Mise à jour : lundi 17 septembre 2012 02:07 | Par l’équipe, l’équipe

L'OM, ça décoiffe



Cinquième victoire en cinq matches pour Marseille qui s'est imposé à Nancy (1-0) sur un but de Jordan Ayew. Grâce au meilleur départ de Championnat de son histoire, l'OM garde deux points d'avance sur Lyon qui a battu Ajaccio (2-0).Elie Baup veut attendre la 10e journée pour évaluer le potentiel réel de son équipe. A mi-parcours, il est effectivement sans doute prématuré d'annoncer que l'OM se mêlera à la course au titre au mois de mai, mais sa série de cinq victoires en autant de journées ne doit pas être dépréciée pour autant. Moribond l'an passé, le club phocéen réalise la meilleure entame de Championnat de son histoire : 15 points pris sur 15 possibles, dont les trois derniers acquis sur la pelouse de Nancy (1-0), dimanche soir. Sur la pelouse synthétique de Marcel-Picot, la prestation phocéenne a, cerise sur le gâteau, témoigné d'une réelle montée en puissance collective.Avec les prochains retours de Rémy, Diawara, sans oublier  Amalfitano et Barton suspendus en Lorraine, l'OM pourrait encore avoir de beaux jours devant lui. Si Gignac et ses équipiers se sont progressivement éteints après l'ouverture du score logique de Jordan Ayew, à la conclusion d'une très belle séquence sur laquelle Valbuena, Cheyrou, Morel et son frère André ont successivement touché le ballon (52e), leur première période a pris des allures de démonstration. Renversement de jeu, prise de profondeur, jeu à une touche ou deux touches, optimisation des couloirs... Les Lorrains ont été surclassés, incapables de tenir le rythme imposé par l'OM. En ce début de saison, il semble toutefois écrit que les Marseillais devront se montrer patients. Sur leurs huit buts, ils n'en ont marqué qu'un pendant le premier acte.Elie Baup l'avait déjà fait à BordeauxAvec huit occasions franches (11e, 11e, 14e, 23e, 31e, 33e), dont trois pour le seul Gignac pendant les 45 premières minutes, l'OM sait dans quel domaine il peut (ou doit) encore s'améliorer. La manière dont Valbuena et ses équipiers ont laissé Nancy revenir dans le match, à défaut de revenir au score, est une autre piste de réflexion. A trois reprises (57e, 62e, 77e), les Lorrains auraient pu égaliser. Alors qu'Elie Baup craignait que la trêve internationale enraye la dynamique marseillaise, ses joueurs ont finalement conservé leur élan. A l'époque où il officiait à Bordeaux (1998-1999), l'entraîneur à la casquette avait déjà réussi un cinq sur cinq en début de saison. Les Girondins avaient fini champions.

Dernières actualités

  • 01/09/2014 02:05 - l’Equipe

    Gilles Simon était évidemment ravi d'avoir réussi à faire tomber le mur David Ferrer. Il était également soulagé de ne pas encore perdre au 3e tour en Grand Chelem, et sait ce qui l'attend face au Cro...

  • 01/09/2014 02:33 - l’Equipe

    Après le succès face à St-Etienne (5-0) dimanche soir, les joueurs du PSG étaient tous d'accord pour dire que leur saison était enfin lancée. Surtout avec un Ibrahimovic à ce niveau-là...

  • 01/09/2014 07:48 - l’Equipe

    Richard Gasquet, battu par Gaël Monfils au troisième tour, dimanche, voit son compatriote en finale de cet US Open. «La Monf'», lui, sait que ce sera très dur face à Grigor Dimitrov, en huitièmes de f...

  • 01/09/2014 02:15 - l’Equipe

    Caroline Wozniacki était rayonnante après sa victoire sur Maria Sharapova en huitièmes (6-4, 2-6, 6-2). La Danoise voit la lumière au bout du tunnel.

  • 31/08/2014 19:11 - l’Equipe

    Pour le capitaine Boris Diaw, les deux premiers matches des Bleus dans la Coupe du monde, notamment la victoire sur la Serbie dimanche (74-73), ont permis de donner «un modèle de jeu» à l'équipe de Fr...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

L'OM, ça décoiffel’équipel’équipe2012-09-16T23:27:002012-09-17T00:07:00Cinquième victoire en cinq matches pour Marseille qui s'est imposé à Nancy (1-0) sur un but de Jordan Ayew. Grâce au meilleur départ de Championnat de son histoire, l'OM garde deux points d'avance sur Lyon qui a battu Ajaccio (2-0).Elie Baup veut attendre la 10e journée pour évaluer le potentiel réel de son équipe. A mi-parcours, il est effectivement sans doute prématuré d'annoncer que l'OM se mêlera à la course au titre au mois de mai, mais sa série de cinq victoires en autant de journées ne doit pas être dépréciée pour autant. Moribond l'an passé, le club phocéen réalise la meilleure entame de Championnat de son histoire : 15 points pris sur 15 possibles, dont les trois derniers acquis sur la pelouse de Nancy (1-0), dimanche soir. Sur la pelouse synthétique de Marcel-Picot, la prestation phocéenne a, cerise sur le gâteau, témoigné d'une réelle montée en puissance collective.Avec les prochains retours de Rémy, Diawara, sans oublier  Amalfitano et Barton suspendus en Lorraine, l'OM pourrait encore avoir de beaux jours devant lui. Si Gignac et ses équipiers se sont progressivement éteints après l'ouverture du score logique de Jordan Ayew, à la conclusion d'une très belle séquence sur laquelle Valbuena, Cheyrou, Morel et son frère André ont successivement touché le ballon (52e), leur première période a pris des allures de démonstration. Renversement de jeu, prise de profondeur, jeu à une touche ou deux touches, optimisation des couloirs... Les Lorrains ont été surclassés, incapables de tenir le rythme imposé par l'OM. En ce début de saison, il semble toutefois écrit que les Marseillais devront se montrer patients. Sur leurs huit buts, ils n'en ont marqué qu'un pendant le premier acte.Elie Baup l'avait déjà fait à BordeauxAvec huit occasions franches (11e, 11e, 14e, 23e, 31e, 33e), dont trois pour le seul Gignac pendant les 45 premières minutes, l'OM sait dans quel domaine il peut (ou doit) encore s'améliorer. La manière dont Valbuena et ses équipiers ont laissé Nancy revenir dans le match, à défaut de revenir au score, est une autre piste de réflexion. A trois reprises (57e, 62e, 77e), les Lorrains auraient pu égaliser. Alors qu'Elie Baup craignait que la trêve internationale enraye la dynamique marseillaise, ses joueurs ont finalement conservé leur élan. A l'époque où il officiait à Bordeaux (1998-1999), l'entraîneur à la casquette avait déjà réussi un cinq sur cinq en début de saison. Les Girondins avaient fini champions.