Mise à jour : samedi 3 novembre 2012 11:13 | Par l’Équipe

Marvin Martin, le vrai départ ?

Décevant depuis le début de saison puis blessé trois semaines, Marvin Martin a repris du poil de la bête contre Valenciennes. Mais tout le monde au LOSC en attend beaucoup plus, à commencer contre Evian TG samedi (20h00).


Marvin Martin, le vrai départ ?

Marvin Martin, le vrai départ ?

En l'espace de quelques mois, Marvin Martin a reculé de quelques cases. En juin dernier, il était un des plus jeunes représentants de l'équipe de France à l'Euro et allait devenir le plus gros transfert de l'histoire du LOSC. Pour 12 millions d'euros, bonus compris, le club nordiste s'offrait un des plus grands espoirs du football français, meilleur passeur de la saison 2010-2011 (17 passes) avec Sochaux. Et comptait sur son talent pour remplacer, au moins en partie, Eden Hazard. Cinq mois plus tard, on est bien loin du compte. Depuis le début de saison, Martin n'a effectué qu'une seule passe décisive en sept rencontres de Ligue 1. Surtout, son influence sur le jeu lillois a souvent été insuffisante, voire inexistante.

Il faut dire que le garçon a dû s'adapter aux différents changements tactiques imposés par Rudi Garcia, qui l'ont vu passer de meneur de jeu à ailier droit, avant de s'installer en relayeur au sein du traditionnel milieu à trois du LOSC. Et qu'une blessure aux adducteurs a sans doute retardé son intégration dans le système lillois. «Il faut du temps pour les grands joueurs, ne cesse de répéter pour le défendre Rudi Garcia. On a vu l'exemple de Gignac avec Marseille. Il faut savoir être patient avec ce genre de joueurs». Mais cela n'explique pas tout. Dans la plupart des matches qu'il a disputés cette saison, Martin est apparu en retrait, timide. Loin du meneur de jeu influent des années sochaliennes, on a même parfois eu l'impression qu'il se cachait sur la pelouse, se contentant le plus souvent de jouer vers l'arrière : «Il faut qu'il prenne plus de responsabilités, avait confié Rudi Garcia il y a quelques semaines. Il va le faire mais pour l'instant, je le trouve presque trop altruiste. J'ai envie qu'il tente plus, quitte à ce qu'il y ait plus de déchets dans son jeu».

Revenu de blessure, Martin a tenté de répondre aux demandes de son entraîneur. Après un retour catastrophique à Bordeaux, il a refait surface contre Valenciennes avant de réaliser une entrée intéressante en coupe de la Ligue contre Toulouse. Il lui faut maintenant être là où on l'attend : à la construction et à la dernière passe. Et justifier l'investissement du club... - S.N., à Lille

Dernières actualités

  • 25/07/2014 20:43 - l’Equipe

    Séparés de 15 secondes, Thibaut Pinot (2e), Jean-Christophe Peraud (3e) et Alejandro Valverde (4e) vont se disputer les deux dernières places du podium, samedi, lors du contre-la-montre de 54,4 km. Le...

  • 26/07/2014 12:27 - l’Equipe

    Les champions de France sont arrivés à Hong Kong pour une tournée de huit jours. Un voyage sportif et commercial qui doit un peu plus ancrer le club parmi les grands.

  • 26/07/2014 12:02 - l’Equipe

    Grand chelem pour Lewis Hamilton (Mercedes) lors des essais libres. L'Anglais a dominé samedi la 3e séance, devant Nico Rosberg (Mercedes) et Sebastian Vettel (Red Bull).

  • 26/07/2014 12:23 - l’Equipe

    Forfait pour la Coupe du monde en raison d'une lombalgie, Franck Ribéry, qui a repris l'entraînement cette semaine, devrait retrouver le terrain contre Gladbach ce samedi (20h30) lors de la Telekom Cu...

  • 26/07/2014 08:00 - l’Equipe

    En 2013, Thibaut Pinot (FDJ.fr) a connu la déroute sur un Tour de France où il était (trop ?) attendu. Depuis, il a entamé une lente reconstruction. Au matin du contre-la-montre, ce samedi, il vise un...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Marvin Martin, le vrai départ ?Décevant depuis le début de saison puis blessé trois semaines, Marvin Martin a repris du poil de la bête contre Valenciennes. Mais tout le monde au LOSC en attend beaucoup plus, à commencer contre Evian TG samedi (20h00).l’Équipe2012-11-03T08:45:002012-11-03T09:13:00Marvin Martin, le vrai départ ?En l'espace de quelques mois, Marvin Martin a reculé de quelques cases. En juin dernier, il était un des plus jeunes représentants de l'équipe de France à l'Euro et allait devenir le plus gros transfert de l'histoire du LOSC. Pour 12 millions d'euros, bonus compris, le club nordiste s'offrait un des plus grands espoirs du football français, meilleur passeur de la saison 2010-2011 (17 passes) avec Sochaux. Et comptait sur son talent pour remplacer, au moins en partie, Eden Hazard. Cinq mois plus tard, on est bien loin du compte. Depuis le début de saison, Martin n'a effectué qu'une seule passe décisive en sept rencontres de Ligue 1. Surtout, son influence sur le jeu lillois a souvent été insuffisante, voire inexistante.Il faut dire que le garçon a dû s'adapter aux différents changements tactiques imposés par Rudi Garcia, qui l'ont vu passer de meneur de jeu à ailier droit, avant de s'installer en relayeur au sein du traditionnel milieu à trois du LOSC. Et qu'une blessure aux adducteurs a sans doute retardé son intégration dans le système lillois. «Il faut du temps pour les grands joueurs, ne cesse de répéter pour le défendre Rudi Garcia. On a vu l'exemple de Gignac avec Marseille. Il faut savoir être patient avec ce genre de joueurs». Mais cela n'explique pas tout. Dans la plupart des matches qu'il a disputés cette saison, Martin est apparu en retrait, timide. Loin du meneur de jeu influent des années sochaliennes, on a même parfois eu l'impression qu'il se cachait sur la pelouse, se contentant le plus souvent de jouer vers l'arrière : «Il faut qu'il prenne plus de responsabilités, avait confié Rudi Garcia il y a quelques semaines. Il va le faire mais pour l'instant, je le trouve presque trop altruiste. J'ai envie qu'il tente plus, quitte à ce qu'il y ait plus de déchets dans son jeu».Revenu de blessure, Martin a tenté de répondre aux demandes de son entraîneur. Après un retour catastrophique à Bordeaux, il a refait surface contre Valenciennes avant de réaliser une entrée intéressante en coupe de la Ligue contre Toulouse. Il lui faut maintenant être là où on l'attend : à la construction et à la dernière passe. Et justifier l'investissement du club... - S.N., à LilleMarvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?Marvin Martin, le vrai départ ?