Mise à jour : lundi 17 septembre 2012 18:31 | Par l’équipe, l’équipe

Nicollin «ne va pas (s)e suicider»

Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».


Nicollin «ne va pas (© s)

Nicollin «ne va pas (s)e suicider»

Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».

«Louis Nicollin, on vous a entendu pester plusieurs fois contre vos joueurs depuis le début de la saison...(Il coupe) Oui, mais c'est idiot de pester comme ça. Il faut leur dire les choses en face, ce qui a été fait. Point barre. Maintenant, on va arrêter.Comment vivez-vous ce début de saison compliqué ?Je suis mi-figue mi-raisin comme dirait Pape Diouf. Je ne vais pas non plus me suicider pour ça. On a été champions l'an dernier, tant mieux. On avait dit qu'on ne le serait pas cette année, ça sera le cas. On a fait un mauvais départ. Le tout, c'est de ne pas descendre. On va se battre pour.

Cette saison, Montpellier va donc se battre pour le maintien ?Voilà, comme Rennes. J'ai vu qu'ils avaient perdu (1-2 contre Lorient, ndlr), c'est bien, on n'est pas dans la charrette. Dans le foot, ça va vite. J'espère de tout mon coeur que ce n'est qu'une mauvaise passe, mais si ça doit durer... L'OM, ça a bien duré 12 ou 13 matches l'an dernier. Nous, on est prêt à ce que ça dure 14. J'ai toujours dit que s'il fallait qu'on redescende en L2 malgré le fait qu'on ait été champions, on le ferait. Moi, je n'ai honte de rien.Durant l'intersaison, y a-t-il eu des signes annonciateurs d'un aussi mauvais départ ?Oui, on n'a pas digéré ce titre, on n'est pas habitués à ça. Tout le monde s'est cru le plus fort. Il faut retrouver notre insouciance, mais surtout se battre. Ça ne va pas arriver tout seul. Mais ce qui nous manque surtout, c'est la chance. L'année dernière, on a tout eu pour nous. Là, moins...

Depuis le début du Championnat, les recrues sont pointées du doigt.Les recrues, quelquefois, elles s'adaptent vite. Parfois, il faut deux ou trois mois. Mounier a été blessé, Congré, il faut qu'il s'acclimate, pourtant, Toulouse, ce n'est pas très loin. Le jeune Charbonnier, il faut lui laisser le temps. Quant à notre avant-centre (Herrerra), il faut qu'il devienne français. Pour l'instant, il est encore là-bas au Chili avec son tempérament d'Argentin, mais ça va venir.Après le match contre Reims (1-3), René Girard a avoué «se poser pleins de questions». Sentez-vous un technicien sans solution ?Ah bah, il se démerde. C'est l'entraîneur champion de France, qu'il se débrouille. Il est payé pour.

Montpellier va faire son entrée en Ligue des champions mardi soir contre Arsenal. Lors de la présentation officielle de l'équipe, vous aviez déclaré ne pas vous faire de souci pour la C1, que vos joueurs auraient tellement peur d'être ridicules qu'ils joueraient bien. Le pensez-vous toujours ?Ah ça, oui, je ne me fais aucun souci, j'en suis sûr. Mais le match de Saint-Etienne est plus important que celui d'Arsenal. Mardi soir, le stade sera plein. Je suis content pour nos supporters, mais sans plus. Ce qu'on savoure, c'est d'avoir été champions de France. La C1, c'est bien, mais ce n'est pas une fin en soi.Un mot sur les retrouvailles avec Oliver Giroud.Ça ne m'inspire rien de spécial... J'ai vu qu'il avait marqué six buts (victoire d'Arsenal 6-1 face à Southampton). Ah non, ce n'était pas lui. Enfin, il a bien dû en marquer deux ou trois, non ? J'ai pas fait gaffe. Ah bon, il était remplaçant ? Quand un joueur part de chez moi, je ne le suis pas. Pourtant, j'aime beaucoup Olivier. Si Arsenal veut nous le prêter, on le prendra.»

Dernières actualités

  • 21/09/2014 23:12 - l’Equipe

    Pâle reflet de l'équipe qui écrasait tout sur son passage il y a encore quelques mois, le PSG a concédé un nouveau match nul contre Lyon (1-1). Cinquième, le double champion de France est à trois poin...

  • 21/09/2014 19:37 - l’Equipe

    «L'Allemagne s'est présentée en meilleure forme, elle avait mieux récupéré de son match de la veille», regrette l'entraîneur français Laurent Tillie, après la défaite (3-0) ayant privé les Bleus d'une...

  • 21/09/2014 20:25 - l’Equipe

    Très déçu après son abandon précoce à Singapour, Nico Rosberg (Mercedes) préfère regarder devant lui et assure qu'il continuera à attaquer pour aller chercher le titre.

  • 21/09/2014 23:02 - l’Equipe

    Quatrième journée et quatrième victoire pour le Barça, qui s'est baladé (5-0) sur le terrain de Levante dimanche. Les Catalans n'ont toujours pas encaissé de but cette saison et sont leaders avec deux...

  • 21/09/2014 19:26 - l’Equipe

    Entré en fin de match à 0-1 en faveur du leader Chelsea, Frank Lampard a égalisé pour Manchester City contre son club de (quasiment) toujours (1-1). City ne marque qu'un deuxième point en trois matche...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».l’équipel’équipe2012-09-17T14:00:002012-09-17T16:31:00Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Battu à Reims (1-3) vendredi, 16e de L1, Montpellier vit un début de saison compliqué. Avant l'entrée en lice du club héraultais en Ligue des champions face à Arsenal, mardi soir, Louis Nicollin affirme sa priorité : «ne pas descendre».«Louis Nicollin, on vous a entendu pester plusieurs fois contre vos joueurs depuis le début de la saison...(Il coupe) Oui, mais c'est idiot de pester comme ça. Il faut leur dire les choses en face, ce qui a été fait. Point barre. Maintenant, on va arrêter.Comment vivez-vous ce début de saison compliqué ?Je suis mi-figue mi-raisin comme dirait Pape Diouf. Je ne vais pas non plus me suicider pour ça. On a été champions l'an dernier, tant mieux. On avait dit qu'on ne le serait pas cette année, ça sera le cas. On a fait un mauvais départ. Le tout, c'est de ne pas descendre. On va se battre pour.Cette saison, Montpellier va donc se battre pour le maintien ?Voilà, comme Rennes. J'ai vu qu'ils avaient perdu (1-2 contre Lorient, ndlr), c'est bien, on n'est pas dans la charrette. Dans le foot, ça va vite. J'espère de tout mon coeur que ce n'est qu'une mauvaise passe, mais si ça doit durer... L'OM, ça a bien duré 12 ou 13 matches l'an dernier. Nous, on est prêt à ce que ça dure 14. J'ai toujours dit que s'il fallait qu'on redescende en L2 malgré le fait qu'on ait été champions, on le ferait. Moi, je n'ai honte de rien.Durant l'intersaison, y a-t-il eu des signes annonciateurs d'un aussi mauvais départ ?Oui, on n'a pas digéré ce titre, on n'est pas habitués à ça. Tout le monde s'est cru le plus fort. Il faut retrouver notre insouciance, mais surtout se battre. Ça ne va pas arriver tout seul. Mais ce qui nous manque surtout, c'est la chance. L'année dernière, on a tout eu pour nous. Là, moins...Depuis le début du Championnat, les recrues sont pointées du doigt.Les recrues, quelquefois, elles s'adaptent vite. Parfois, il faut deux ou trois mois. Mounier a été blessé, Congré, il faut qu'il s'acclimate, pourtant, Toulouse, ce n'est pas très loin. Le jeune Charbonnier, il faut lui laisser le temps. Quant à notre avant-centre (Herrerra), il faut qu'il devienne français. Pour l'instant, il est encore là-bas au Chili avec son tempérament d'Argentin, mais ça va venir.Après le match contre Reims (1-3), René Girard a avoué «se poser pleins de questions». Sentez-vous un technicien sans solution ?Ah bah, il se démerde. C'est l'entraîneur champion de France, qu'il se débrouille. Il est payé pour.Montpellier va faire son entrée en Ligue des champions mardi soir contre Arsenal. Lors de la présentation officielle de l'équipe, vous aviez déclaré ne pas vous faire de souci pour la C1, que vos joueurs auraient tellement peur d'être ridicules qu'ils joueraient bien. Le pensez-vous toujours ?Ah ça, oui, je ne me fais aucun souci, j'en suis sûr. Mais le match de Saint-Etienne est plus important que celui d'Arsenal. Mardi soir, le stade sera plein. Je suis content pour nos supporters, mais sans plus. Ce qu'on savoure, c'est d'avoir été champions de France. La C1, c'est bien, mais ce n'est pas une fin en soi.Un mot sur les retrouvailles avec Oliver Giroud.Ça ne m'inspire rien de spécial... J'ai vu qu'il avait marqué six buts (victoire d'Arsenal 6-1 face à Southampton). Ah non, ce n'était pas lui. Enfin, il a bien dû en marquer deux ou trois, non ? J'ai pas fait gaffe. Ah bon, il était remplaçant ? Quand un joueur part de chez moi, je ne le suis pas. Pourtant, j'aime beaucoup Olivier. Si Arsenal veut nous le prêter, on le prendra.»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»Nicollin «ne va pas (s)e suicider»