Le Parisien (© Copyright ©2013 Le Parisien tous droits réservés.)
Mise à jour : mercredi 5 juin 2013 07:20 | Par Le Parisien

Ile-de-France - « Monter en L2 »

INTERVIEW : Laurent Fournier, coach du Red Star


Ile-de-France - « Monter en L2 »

Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), hier. Laurent Fournier (à gauche) et Patrick Colleter (à droite) ont foulé la pelouse synthétique du stade Bauer en compagnie de leur nouveau président, Patrice Haddad.

«Papa aurait été content… » Le texto que Laurent Fournier a reçu hier de son frère l’a ému. Neuf ans, presque jour pour jour, après le décès de son père, le Lyonnais d’origine a signé au Red Star des Combin, Di Nallo ou Baeza, idoles de son papa. Comme prévu, Fournier (47 ans), accompagné de son adjoint Patrick Colleter, a paraphé un contrat de deux ans. L’ex-coach du PSG (L1), Créteil (N), Strasbourg (N) et Auxerre (L1) livre ses premiers mots.

Quinze mois après votre éviction d’Auxerre, pourquoi le Red Star? LAURENT FOURNIER.

D’abord, je suis content que le président m’ait appelé car mon téléphone ne sonnait plus… (Sourire.) J’avais envie de repartir en restant dans la région pour ma famille. Mon projet est de professionnaliser l’équipe et de monter en Ligue 2 dans les deux ans. J’ai envie d’atteindre l’objectif loupé avec Créteil et Strasbourg

(NDLR : deux fois 4e).

Vous sentez-vous apte à gravir cette dernière marche?

Je crois avoir progressé. A Strasbourg ou Auxerre, dans des contextes différents mais pas simples, j’ai appris. A moi de ne pas commettre les mêmes erreurs. Parfois, une montée se joue sur des détails.

Après la Ligue 1, le National n’est-il pas une régression?

Pas du tout. Ce n’est même que du plaisir. Certains ne l’auraient sans doute pas fait, moi si.

Derrière le PSG version qatarienne, y a-t-il la place pour un autre club?

Retrouver le professionnalisme ailleurs en région parisienne, c’est possible. Il faut trouver un autre modèle car le PSG, aujourd’hui, ce sont les étoiles (sic). Mais il faut bosser et avoir du temps. J’apprécie d’ailleurs d’avoir signé deux ans.

Vous aviez quitté Créteil en 2010 faute d’un environnement pro. Pensez-vous l’avoir ici où les salaires sont par exemple plafonnés?

Venir avec un adjoint est déjà une garantie. Après, on verra au quotidien. On respectera la grille de salaires. Les joueurs qui voudront s’inscrire dans le projet viendront, ceux qui penseront à l’argent, non!

Allez-vous conserver l’ossature de la saison passée?

Non, seulement une moitié du groupe. J’espère garder des garçons comme Cerielo, Oudrhiri ou Tulasne. Mon projet est de bâtir un groupe de 17-18 joueurs en intégrant des jeunes du club, plus des recalés de centres de formation ayant joué en CFA, pour leur donner une 2e chance. Il y aura aussi d’ex-Cristoliens comme Outrebon (Troyes, L1).

L’arrivée de Patrick Colleter était-elle importante?

Oui. Ça a été mon pote neuf ans au PSG. On prenait le café tous les matins. On était les seuls à ne rater aucun entraînement. On a failli signer ensemble au Nigeria l’été dernier.

Faouzi Amzal et Randy Fondelot,

entraîneur des gardiens et préparation physique, complètent le staff audonien qui reprendra le 2 juillet.

Dernières actualités

  • 24/04/2014 02:44 - l’Equipe

    C'est, selon Michael Phelps, le moteur de son retour après vingt mois de «retraite». Mais il refuse de dire jusqu'où cela peut le mener. L'Américain veut «juste essayer de retrouver cette mentalité du...

  • 24/04/2014 08:28 - l’Equipe

    Michel Platini se dit «pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier» dans un entretien au Parisien, jeudi. Le président de l'UEFA y fait le point sur l'injonction faite aux clubs de ne p...

  • 24/04/2014 08:05 - l’Equipe

    Opposés en demi-finale aller de la Ligue Europa jeudi (21h05), Benfica et la Juventus cherchent à redorer leur blason européen, un peu rouillé ces dernières saisons.

  • 24/04/2014 07:35 - l’Equipe

    Plongé dans la crise financière depuis des années, Valence s'en remet à son centre de formation et à ses réseaux de recrutement pour survivre. Avec Bernat, "Fede" et Alcacer, ça marche pour le VCF qui...

  • 23/04/2014 22:04 - l’Equipe

    Maxime Gonalons a reconnu la supériorité des Toulousains ce mercredi après le match nul (0-0) de l'OL au Stadium mais le milieu s'est satisfait du point pris.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Ile-de-France - « Monter en L2 »INTERVIEW : Laurent Fournier, coach du Red StarLe ParisienLe Parisien(©Copyright ©2013 Le Parisien tous droits réservés.)2013-06-05T05:00:002013-06-05T05:20:59© Le ParisienSaint-Ouen (Seine-Saint-Denis), hier. Laurent Fournier (à gauche) et Patrick Colleter (à droite) ont foulé la pelouse synthétique du stade Bauer en compagnie de leur nouveau président, Patrice Haddad.«Papa aurait été content… » Le texto que Laurent Fournier a reçu hier de son frère l’a ému. Neuf ans, presque jour pour jour, après le décès de son père, le Lyonnais d’origine a signé au Red Star des Combin, Di Nallo ou Baeza, idoles de son papa. Comme prévu, Fournier (47 ans), accompagné de son adjoint Patrick Colleter, a paraphé un contrat de deux ans. L’ex-coach du PSG (L1), Créteil (N), Strasbourg (N) et Auxerre (L1) livre ses premiers mots.Quinze mois après votre éviction d’Auxerre, pourquoi le Red Star? LAURENT FOURNIER.D’abord, je suis content que le président m’ait appelé car mon téléphone ne sonnait plus… (Sourire.) J’avais envie de repartir en restant dans la région pour ma famille. Mon projet est de professionnaliser l’équipe et de monter en Ligue 2 dans les deux ans. J’ai envie d’atteindre l’objectif loupé avec Créteil et Strasbourg(NDLR : deux fois 4e).Vous sentez-vous apte à gravir cette dernière marche?Je crois avoir progressé. A Strasbourg ou Auxerre, dans des contextes différents mais pas simples, j’ai appris. A moi de ne pas commettre les mêmes erreurs. Parfois, une montée se joue sur des détails.Après la Ligue 1, le National n’est-il pas une régression?Pas du tout. Ce n’est même que du plaisir. Certains ne l’auraient sans doute pas fait, moi si.Derrière le PSG version qatarienne, y a-t-il la place pour un autre club?Retrouver le professionnalisme ailleurs en région parisienne, c’est possible. Il faut trouver un autre modèle car le PSG, aujourd’hui, ce sont les étoiles (sic). Mais il faut bosser et avoir du temps. J’apprécie d’ailleurs d’avoir signé deux ans.Vous aviez quitté Créteil en 2010 faute d’un environnement pro. Pensez-vous l’avoir ici où les salaires sont par exemple plafonnés?Venir avec un adjoint est déjà une garantie. Après, on verra au quotidien. On respectera la grille de salaires. Les joueurs qui voudront s’inscrire dans le projet viendront, ceux qui penseront à l’argent, non!Allez-vous conserver l’ossature de la saison passée?Non, seulement une moitié du groupe. J’espère garder des garçons comme Cerielo, Oudrhiri ou Tulasne. Mon projet est de bâtir un groupe de 17-18 joueurs en intégrant des jeunes du club, plus des recalés de centres de formation ayant joué en CFA, pour leur donner une 2e chance. Il y aura aussi d’ex-Cristoliens comme Outrebon (Troyes, L1).L’arrivée de Patrick Colleter était-elle importante?Oui. Ça a été mon pote neuf ans au PSG. On prenait le café tous les matins. On était les seuls à ne rater aucun entraînement. On a failli signer ensemble au Nigeria l’été dernier.Faouzi Amzal et Randy Fondelot,entraîneur des gardiens et préparation physique, complètent le staff audonien qui reprendra le 2 juillet.Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »Ile-de-France -  « Monter en L2 »