Mise à jour : jeudi 13 septembre 2012 11:22 | Par l’équipe, l’équipe

Les Bleues vont savoir



Après un sans-faute lors de la phase aller, les Françaises doivent bien négocier le second tournoi, à partir de vendredi, pour se qualifier directement pour l'Euro 2013.Trois matches, trois victoires : les Tricolores ne pouvaient pas rêver meilleure performance dans la phase aller du tournoi de qualification pour le championnat d'Europe, qui se déroulera du 6 au 14 septembre 2013 à Berlin et Zurich. Des victoires faciles contre le Monténégro et la Slovénie (3-0 à chaque fois) et un succès de prestige, contre la Belgique (3-1), pourtant favorite, ont placé l'équipe de France dans une position idéale. «Face aux Belges, on a fait une belle performance et il faudra être capable de la renouveler», prévenait Fabrice Vial, l'entraîneur des Bleues. Car ces trois succès ne leur garantissent pas pour autant une place pour la phase finale. Elles devront, pour cela, tenir le choc lors de la phase retour, en... Belgique. «Si on gagne deux sets face aux Belges...»L'enjeu est de taille : si elles gardent la première place de leur groupe, les Tricolores valideront leur billet pour l'Euro sans avoir à passer par un dangereux barrage. Dans cette perspective, la rencontre face à la Belgique, vendredi, apparait déjà décisive. Les Bleues devront rééditer leur performance du match aller, malgré l'enjeu et la pression du public. Pour Vial, l'équipe doit s'appuyer sur sa force mentale. «En Belgique, il faudra clairement se mettre dans le même état d'esprit que la façon dont on a abordé ce premier tournoi. Je préfère être dans notre position : si on gagne deux sets face aux Belges, ce sera joué dès vendredi.» Ne reste plus qu'à confirmer, pour pouvoir rejoindre l'Allemagne, la Suisse, la Serbie, la Turquie, l'Italie, la Pologne et la Russie, déjà qualifiés pour le tournoi.

Dernières actualités

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Les Bleues vont savoirl’équipel’équipe2012-09-13T08:58:002012-09-13T09:22:00Après un sans-faute lors de la phase aller, les Françaises doivent bien négocier le second tournoi, à partir de vendredi, pour se qualifier directement pour l'Euro 2013.Trois matches, trois victoires : les Tricolores ne pouvaient pas rêver meilleure performance dans la phase aller du tournoi de qualification pour le championnat d'Europe, qui se déroulera du 6 au 14 septembre 2013 à Berlin et Zurich. Des victoires faciles contre le Monténégro et la Slovénie (3-0 à chaque fois) et un succès de prestige, contre la Belgique (3-1), pourtant favorite, ont placé l'équipe de France dans une position idéale. «Face aux Belges, on a fait une belle performance et il faudra être capable de la renouveler», prévenait Fabrice Vial, l'entraîneur des Bleues. Car ces trois succès ne leur garantissent pas pour autant une place pour la phase finale. Elles devront, pour cela, tenir le choc lors de la phase retour, en... Belgique. «Si on gagne deux sets face aux Belges...»L'enjeu est de taille : si elles gardent la première place de leur groupe, les Tricolores valideront leur billet pour l'Euro sans avoir à passer par un dangereux barrage. Dans cette perspective, la rencontre face à la Belgique, vendredi, apparait déjà décisive. Les Bleues devront rééditer leur performance du match aller, malgré l'enjeu et la pression du public. Pour Vial, l'équipe doit s'appuyer sur sa force mentale. «En Belgique, il faudra clairement se mettre dans le même état d'esprit que la façon dont on a abordé ce premier tournoi. Je préfère être dans notre position : si on gagne deux sets face aux Belges, ce sera joué dès vendredi.» Ne reste plus qu'à confirmer, pour pouvoir rejoindre l'Allemagne, la Suisse, la Serbie, la Turquie, l'Italie, la Pologne et la Russie, déjà qualifiés pour le tournoi.