Mise à jour : jeudi 13 septembre 2012 14:27 | Par l’équipe, l’équipe

Les Angoula ne s'y attendaient pas



La rencontre entre l'Évian-TG et Bastia samedi (20h00) pourrait voir s'affronter pour la première fois en L 1 Aldo et Gaël Angoula. Deux frères qui auront découvert l'élite... à 30 ans.Le match de ce samedi face à Bastia, Aldo Angoula (31 ans) l'avait coché en premier lorsque le calendrier de la Ligue 1 est tombé cet été. Et pour cause : il pourrait y croiser son frère Gaël (30 ans), qui évolue en Corse. Ce sera la première fois que les deux frères se feront face en L 1, après s'être déjà opposés en DH et en National. C'est qu'Aldo, le défenseur central de l'ETG, comme Gaël, le latéral droit de Bastia, sont arrivés très tard dans le monde professionnel...«Jeune, j'ai fait un an de sport-études près de Rouen, raconte Gaël. Ce n'était pas pour le foot, c'était pour la tranquillité de mes parents. J'étais très turbulent, je traînais beaucoup dans notre quartier, au Havre. Le foot n'avait pas une place importante pour moi. Je faisais des bêtises à droite, à gauche... jusqu'à mes vingt-deux ans et ma rencontre avec Jacky Colinet, entraîneur à Bois-Guillaume, en CFA. J'étais alors en DH, dans le club de notre quartier, où j'avais joué avec Aldo.»Au bout d'une saison à Bois-Guillaume, Gaël recommande son aîné au club, qui le fait également venir. «J'ai été son premier agent !», en sourit-il. De son côté, Aldo n'est pas non plus passé par un centre de formation. A vingt-quatre ans - un âge où les carrières ne débutent plus - il est entré dans la vie active comme éducateur spécialisé lorsqu'il rejoint son frère en CFA. Il y reste deux ans, avant de partir à Boulogne-sur-Mer, qui monte en Ligue 2. En 2008, il signe enfin à l'Évian-TG, en National. Pendant ce temps, Gaël s'est bien fait repérer par Auxerre, en 2006. Mais son essai se voit contrarié par une suspension de dix-huit matches pour avoir cassé la jambe d'un joueur du Red Star (National). C'est à Dunkerque (CFA), Pacy-sur-Eure (National), puis Bastia (National), où il débarque en 2010, qu'il gravit les échelons.«Le jour et la nuit»«Nous deux, c'est le jour et la nuit, décrit Gäel. Lui est beaucoup plus calme et réfléchi que moi. Il est aussi plus grand et plus impressionnant (1m88 contre 1m77). Mais on a le même parcours : on a tous les deux été champions de National, puis de Ligue 2, et on a tous les deux connu la Ligue 1 à trente ans. C'est improbable.» «Qu'un seul de nous deux connaisse la L1, je ne l'aurais déjà pas trop cru il y a quelques années, poursuit Aldo, le Haut-Savoyard. On va se retrouver ce week-end, ce sera la belle histoire. Mais, il faudra surtout gagner. Encore plus dans notre situation.» L'ETG, dont l'entraîneur Pablo Correa vient d'être remplacé par Pascal Dupraz, n'a pris qu'un point en quatre matches, alors que Bastia, qui reste sur deux défaites, en compte déjà six.

Dernières actualités

  • 23/09/2014 20:54 - l’Equipe

    L'Olympique de Marseille a infligé une sévère défaite au Stade de Reims ce mardi (5-0). Les Marseillais soignent leur différence de buts et confortent leur place de leader.

  • 23/09/2014 14:48 - l’Equipe

    Les traitements à base de fromage demandés par Felix Magath rappellent que les sportifs sont prêts à utiliser les recettes les plus inattendues quand il s'agit de se soigner: huile d'émeu, escalope de...

  • 23/09/2014 18:17 - l’Equipe

    Caen n'a pas l'intention de jouer différemment, mercredi (21h00), face à des Parisiens affaiblis par l'absence d'Ibrahimovic et marqués psychologiquement par leurs résultats décevants. «Il n'y a pas d...

  • 23/09/2014 17:44 - l’Equipe

    Zlatan Ibrahimovic est forfait pour le déplacement du PSG à Caen mercredi (21h00). L'attaquant suédois souffre d'une talalgie gauche (une douleur au talon). Il a passé des examens de contrôle ce mardi...

  • 23/09/2014 18:30 - l’Equipe

    Après le nul concédé face à Lyon (1-1), le Paris Saint-Germain se pose des questions. Crise ? Le mot est peut-être un peu fort pour un club qui en a vu d'autres et des bien pires.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Les Angoula ne s'y attendaient pasl’équipel’équipe2012-09-13T11:00:002012-09-13T12:27:00La rencontre entre l'Évian-TG et Bastia samedi (20h00) pourrait voir s'affronter pour la première fois en L 1 Aldo et Gaël Angoula. Deux frères qui auront découvert l'élite... à 30 ans.Le match de ce samedi face à Bastia, Aldo Angoula (31 ans) l'avait coché en premier lorsque le calendrier de la Ligue 1 est tombé cet été. Et pour cause : il pourrait y croiser son frère Gaël (30 ans), qui évolue en Corse. Ce sera la première fois que les deux frères se feront face en L 1, après s'être déjà opposés en DH et en National. C'est qu'Aldo, le défenseur central de l'ETG, comme Gaël, le latéral droit de Bastia, sont arrivés très tard dans le monde professionnel...«Jeune, j'ai fait un an de sport-études près de Rouen, raconte Gaël. Ce n'était pas pour le foot, c'était pour la tranquillité de mes parents. J'étais très turbulent, je traînais beaucoup dans notre quartier, au Havre. Le foot n'avait pas une place importante pour moi. Je faisais des bêtises à droite, à gauche... jusqu'à mes vingt-deux ans et ma rencontre avec Jacky Colinet, entraîneur à Bois-Guillaume, en CFA. J'étais alors en DH, dans le club de notre quartier, où j'avais joué avec Aldo.»Au bout d'une saison à Bois-Guillaume, Gaël recommande son aîné au club, qui le fait également venir. «J'ai été son premier agent !», en sourit-il. De son côté, Aldo n'est pas non plus passé par un centre de formation. A vingt-quatre ans - un âge où les carrières ne débutent plus - il est entré dans la vie active comme éducateur spécialisé lorsqu'il rejoint son frère en CFA. Il y reste deux ans, avant de partir à Boulogne-sur-Mer, qui monte en Ligue 2. En 2008, il signe enfin à l'Évian-TG, en National. Pendant ce temps, Gaël s'est bien fait repérer par Auxerre, en 2006. Mais son essai se voit contrarié par une suspension de dix-huit matches pour avoir cassé la jambe d'un joueur du Red Star (National). C'est à Dunkerque (CFA), Pacy-sur-Eure (National), puis Bastia (National), où il débarque en 2010, qu'il gravit les échelons.«Le jour et la nuit»«Nous deux, c'est le jour et la nuit, décrit Gäel. Lui est beaucoup plus calme et réfléchi que moi. Il est aussi plus grand et plus impressionnant (1m88 contre 1m77). Mais on a le même parcours : on a tous les deux été champions de National, puis de Ligue 2, et on a tous les deux connu la Ligue 1 à trente ans. C'est improbable.» «Qu'un seul de nous deux connaisse la L1, je ne l'aurais déjà pas trop cru il y a quelques années, poursuit Aldo, le Haut-Savoyard. On va se retrouver ce week-end, ce sera la belle histoire. Mais, il faudra surtout gagner. Encore plus dans notre situation.» L'ETG, dont l'entraîneur Pablo Correa vient d'être remplacé par Pascal Dupraz, n'a pris qu'un point en quatre matches, alors que Bastia, qui reste sur deux défaites, en compte déjà six.