Mise à jour : mercredi 26 septembre 2012 12:02 | Par l’équipe, l’équipe

Montpellier a limité la casse

Malgré l'absence de six Argentins, Montpellier a bien géré son début de saison. Le MHR n'a plus que deux matches de Top 14 à négocier, dont celui de samedi (18h30) contre Castres, avant le retour de Bustos Moyano et consorts.


Montpellier a limité la casse

Montpellier a limité la casse

Malgré l'absence de six Argentins, Montpellier a bien géré son début de saison. Le MHR n'a plus que deux matches de Top 14 à négocier, dont celui de samedi (18h30) contre Castres, avant le retour de Bustos Moyano et consorts.

«Ils vont tous me manquer. Bustos Moyano, c'est notre buteur, mais ils ont tous des qualités qui vont me manquer.» Fabien Galthié était amer en début de saison de voir six de ses Argentins s'envoler pour l'hémisphère Sud pour participer aux Four Nations. Une attitude normale, étant donné que, comme il nous l'avait expliqué, il perdait «six joueurs d'un effectif de trente, dont cinq sont titulaires», à savoir Agustin Creevy, le talonneur, Maximiliano Bustos et Juan Figallo, les piliers, Santiago Fernandez, le demi d'ouverture, Martin Bustos Moyano, l'ailier-buteur, et Lucas Amorosino, l'arrière. Des absences de poids, mais, contrairement au début de saison effroyable du MHR l'an dernier, privé de ses internationaux en raison de la Coupe du monde, Fulgence Ouedraogo et ses coéquipiers ont réussi à limiter la casse.

Après six journées de Championnat, Montpellier présente un bilan équilibré de trois défaites, contre le Stade Français (32-16), Biarritz (8-27) et l'ogre toulonnais (25-32), et autant de succès, face à Clermont (13-8), Agen (32-15) et l'Union Bègles-Bordeaux (23-15). Ce qui lui permet d'occuper la septième place, à égalité avec son adversaire de samedi (18h30), le Castres Olympique. Une sacrée performance, d'autant que le club n'a pas été épargné par les blessures, entre le talonneur Géli, le centre Paul Bosch ou le troisième-ligne Gorgotze. Des absences que les autres membres de l'effectif ont parfaitement compensées, notamment Erasmus Van Vuuren, pilier de formation, qui a excellé en numéro 2 et a inscrit trois essais, le dernier en date contre l'UBB le week-end dernier.

L'autre satisfaction concerne le niveau de jeu affiché par les Montpelliérains, comme l'exprimait François Trinh-Duc après la victoire contre Bordeaux- Bègles. «Il y a la manière, on s'est un petit peu plus trouvé, le jeu était un peu plus huilé (...) On avait envie de trouver de la confiance par le jeu, par des initiatives collectives surtout». Fabien Galthié doit forcément être soulagé, lui qui commence à récupérer ses Argentins, le premier étant le pilier Maximiliano Bustos. Le manager du MHR récupérera les cinq autres pour la réception de Grenoble dans un mois. Avec un effectif au complet, Montpellier présentera le profil d'un sérieux candidat aux phases finales.

Dernières actualités

  • 22/07/2014 20:08 - l’Equipe

    Désormais troisième et maillot blanc, Thibaut Pinot (FDJ.fr) était le grand gagnant mardi.

  • 22/07/2014 19:34 - l’Equipe

    La médaille d'or française au fleuret hommes par équipes marque le retour d'une arme bien chahutée depuis plusieurs saisons. Elle s'est doublée du bronze chez les filles.

  • 22/07/2014 19:15 - l’Equipe

    En s'engageant mardi avec le Real Madrid pour six ans et au moins 80 millions d'euros, James Rodriguez a dépoussiéré les classements des transferts les plus chers de l'histoire. Tour d'horizon de la «...

  • 22/07/2014 17:36 - l’Equipe

    Quelques heures après avoir laissé entendre, au micro de RTL, qu'il ne serait plus président de Montpellier à la fin de la saison, Louis Nicollin a tenu à revenir sur ses propos. «J'ai lancé une bouta...

  • 22/07/2014 16:15 - l’Equipe

    La Fédération brésilienne a confirmé ce mardi, lors d'une conférence de presse, le retour de Dunga comme sélectionneur du Brésil. Quatre ans après son départ, il succède à Luiz Felipe Scolari, démis d...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Montpellier a limité la casseMalgré l'absence de six Argentins, Montpellier a bien géré son début de saison. Le MHR n'a plus que deux matches de Top 14 à négocier, dont celui de samedi (18h30) contre Castres, avant le retour de Bustos Moyano et consorts.l’équipel’équipe2012-09-26T09:53:002012-09-26T10:02:00Montpellier a limité la casseMalgré l'absence de six Argentins, Montpellier a bien géré son début de saison. Le MHR n'a plus que deux matches de Top 14 à négocier, dont celui de samedi (18h30) contre Castres, avant le retour de Bustos Moyano et consorts.«Ils vont tous me manquer. Bustos Moyano, c'est notre buteur, mais ils ont tous des qualités qui vont me manquer.» Fabien Galthié était amer en début de saison de voir six de ses Argentins s'envoler pour l'hémisphère Sud pour participer aux Four Nations. Une attitude normale, étant donné que, comme il nous l'avait expliqué, il perdait «six joueurs d'un effectif de trente, dont cinq sont titulaires», à savoir Agustin Creevy, le talonneur, Maximiliano Bustos et Juan Figallo, les piliers, Santiago Fernandez, le demi d'ouverture, Martin Bustos Moyano, l'ailier-buteur, et Lucas Amorosino, l'arrière. Des absences de poids, mais, contrairement au début de saison effroyable du MHR l'an dernier, privé de ses internationaux en raison de la Coupe du monde, Fulgence Ouedraogo et ses coéquipiers ont réussi à limiter la casse.Après six journées de Championnat, Montpellier présente un bilan équilibré de trois défaites, contre le Stade Français (32-16), Biarritz (8-27) et l'ogre toulonnais (25-32), et autant de succès, face à Clermont (13-8), Agen (32-15) et l'Union Bègles-Bordeaux (23-15). Ce qui lui permet d'occuper la septième place, à égalité avec son adversaire de samedi (18h30), le Castres Olympique. Une sacrée performance, d'autant que le club n'a pas été épargné par les blessures, entre le talonneur Géli, le centre Paul Bosch ou le troisième-ligne Gorgotze. Des absences que les autres membres de l'effectif ont parfaitement compensées, notamment Erasmus Van Vuuren, pilier de formation, qui a excellé en numéro 2 et a inscrit trois essais, le dernier en date contre l'UBB le week-end dernier.L'autre satisfaction concerne le niveau de jeu affiché par les Montpelliérains, comme l'exprimait François Trinh-Duc après la victoire contre Bordeaux- Bègles. «Il y a la manière, on s'est un petit peu plus trouvé, le jeu était un peu plus huilé (...) On avait envie de trouver de la confiance par le jeu, par des initiatives collectives surtout». Fabien Galthié doit forcément être soulagé, lui qui commence à récupérer ses Argentins, le premier étant le pilier Maximiliano Bustos. Le manager du MHR récupérera les cinq autres pour la réception de Grenoble dans un mois. Avec un effectif au complet, Montpellier présentera le profil d'un sérieux candidat aux phases finales.Montpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casseMontpellier a limité la casse