Mise à jour : vendredi 14 septembre 2012 21:12 | Par l’équipe, l’équipe

Les Bleus à la régulière

Les Bleus n'ont pas cédé devant les Espagnols, battus 3 sets à 0 (22-25, 21-25, 19-25) vendredi pour le premier match du second tournoi de qualification à l'Euro 2013. Une victoire sur la Hongrie, samedi, leur offrirait leur billet pour l'Euro.


Les Bleus à la régulière

Les Bleus à la régulière

Les Bleus n'ont pas cédé devant les Espagnols, battus 3 sets à 0 (22-25, 21-25, 19-25) vendredi pour le premier match du second tournoi de qualification à l'Euro 2013. Une victoire sur la Hongrie, samedi, leur offrirait leur billet pour l'Euro.

La semaine passée, ils avaient tremblé l'espace d'un set face aux Espagnols, finalement dominés trois sets à un. Cette fois, les Bleus n'ont pas connu de passage à vide et ont rapidement plié le match trois sets à zéro (25-22, 25-21, 25-19), vendredi. Une victoire d'autant plus encourageante qu'ils évoluaient sans Earvin Ngapeth (dos bloqué) et Kévin Le Roux (contracture aux quadriceps). Le coach Laurent Tillie a donc pu faire tourner son six de départ.

Samuele Tuia et Gérald Hardy-Dessources ont disputé toute la rencontre. José Trèfle (2 sets) et Jean-Philippe Sol (1 set) ont tourné. Avec 14 points (9 attaques sur 27), Marien Moreau n'a pas été aussi offensif qu'en Hongrie mais a tout de même réussi 5 contres. «Ce n'était pas facile avec nos blessés, a souligné Gérald Hardy-Dessources. La grande différence aujourd'hui c'est notre régularité. Auparavant on avait un set de flottement où on se faisait peur. Ce soir, on a beaucoup défendu et c'est une nouveauté. On a bien rempli le contrat.»Cette quatrième victoire en quatre matches place les Français, solides premiers de leur groupe, en excellente position pour décrocher un billet pour l'Euro 2013. Une nouvelle victoire face à la Hongrie, qu'ils ont battu (3-0) la semaine passée, les qualifierait d'office, samedi. «C'est une marche de plus, il en reste une encore, a déclaré Laurent Tillie. Demain il faudra gagner, c'est tout. La qualification passe par une victoire demain et il faut rester concentré. Je ne suis pas encore capable de respirer : j'ai trop vu d'équipes passer à côté. Ce soir les Espagnols avaient la pression mais demain ce sera notre tour face à une Hongrie qui jouera totalement décomplexée.»

Dernières actualités

  • 19/04/2014 08:05 - l’Equipe

    Le Paris-SG et Lyon, qui vont se croiser ce samedi en Coupe de la Ligue (21h00), vont vivre leur 5e finale dans cette compétition. Le PSG est davantage habitué à gagner.

  • 18/04/2014 18:00 - l’Equipe

    Le duel entre le Racing-Métro 92 et Clermont (samedi 18h30) a pris la forme d'un «huitième de finale», dixit Maxime Machenaud. Le club francilien est bien lancé vers les phases finales, avec une série...

  • 18/04/2014 23:00 - l’Equipe

    Le Paris-SG accueille les Hongrois de Veszprem, samedi (16h30) à la Halle Carpentier, en quarts de finale aller de la Ligue des champions. Laborieux cette saison, le club de la capitale devra hausser ...

  • 18/04/2014 22:30 - l’Equipe

    L'Atlético Madrid a une nouvelle fois souffert, mais il s'est imposé face à Elche (2-0) et compte provisoirement six points d'avance en tête de la Liga.

  • 18/04/2014 21:56 - l’Equipe

    Numéro 1 de l'équipe de France, Alizé Cornet compte notamment s'appuyer sur sa confiance pour jouer sa carte à fond contre Madison Keys, sa première adversaire.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Les Bleus à la régulièreLes Bleus n'ont pas cédé devant les Espagnols, battus 3 sets à 0 (22-25, 21-25, 19-25) vendredi pour le premier match du second tournoi de qualification à l'Euro 2013. Une victoire sur la Hongrie, samedi, leur offrirait leur billet pour l'Euro.l’équipel’équipe2012-09-14T17:34:002012-09-14T19:12:00Les Bleus à la régulièreLes Bleus n'ont pas cédé devant les Espagnols, battus 3 sets à 0 (22-25, 21-25, 19-25) vendredi pour le premier match du second tournoi de qualification à l'Euro 2013. Une victoire sur la Hongrie, samedi, leur offrirait leur billet pour l'Euro.La semaine passée, ils avaient tremblé l'espace d'un set face aux Espagnols, finalement dominés trois sets à un. Cette fois, les Bleus n'ont pas connu de passage à vide et ont rapidement plié le match trois sets à zéro (25-22, 25-21, 25-19), vendredi. Une victoire d'autant plus encourageante qu'ils évoluaient sans Earvin Ngapeth (dos bloqué) et Kévin Le Roux (contracture aux quadriceps). Le coach Laurent Tillie a donc pu faire tourner son six de départ.Samuele Tuia et Gérald Hardy-Dessources ont disputé toute la rencontre. José Trèfle (2 sets) et Jean-Philippe Sol (1 set) ont tourné. Avec 14 points (9 attaques sur 27), Marien Moreau n'a pas été aussi offensif qu'en Hongrie mais a tout de même réussi 5 contres. «Ce n'était pas facile avec nos blessés, a souligné Gérald Hardy-Dessources. La grande différence aujourd'hui c'est notre régularité. Auparavant on avait un set de flottement où on se faisait peur. Ce soir, on a beaucoup défendu et c'est une nouveauté. On a bien rempli le contrat.»Cette quatrième victoire en quatre matches place les Français, solides premiers de leur groupe, en excellente position pour décrocher un billet pour l'Euro 2013. Une nouvelle victoire face à la Hongrie, qu'ils ont battu (3-0) la semaine passée, les qualifierait d'office, samedi. «C'est une marche de plus, il en reste une encore, a déclaré Laurent Tillie. Demain il faudra gagner, c'est tout. La qualification passe par une victoire demain et il faut rester concentré. Je ne suis pas encore capable de respirer : j'ai trop vu d'équipes passer à côté. Ce soir les Espagnols avaient la pression mais demain ce sera notre tour face à une Hongrie qui jouera totalement décomplexée.»Les Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulièreLes Bleus à la régulière