dû en marquer deux ou trois, non ? J'ai pas fait gaffe. Ah bon, il était remplaçant ? Quand un joueur part de chez moi, je ne le suis pas. Pourtant, j'aime beaucoup Olivier. Si Arsenal veut nous le prêter, on le prendra.»

Dernières actualités

  • 28/08/2014 06:40 - l’Equipe

    Stanislas Wawrinka a joué avec le feu face à Thomaz Bellucci au deuxième tour (6-3, 6-4, 3-6, 7-6[1]) mais le Suisse a fini par s'en sortir.

  • 27/08/2014 22:47 - l’Equipe

    Accroché à l'aller en Turquie (0-0), Arsenal a fait le minimum au retour à l'Emirates mercredi soir (1-0). Grâce à un but d'Alexis Sanchez avant la pause, les Gunners ont assuré leur place en Ligue de...

  • 27/08/2014 22:53 - l’Equipe

    Mené au score à domicile, l'Athletic Bilbao s'est finalement imposé face à Naples (3-1) pour rejoindre la phase de groupes de la Ligue des champions pour la première fois depuis seize ans. Le Bayer Le...

  • 27/08/2014 19:52 - l’Equipe

    Le conseil d'administration de la LFP a de nouveau refusé, ce mercredi, l'accession en Ligue 2 au Luzenac Ariège Pyrénées. Le club pourrait encore se tourner vers la justice pour tenter de forcer son ...

  • 27/08/2014 18:37 - l’Equipe

    Alizé Cornet (n°22) a dominé la Slovaque Daniela Hantuchova en 1h21' et deux sets (6-3, 6-3) mercredi au 2e tour. Elle jouera désormais sa place en 8es face à Lucie Safarova (n°14).

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».l’équipel’équipe2012-09-17T14:00:002012-09-17T16:31:00Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».«Louis Nicollin, on vous a entendu pester plusieurs fois contre vos joueurs depuis le début de la saison...(Il coupe) Oui, mais c'est idiot de pester comme ça. Il faut leur dire les choses en face, ce qui a été fait. Point barre. Maintenant, on va arrêter.Comment vivez-vous ce début de saison compliqué ?Je suis mi-figue mi-raisin comme dirait Pape Diouf. Je ne vais pas non plus me suicider pour ça. On a été champions l'an dernier, tant mieux. On avait dit qu'on ne le serait pas cette année, ça sera le cas. On a fait un mauvais départ. Le tout, c'est de ne pas descendre. On va se battre pour.Cette saison, Montpellier va donc se battre pour le maintien ?Voilà, comme Rennes. J'ai vu qu'ils avaient perdu (1-2 contre Lorient, ndlr), c'est bien, on n'est pas dans la charrette. Dans le foot, ça va vite. J'espère de tout mon coeur que ce n'est qu'une mauvaise passe, mais si ça doit durer... L'OM, ça a bien duré 12 ou 13 matches l'an dernier. Nous, on est prêt à ce que ça dure 14. J'ai toujours dit que s'il fallait qu'on redescende en L2 malgré le fait qu'on ait été champions, on le ferait. Moi, je n'ai honte de rien.Durant l'intersaison, y a-t-il eu des signes annonciateurs d'un aussi mauvais départ ?Oui, on n'a pas digéré ce titre, on n'est pas habitués à ça. Tout le monde s'est cru le plus fort. Il faut retrouver notre insouciance, mais surtout se battre. Ça ne va pas arriver tout seul. Mais ce qui nous manque surtout, c'est la chance. L'année dernière, on a tout eu pour nous. Là, moins...Depuis le début du Championnat, les recrues sont pointées du doigt.Les recrues, quelquefois, elles s'adaptent vite. Parfois, il faut deux ou trois mois. Mounier a été blessé, Congré, il faut qu'il s'acclimate, pourtant, Toulouse, ce n'est pas très loin. Le jeune Charbonnier, il faut lui laisser le temps. Quant à notre avant-centre (Herrerra), il faut qu'il devienne français. Pour l'instant, il est encore là-bas au Chili avec son tempérament d'Argentin, mais ça va venir.Après le match contre Reims (1-3), René Girard a avoué «se poser pleins de questions». Sentez-vous un technicien sans solution ?Ah bah, il se démerde. C'est l'entraîneur champion de France, qu'il se débrouille. Il est payé pour.Montpellier va faire son entrée en Ligue des champions mardi soir contre Arsenal. Lors de la présentation officielle de l'équipe, vous aviez déclaré ne pas vous faire de souci pour la C1, que vos joueurs auraient tellement peur d'être ridicules qu'ils joueraient bien. Le pensez-vous toujours ?Ah ça, oui, je ne me fais aucun souci, j'en suis sûr. Mais le match de Saint-Etienne est plus important que celui d'Arsenal. Mardi soir, le stade sera plein. Je suis content pour nos supporters, mais sans plus. Ce qu'on savoure, c'est d'avoir été champions de France. La C1, c'est bien, mais ce n'est pas une fin en soi.Un mot sur les retrouvailles avec Oliver Giroud.Ça ne m'inspire rien de spécial... J'ai vu qu'il avait marqué six buts (victoire d'Arsenal 6-1 face à Southampton). Ah non, ce n'était pas lui. Enfin, il a bien dû en marquer deux ou trois, non ? J'ai pas fait gaffe. Ah bon, il était remplaçant ? Quand un joueur part de chez moi, je ne le suis pas. Pourtant, j'aime beaucoup Olivier. Si Arsenal veut nous le prêter, on le prendra.»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»