Mise à jour : lundi 7 janvier 2013 22:33 | Par l’Equipe

Messi Messi Messi Messi

Lionel Messi a remporté lundi soir le quatrième Ballon d'Or Fifa France Football de sa carrière, le quatrième d'affilée. Il dépasse Johan Cruyff, Marco van Basten et Michel Platini.


Messi Messi Messi Messi

Messi Messi Messi Messi

Cette fois, il n'y aura personne (et surtout pas de Godfrey Chitalu) pour contester ce record. Lionel Messi est devenu lundi soir le premier joueur à se voir décerner pour la quatrième fois le FIFA Ballon d'or France Football. Mieux que Johan Cruyff, Marco van Basten et Michel Platini qui s'étaient arrêtés à trois. Avec 42% des suffrages, l'Argentin a devancé son rival madrilène Cristiano Ronaldo (24%) et son coéquipier Andrès Iniesta qui a recueilli 11% des votes. S'il n'a remporté aucun titre majeur, à l'exception d'une Copa Del Rey, la Pulga a une nouvelle fois éclaboussé 2012 de son talent.

Meilleur buteur en matches officiels de l'histoire du FC Barcelone (233 buts), meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions sur une saison (14 buts) et meilleur buteur sur une année civile (91) : aucun record ne lui a résisté malgré les réclamations de la Fédération zambienne qui a ressorti du placard les 107 buts inscrits par Godfrey Chitalu en 1972. Ancien détenteur du record, Gerd Muller ne s'y était pas trompé en affirmant : «Mon record de 85 buts en 60 matches, qui tenait depuis 1972, a été battu par le meilleur joueur au monde». Saison après saison, Messi efface des légendes du football des tablettes. Et dire qu'il n'a que 25 ans…Avec ce nouveau sacre de Messi, le quatrième d'affilée, les 208 sélectionneurs des pays membres de la FIFA, des 208 capitaines des sélections ainsi que les 208 journalistes appelés à voter ont donc privilégié les statistiques personnelles de l'Argentin aux récompenses collectives. Quelques heures avant le début de la cérémonie, La Pulga avait lui-même reconnu que 2012 «n'avait pas été (sa) meilleure année» au regard des cinq titres remportés avec le Barça l'an passé. Pas sa meilleure année donc, mais une année suffisamment riche tout de même pour éclipser le titre de champion d'Europe gagné par Iniesta avec l'Espagne ou encore la Liga remportée par Ronaldo avec le Real.

Dernières actualités

  • 28/07/2014 12:00 - l’Equipe

    Au-delà du podium de Jean-Christophe Peraud et Thibaut Pinot, ce Tour de France 2014 a permis à la nouvelle génération française de s'exprimer. Avec Coquard et Démare en sprint et des baroudeurs comme...

  • 28/07/2014 11:02 - l’Equipe

    Antoine Griezmann va poursuivre sa carrière à l'Atlético Madrid. Le champion d'Espagne a trouvé un accord avec la Real Sociedad pour le transfert de l'international français.

  • 28/07/2014 19:03 - l’Equipe

    Actuellement en Chine, le Paris-SG s'est entraîné ce lundi au Hongkong Stadium avant d'affronter mardi la formation de Kitchee, le champion de Hongkong. Lors de cette séance, Zlatan Ibrahimovic s'est ...

  • 28/07/2014 09:30 - l’Equipe

    Une victoire d'étape (Kadri), une deuxième (Peraud) et une sixième place (Bardet), le classement par équipes : AG2R a été en réussite totale lors du Tour de France. Le capitaine de route Sébastien Min...

  • 28/07/2014 16:34 - l’Equipe

    Dans un entretien accordé au Guardian lundi, Brian Cookson, le président de l'UCI, appelle Alexandre Vinokourov et Bjarne Riis à témoigner devant une commission indépendante pour faire avancer la lutt...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Messi Messi Messi MessiLionel Messi a remporté lundi soir le quatrième Ballon d'Or Fifa France Football de sa carrière, le quatrième d'affilée. Il dépasse Johan Cruyff, Marco van Basten et Michel Platini.l’Equipe2013-01-07T19:57:002013-01-07T20:33:00Messi Messi Messi MessiCette fois, il n'y aura personne (et surtout pas de Godfrey Chitalu) pour contester ce record. Lionel Messi est devenu lundi soir le premier joueur à se voir décerner pour la quatrième fois le FIFA Ballon d'or France Football. Mieux que Johan Cruyff, Marco van Basten et Michel Platini qui s'étaient arrêtés à trois. Avec 42% des suffrages, l'Argentin a devancé son rival madrilène Cristiano Ronaldo (24%) et son coéquipier Andrès Iniesta qui a recueilli 11% des votes. S'il n'a remporté aucun titre majeur, à l'exception d'une Copa Del Rey, la Pulga a une nouvelle fois éclaboussé 2012 de son talent.Meilleur buteur en matches officiels de l'histoire du FC Barcelone (233 buts), meilleur buteur de l'histoire de la Ligue des champions sur une saison (14 buts) et meilleur buteur sur une année civile (91) : aucun record ne lui a résisté malgré les réclamations de la Fédération zambienne qui a ressorti du placard les 107 buts inscrits par Godfrey Chitalu en 1972. Ancien détenteur du record, Gerd Muller ne s'y était pas trompé en affirmant : «Mon record de 85 buts en 60 matches, qui tenait depuis 1972, a été battu par le meilleur joueur au monde». Saison après saison, Messi efface des légendes du football des tablettes. Et dire qu'il n'a que 25 ans…Avec ce nouveau sacre de Messi, le quatrième d'affilée, les 208 sélectionneurs des pays membres de la FIFA, des 208 capitaines des sélections ainsi que les 208 journalistes appelés à voter ont donc privilégié les statistiques personnelles de l'Argentin aux récompenses collectives. Quelques heures avant le début de la cérémonie, La Pulga avait lui-même reconnu que 2012 «n'avait pas été (sa) meilleure année» au regard des cinq titres remportés avec le Barça l'an passé. Pas sa meilleure année donc, mais une année suffisamment riche tout de même pour éclipser le titre de champion d'Europe gagné par Iniesta avec l'Espagne ou encore la Liga remportée par Ronaldo avec le Real.Messi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi MessiMessi Messi Messi Messi