Mise à jour : lundi 29 octobre 2012 02:09 | Par l’Equipe

Lorient évite une nouvelle claque

Mené de trois buts à la pause (1-4), Lorient a arraché le nul à la toute dernière seconde du match (4-4) face à Ajaccio dimanche. Mutu pourra regretter les énormes occasions ratées.


Lorient évite une nouvelle claque

Lorient évite une nouvelle claque

Invaincu lors des huit premières journées de Championnat, Lorient ne gagne plus mais régale toujours. Au moins, avec l'équipe de Christian Gourcuff, il y a du spectacle. Avec elle, on se croirait en Bundesliga ou en Premier League avec ces matches aux scores fleuves. Après avoir été fessés à Valenciennes (1-6) le week-end dernier, les Merlus ont pendant longtemps tendu l'autre joue. Ils ont cette fois évité de peu un nouveau camouflet, arrachant l'égalisation à la dernière seconde de jeu (4-4)... Les Corses d'Alex Dupont peuvent s'en vouloir car à la pause ils menaient avec trois buts d'avance. Sans compter qu'en seconde période, Mutu aurait dû mettre son équipe à l'abri d'une telle remontée adverse.

Pendant 45 minutes, l'AC Ajaccio a réussi tout ce qu'il a entrepris. Cette insolence offensive a contrasté avec les incroyables largesses défensives lorientaises. Après seulement onze minutes de jeu, les Bretons étaient déjà menés de deux buts à cause de Belghazouani (1ere) et Mutu (11e), auteur lui de sa première réalisation cette saison. Une véritable douche écossaise pour le FCL et son public du Moustoir, qui n'avaient encore rien vu. Après la réduction de score Lautoa (33e), les Corses ont remis le couvert avec deux nouveaux buts, à chaque fois l'oeuvre du Brésilien Eduardo (39e et 45e), lequel a profité de l'apathie du pauvre Baca.

Les Merlus ont rejoint les vestiaires têtes basses, et donc avec trois buts à remonter. On imagine la soufflante de Christian Gourcuff. Elle a fait son effet. Sous l'impulsion de Jérémy Aliadière, Lorient a refait surface. L'ancien Gunner, pisté par Newcastle - qui aimerait se l'offrir en janvier -, a inscrit un doublé (46e et 79e) en même temps qu'il a redonné un fol espoir à tout un stade alors que Mutu a raté deux énormes occasions. Le Roumain, qui a d'abord raté le cadre (58e) avant de trouver le poteau d'Audard (62e), a manqué de mettre l'ACA définitivement à l'abri. La fin de match, avec notamment la très bonne entrée en jeu de Giuly, a été particulièrement débridée. Les Morbihannais ont poussé et le petit miracle a eu lieu avec l'égalisation de Gilles Sunu (90e + 4). Un match fou !  - D. Mi.

Dernières actualités

  • 27/07/2014 20:00 - l’Equipe

    Deuxième du Tour de France, Jean-Christophe Peraud (AG2R) reconnaît que le résultat est inespéré pour lui mais que ce podium ne changera rien dans sa vie, à 37 ans : « J'en suis sûr. »

  • 27/07/2014 21:00 - l’Equipe

    A l'aise aussi bien sur les pavés qu'en haute montagne, Vincenzo Nibali, homme de classiques, a profité du parcours pour remporter son premier Tour de France à 29 ans. Et sa domination sur tous les te...

  • 27/07/2014 23:06 - l’Equipe

    Quelques minutes après être monté sur le podium dimanche soir, Thibaut Pinot restait « sur son nuage », avec « l'envie d'y retourner ». Quelles seront les prochaines étapes pour le grimpeur de FDJ.fr ...

  • 27/07/2014 23:28 - l’Equipe

    Un peu plus de deux mois après avoir subi une fissure cervicale, Steve Mandanda a rejoué son premier match avec l'OM, ce dimanche face à Willem II. Un soulagement pour le gardien international, qui av...

  • 27/07/2014 19:33 - l’Equipe

    Daniel Ricciardo (Red Bull), vainqueur pour la deuxième fois cette saison, dimanche en Hongrie, reconnaît que ses bons résultats lui donnent encore plus confiance.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Lorient évite une nouvelle claqueMené de trois buts à la pause (1-4), Lorient a arraché le nul à la toute dernière seconde du match (4-4) face à Ajaccio dimanche. Mutu pourra regretter les énormes occasions ratées.l’Equipe2012-10-28T16:08:002012-10-29T00:09:00Lorient évite une nouvelle claqueInvaincu lors des huit premières journées de Championnat, Lorient ne gagne plus mais régale toujours. Au moins, avec l'équipe de Christian Gourcuff, il y a du spectacle. Avec elle, on se croirait en Bundesliga ou en Premier League avec ces matches aux scores fleuves. Après avoir été fessés à Valenciennes (1-6) le week-end dernier, les Merlus ont pendant longtemps tendu l'autre joue. Ils ont cette fois évité de peu un nouveau camouflet, arrachant l'égalisation à la dernière seconde de jeu (4-4)... Les Corses d'Alex Dupont peuvent s'en vouloir car à la pause ils menaient avec trois buts d'avance. Sans compter qu'en seconde période, Mutu aurait dû mettre son équipe à l'abri d'une telle remontée adverse.Pendant 45 minutes, l'AC Ajaccio a réussi tout ce qu'il a entrepris. Cette insolence offensive a contrasté avec les incroyables largesses défensives lorientaises. Après seulement onze minutes de jeu, les Bretons étaient déjà menés de deux buts à cause de Belghazouani (1ere) et Mutu (11e), auteur lui de sa première réalisation cette saison. Une véritable douche écossaise pour le FCL et son public du Moustoir, qui n'avaient encore rien vu. Après la réduction de score Lautoa (33e), les Corses ont remis le couvert avec deux nouveaux buts, à chaque fois l'oeuvre du Brésilien Eduardo (39e et 45e), lequel a profité de l'apathie du pauvre Baca.Les Merlus ont rejoint les vestiaires têtes basses, et donc avec trois buts à remonter. On imagine la soufflante de Christian Gourcuff. Elle a fait son effet. Sous l'impulsion de Jérémy Aliadière, Lorient a refait surface. L'ancien Gunner, pisté par Newcastle - qui aimerait se l'offrir en janvier -, a inscrit un doublé (46e et 79e) en même temps qu'il a redonné un fol espoir à tout un stade alors que Mutu a raté deux énormes occasions. Le Roumain, qui a d'abord raté le cadre (58e) avant de trouver le poteau d'Audard (62e), a manqué de mettre l'ACA définitivement à l'abri. La fin de match, avec notamment la très bonne entrée en jeu de Giuly, a été particulièrement débridée. Les Morbihannais ont poussé et le petit miracle a eu lieu avec l'égalisation de Gilles Sunu (90e + 4). Un match fou !  - D. Mi.Lorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claqueLorient évite une nouvelle claque