Mise à jour : jeudi 25 octobre 2012 18:21 | Par l’Equipe

Montpellier est maudit

Malgré une prestation aboutie, Montpellier s'est incliné face à l'Olympiakos mercredi soir (1-2), après avoir ouvert le score par Charbonnier. Mais les Grecs ont inversé la tendance dans les 20 dernières minutes contre le cours du jeu.


Montpellier est maudit

Montpellier est maudit

Depuis les tribunes de la Mosson où il purgeait son match de suspension, René Girard a pu prendre du recul et peser ses choix. Et autant la décision surprenante de titulariser Gaëtan Charbonnier en pointe s'est avérée un pari gagnant, autant celle de remplacer son buteur du soir par Souleymane Camara à 20 minutes de la fin a eu des conséquences très négatives. Non, l'attaquant sénégalais n'a pas raté la balle de break. Pire, il a d'abord commis une faute inutile à 30 mètres du but de Laurent Pionnier avant de passer au travers au marquage sur le coup-franc qui a suivi. Seul aux 6 mètres, Torosidis a pu contrôler le ballon et fusiller le portier héraultais à bout portant.

Avant cela, celui qui remplace Jourdren - encore puni par son entraîneur pour ses propos tenus après la défaite face à Evian-TG (2-3) - n'a rien eu à faire. Mais peu après, une chose de plus : ramasser le ballon au fond de ses filets une deuxième fois dans les arrêts de jeu. Une énorme erreur de Bedimo, auteur par ailleurs d'un très bon match, a alors profité à Abdoun qui a servi un caviar à Mitroglou pour assommer les Champions de France. Un scénario qui symbolise à lui seul les errements montpelliérains depuis le début de la saison. La première heure de jeu était pourtant du niveau de l'équipe sacrée en mai dernier à la surprise générale mais les erreurs sont revenues à la surface de façon cruelle. En Ligue des champions plus qu'ailleurs, cela ne pardonne pas malgré une réelle bonne volonté. C'est pourtant cette envie qui a animé les coéquipiers de Yanga-Mbiwa une heure durant. Belhanda a retrouvé son allant, Mounier était déchaîné dans son couloir droit et Charbonnier a pesé sur la défense grecque. Le but de l'ancien Angevin sur une demi-volée à l'entrée de la surface a recompensé une nette domination (1-0, 49e). Belhanda (57e et 61e) et Utaka (59e et 61e) ont manqué l'occasion de tuer le match. C'était avant l'entrée de Souleymane Camara et ses deux erreurs coupables qui ont fait très mal au mental des Héraultais, paralysés par cette égalisation de Torosidis. Avec cette défaite, ils se retrouvent derniers du groupe B et il faudra gagner en Grèce le 6 novembre pour entretenir l'espoir d'une qualification en huitièmes.

Dernières actualités

  • 01/09/2014 02:05 - l’Equipe

    Gilles Simon était évidemment ravi d'avoir réussi à faire tomber le mur David Ferrer. Il était également soulagé de ne pas encore perdre au 3e tour en Grand Chelem, et sait ce qui l'attend face au Cro...

  • 01/09/2014 02:33 - l’Equipe

    Après le succès face à St-Etienne (5-0) dimanche soir, les joueurs du PSG étaient tous d'accord pour dire que leur saison était enfin lancée. Surtout avec un Ibrahimovic à ce niveau-là...

  • 01/09/2014 07:48 - l’Equipe

    Richard Gasquet, battu par Gaël Monfils au troisième tour, dimanche, voit son compatriote en finale de cet US Open. «La Monf'», lui, sait que ce sera très dur face à Grigor Dimitrov, en huitièmes de f...

  • 01/09/2014 02:15 - l’Equipe

    Caroline Wozniacki était rayonnante après sa victoire sur Maria Sharapova en huitièmes (6-4, 2-6, 6-2). La Danoise voit la lumière au bout du tunnel.

  • 31/08/2014 19:11 - l’Equipe

    Pour le capitaine Boris Diaw, les deux premiers matches des Bleus dans la Coupe du monde, notamment la victoire sur la Serbie dimanche (74-73), ont permis de donner «un modèle de jeu» à l'équipe de Fr...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Montpellier est mauditMalgré une prestation aboutie, Montpellier s'est incliné face à l'Olympiakos mercredi soir (1-2), après avoir ouvert le score par Charbonnier. Mais les Grecs ont inversé la tendance dans les 20 dernières minutes contre le cours du jeu.l’Equipe2012-10-24T22:50:002012-10-25T16:21:00Montpellier est mauditDepuis les tribunes de la Mosson où il purgeait son match de suspension, René Girard a pu prendre du recul et peser ses choix. Et autant la décision surprenante de titulariser Gaëtan Charbonnier en pointe s'est avérée un pari gagnant, autant celle de remplacer son buteur du soir par Souleymane Camara à 20 minutes de la fin a eu des conséquences très négatives. Non, l'attaquant sénégalais n'a pas raté la balle de break. Pire, il a d'abord commis une faute inutile à 30 mètres du but de Laurent Pionnier avant de passer au travers au marquage sur le coup-franc qui a suivi. Seul aux 6 mètres, Torosidis a pu contrôler le ballon et fusiller le portier héraultais à bout portant.Avant cela, celui qui remplace Jourdren - encore puni par son entraîneur pour ses propos tenus après la défaite face à Evian-TG (2-3) - n'a rien eu à faire. Mais peu après, une chose de plus : ramasser le ballon au fond de ses filets une deuxième fois dans les arrêts de jeu. Une énorme erreur de Bedimo, auteur par ailleurs d'un très bon match, a alors profité à Abdoun qui a servi un caviar à Mitroglou pour assommer les Champions de France. Un scénario qui symbolise à lui seul les errements montpelliérains depuis le début de la saison. La première heure de jeu était pourtant du niveau de l'équipe sacrée en mai dernier à la surprise générale mais les erreurs sont revenues à la surface de façon cruelle. En Ligue des champions plus qu'ailleurs, cela ne pardonne pas malgré une réelle bonne volonté. C'est pourtant cette envie qui a animé les coéquipiers de Yanga-Mbiwa une heure durant. Belhanda a retrouvé son allant, Mounier était déchaîné dans son couloir droit et Charbonnier a pesé sur la défense grecque. Le but de l'ancien Angevin sur une demi-volée à l'entrée de la surface a recompensé une nette domination (1-0, 49e). Belhanda (57e et 61e) et Utaka (59e et 61e) ont manqué l'occasion de tuer le match. C'était avant l'entrée de Souleymane Camara et ses deux erreurs coupables qui ont fait très mal au mental des Héraultais, paralysés par cette égalisation de Torosidis. Avec cette défaite, ils se retrouvent derniers du groupe B et il faudra gagner en Grèce le 6 novembre pour entretenir l'espoir d'une qualification en huitièmes.Montpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est mauditMontpellier est maudit