Mise à jour : mardi 14 août 2012 22:51 | Par www.lequipe.fr

Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»

Maintenu dans ses fonctions de capitaine par Didier Deschamps pour France-Uruguay, mercredi en amical, Hugo Lloris a fait part de ses attentes pour ce match de reprise : afficher «le bon état d'esprit» et «la victoire».


Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»

Maintenu dans ses fonctions de capitaine par Didier Deschamps pour France-Uruguay, mercredi en amical, Hugo Lloris a fait part de ses attentes pour ce match de reprise : afficher «le bon état d'esprit» et «la victoire».

«Hugo Lloris, comment se passe cette reprise en Bleu ?La reprise a été très bonne, même si c'est très court pour préparer un match international. Il y a de la jeunesse, de la fraîcheur. Tout le monde a envie de bien démarrer cette nouvelle campagne avec ce nouveau staff. A nous de montrer tout ça dans le contenu de notre match. Avec un bon état d'esprit et la victoire.

Depuis l'Euro, il est beaucoup question du comportement que doivent adopter les joueurs de l'équipe de France. Qu'est-ce que cela vous inspire ?Personne n'est irréprochable. Quand on porte ce maillot, il y a des devoirs. Forcément, quand il y a des erreurs individuelles, des cas individuels, ils sont jugés... Aujourd'hui, un nouveau sélectionneur est arrivé avec sa philosophie. Il a défini un cadre de vie. Tout le monde doit s'y tenir quel que soit le statut des joueurs. Un mois et demi après, que reste-t-il de cet Euro ?Il ne faut pas oublier qu'on reste sur deux défaites consécutives ni les erreurs individuelles qui ont été commises, notamment au niveau extra-sportif, mais il y a aussi eu du positif dans le contenu de certains matches. Durant ces deux dernières années, il y a des joueurs qui ont grandi. Ils sont prêts aujourd'hui à avoir des responsabilités et à se montrer performants.

A titre personnel, comment vous sentez-vous après avoir été contraint de déclarer forfait pour la première journée de Championnat ?J'ai eu un souci. Quarante-huit heures avant le match, j'ai été malade. J'étais trop court physiquement. C'était peut-être un peu dangereux de me lancer en compétition. J'ai préféré m'abstenir en accord avec le coach et le staff médical.  Aujourd'hui, ça va mieux. J'ai pu me "retaper" un peu.Le flou qui entoure votre avenir vous perturbe-t-il ? Non, non, je ne suis pas du tout perturbé. Si je dois parler de mon avenir, ce sera jeudi. Là, je suis en sélection nationale. Je suis concentré sur mes performances».

Dernières actualités

  • 24/07/2014 19:19 - l’Equipe

    Deuxième à Hautacam, Thibaut Pinot sort des Pyrénées à la deuxième place du classement général mais le grimpeur de FDJ.fr a conscience qu'il sera très compliqué pour lui de rester sur le podium face à...

  • 24/07/2014 20:15 - l’Equipe

    Ultra dominant sur ce Tour, Vincenzo Nibali a rejeté jeudi le parallèle effectué avec Lance Armstrong. «Je crois avoir montré beaucoup de clarté dans ma carrière», affirme-t-il.

  • 24/07/2014 18:40 - l’Equipe

    En suivant Thibaut Pinot et distançant Alejandro Valverde à Hautacam, Jean-Christophe Peraud (AG2R) a posé un pied sur le podium (3e à 7'23''). Le grimpeur de 37 ans croit même à la deuxième place, à ...

  • 24/07/2014 18:49 - l’Equipe

    Rafal Majka défilera avec le maillot à pois sur les Champs-Elysées après avoir fini dans les trois premiers d'une étape de haute-montagne pour la quatrième fois du Tour ce jeudi.

  • 24/07/2014 20:00 - l’Equipe

    Dans sa dernière chronique, Jean-Marc Marino raconte son cadre de vie en Espagne, l'organisation de son entraînement et son utilisation du capteur de puissance.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Maintenu dans ses fonctions de capitaine par Didier Deschamps pour France-Uruguay, mercredi en amical, Hugo Lloris a fait part de ses attentes pour ce match de reprise : afficher «le bon état d'esprit» et «la victoire».www.lequipe.fr2012-08-14T20:51:002012-08-14T20:51:00Maintenu dans ses fonctions de capitaine par Didier Deschamps pour France-Uruguay, mercredi en amical, Hugo Lloris a fait part de ses attentes pour ce match de reprise : afficher «le bon état d'esprit» et «la victoire».«Hugo Lloris, comment se passe cette reprise en Bleu ?La reprise a été très bonne, même si c'est très court pour préparer un match international. Il y a de la jeunesse, de la fraîcheur. Tout le monde a envie de bien démarrer cette nouvelle campagne avec ce nouveau staff. A nous de montrer tout ça dans le contenu de notre match. Avec un bon état d'esprit et la victoire.Depuis l'Euro, il est beaucoup question du comportement que doivent adopter les joueurs de l'équipe de France. Qu'est-ce que cela vous inspire ?Personne n'est irréprochable. Quand on porte ce maillot, il y a des devoirs. Forcément, quand il y a des erreurs individuelles, des cas individuels, ils sont jugés... Aujourd'hui, un nouveau sélectionneur est arrivé avec sa philosophie. Il a défini un cadre de vie. Tout le monde doit s'y tenir quel que soit le statut des joueurs. Un mois et demi après, que reste-t-il de cet Euro ?Il ne faut pas oublier qu'on reste sur deux défaites consécutives ni les erreurs individuelles qui ont été commises, notamment au niveau extra-sportif, mais il y a aussi eu du positif dans le contenu de certains matches. Durant ces deux dernières années, il y a des joueurs qui ont grandi. Ils sont prêts aujourd'hui à avoir des responsabilités et à se montrer performants.A titre personnel, comment vous sentez-vous après avoir été contraint de déclarer forfait pour la première journée de Championnat ?J'ai eu un souci. Quarante-huit heures avant le match, j'ai été malade. J'étais trop court physiquement. C'était peut-être un peu dangereux de me lancer en compétition. J'ai préféré m'abstenir en accord avec le coach et le staff médical.  Aujourd'hui, ça va mieux. J'ai pu me "retaper" un peu.Le flou qui entoure votre avenir vous perturbe-t-il ? Non, non, je ne suis pas du tout perturbé. Si je dois parler de mon avenir, ce sera jeudi. Là, je suis en sélection nationale. Je suis concentré sur mes performances».Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»Lloris : «De la fraîcheur et de l'envie»