Mise à jour : jeudi 30 août 2012 18:20 | Par l’équipe, l’équipe

L'OM fonce, Paris piétine

Après trois journées, l'Olympique de Marseille, qui a gagné à Montpellier (1-0), est seul leader avec trois victoires. Ce bon début de saison des Olympiens contraste avec celui très poussif des Parisiens, encore tenus en échec. Mickaël Landreau a été étincelant alors que les Verts ont noyé les Brestois. Et Reims a fêté sa première victoire dans l'élite depuis 33 ans. Le bilan de la 3e journée. (Par D. Mi.)


L'OM fonce, Paris piétine

L'OM fonce, Paris piétine

Après trois journées, l'Olympique de Marseille, qui a gagné à Montpellier (1-0), est seul leader avec trois victoires. Ce bon début de saison des Olympiens contraste avec celui très poussif des Parisiens, encore tenus en échec. Mickaël Landreau a été étincelant alors que les Verts ont noyé les Brestois. Et Reims a fêté sa première victoire dans l'élite depuis 33 ans. Le bilan de la 3e journée. (Par D. Mi.)

Toulouse n'est pas un club qui fait beaucoup de bruit, malgré un parcours souvent intéressant et un jeu pas si ennuyeux que cela. Le TFC est d'ailleurs une des bonnes surprises de ce début de saison. Après une entame sérieuse contre Montpellier (1-1), les Violets ont dominé les Verts (2-1) avant d'aller gagner samedi à Nancy (1-0). L'absence d'un vrai buteur n'est pour l'instant pas un souci, les milieux savant aussi marquer à l'image de Sissoko, auteur d'un petit exploit individuel à Marcel-Picot.

Après une saison pas loin d'être catastrophique en Championnat, Marseille n'offrait pas beaucoup de garanties cet été pour remonter la pente. Sans compter que le départ de Deschamps a laissé un vide. Et malgré tout, l'OM est en pleine forme. Il est même inarrêtable. Bien parti pour se qualifier pour la phase de poules en Ligue Europa, le club provençal trône en tête de la L1 après trois journées, alors qu'il avait habitué à des départs poussifs. Les Olympiens, qui n'ont toujours pas encaissé de buts en L1, ont frappé fort dimanche à la Mosson avec un succès important contre Montpellier (1-0), le champion sortant. Et comme un symbole, c'est encore André-Pierre Gignac qui a fait la différence.

Mickaël Landreau a choisi le bon moment pour briller. Samedi, le portier lillois a été étincelant sous les yeux du nouveau sélectionneur des Bleus Didier Deschamps. «

Le PSG ronronne et c'est peu de le dire. Après deux matches nuls très décevants contre Lorient (2-2) et à Ajaccio (0-0), le club de la capitale se savait très attendu contre Bordeaux. Et il a signé son troisième nul d'affilée (0-0). Le plus inquiétant est le niveau de jeu de l'équipe parisienne, toujours aussi poussif malgré Ibrahimovic à la manoeuvre. Positionné un cran plus haut, Pastore n'a pas convaincu et le public du Parc a grondé. L'OM a déjà six unités d'avance et le temps presse. Dimanche à Lille, Paris ne pourra pas se manquer.

C'est la première victoire de Reims en L1 cette saison. Il fallait remonter au 7 avril 1979 pour voir le club champenois gagner dans l'élite (3-0 contre Lens), c'était il y a 12.194 jours !

A Brest, on est pourtant habitué à la tempête. Généralement, elle vient de l'Atlantique. Dimanche, les Finistériens ont essuyé la rage des Verts. Alors qu'ils restaient sur deux défaites, les hommes de Galtier ont mis le feu à une défense brestoise qui a coulé, à l'image du jeune défenseur central Johan Martial, totalement dépassé par la fougue d'un Aubameyang très inspiré.

Dernières actualités

  • 31/07/2014 02:03 - l’Equipe

    Bien luné lors du premier match de préparation à la Coupe du monde des Bleus, gagné face à la Belgique à Rouen (79-57), Nicolas Batum était à l'image de son équipe : serein.

  • 31/07/2014 07:45 - l’Equipe

    Plus d'un mois après son malaise en double à Wimbledon, Serena Williams réussit sa rentrée aux dépens de la Tchèque Karolina Pliskova (7-5, 6-2), mercredi.

  • 31/07/2014 07:40 - l’Equipe

    Richard Gasquet (n°6) n'a pas manqué son entrée dans le tournoi de Washington. Le Français a dominé l'Israélien Dudi Sela (6-3, 6-2) dans la nuit de mercredi à jeudi et affrontera Tom Smyczek, le tomb...

  • 30/07/2014 13:40 - l’Equipe

    Le Rallye de Finlande, qui débute jeudi après-midi, se résumera-t-il à un duel entre les VW Polo de Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala ?

  • 30/07/2014 21:51 - l’Equipe

    Vainqueur de ses trois premiers matches de préparation, l'OM a été accroché par Bari (D2 italienne), mercredi soir (1-1). Encore buteur, Batshuayi a égalisé en fin de partie.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

L'OM fonce, Paris piétineAprès trois journées, l'Olympique de Marseille, qui a gagné à Montpellier (1-0), est seul leader avec trois victoires. Ce bon début de saison des Olympiens contraste avec celui très poussif des Parisiens, encore tenus en échec. Mickaël Landreau a été étincelant alors que les Verts ont noyé les Brestois. Et Reims a fêté sa première victoire dans l'élite depuis 33 ans. Le bilan de la 3e journée. (Par D. Mi.)l’équipel’équipe2012-08-27T12:15:002012-08-30T16:20:00L'OM fonce, Paris piétineAprès trois journées, l'Olympique de Marseille, qui a gagné à Montpellier (1-0), est seul leader avec trois victoires. Ce bon début de saison des Olympiens contraste avec celui très poussif des Parisiens, encore tenus en échec. Mickaël Landreau a été étincelant alors que les Verts ont noyé les Brestois. Et Reims a fêté sa première victoire dans l'élite depuis 33 ans. Le bilan de la 3e journée. (Par D. Mi.)Toulouse n'est pas un club qui fait beaucoup de bruit, malgré un parcours souvent intéressant et un jeu pas si ennuyeux que cela. Le TFC est d'ailleurs une des bonnes surprises de ce début de saison. Après une entame sérieuse contre Montpellier (1-1), les Violets ont dominé les Verts (2-1) avant d'aller gagner samedi à Nancy (1-0). L'absence d'un vrai buteur n'est pour l'instant pas un souci, les milieux savant aussi marquer à l'image de Sissoko, auteur d'un petit exploit individuel à Marcel-Picot.Après une saison pas loin d'être catastrophique en Championnat, Marseille n'offrait pas beaucoup de garanties cet été pour remonter la pente. Sans compter que le départ de Deschamps a laissé un vide. Et malgré tout, l'OM est en pleine forme. Il est même inarrêtable. Bien parti pour se qualifier pour la phase de poules en Ligue Europa, le club provençal trône en tête de la L1 après trois journées, alors qu'il avait habitué à des départs poussifs. Les Olympiens, qui n'ont toujours pas encaissé de buts en L1, ont frappé fort dimanche à la Mosson avec un succès important contre Montpellier (1-0), le champion sortant. Et comme un symbole, c'est encore André-Pierre Gignac qui a fait la différence.Mickaël Landreau a choisi le bon moment pour briller. Samedi, le portier lillois a été étincelant sous les yeux du nouveau sélectionneur des Bleus Didier Deschamps. «Le PSG ronronne et c'est peu de le dire. Après deux matches nuls très décevants contre Lorient (2-2) et à Ajaccio (0-0), le club de la capitale se savait très attendu contre Bordeaux. Et il a signé son troisième nul d'affilée (0-0). Le plus inquiétant est le niveau de jeu de l'équipe parisienne, toujours aussi poussif malgré Ibrahimovic à la manoeuvre. Positionné un cran plus haut, Pastore n'a pas convaincu et le public du Parc a grondé. L'OM a déjà six unités d'avance et le temps presse. Dimanche à Lille, Paris ne pourra pas se manquer.C'est la première victoire de Reims en L1 cette saison. Il fallait remonter au 7 avril 1979 pour voir le club champenois gagner dans l'élite (3-0 contre Lens), c'était il y a 12.194 jours !A Brest, on est pourtant habitué à la tempête. Généralement, elle vient de l'Atlantique. Dimanche, les Finistériens ont essuyé la rage des Verts. Alors qu'ils restaient sur deux défaites, les hommes de Galtier ont mis le feu à une défense brestoise qui a coulé, à l'image du jeune défenseur central Johan Martial, totalement dépassé par la fougue d'un Aubameyang très inspiré.L'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétineL'OM fonce, Paris piétine