Mise à jour : dimanche 16 septembre 2012 02:09 | Par l’équipe, l’équipe

Le Real voyage mal

Déjà battu à Getafe cette saison, le Real Madrid a perdu un deuxième match à l'extérieur contre le FC Séville samedi (0-1). Le Barça a déjà huit points d'avance.


Le Real voyage mal

Le Real voyage mal

Déjà battu à Getafe cette saison, le Real Madrid a perdu un deuxième match à l'extérieur contre le FC Séville samedi (0-1). Le Barça a déjà huit points d'avance.

Le Real Madrid ne sait plus voyager. Déjà battue à Barcelone au match aller de la Supercoupe d'Espagne (2-3) et à Getafe lors de la deuxième journée de Liga (1-2), la bande à José Mourinho s'est encore inclinée loin de ses bases ce samedi sur le terrain du FC Séville (0-1), sur un but rapide de Trochowski (2e). Une défaite lourde de conséquences, puisque les Madrilènes ont déjà huit points de retard sur le Barça, qui a battu Getafe (4-1) en début de soirée, après quatre journées de Championnat. Un écart qui s'annonce difficile à combler.

A trois jours du premier match du Real en Ligue des champions contre Manchester City, José Mourinho n'avait pas laissé de répit à ses cadres, les Cristiano Ronaldo, Xabi Alonso ou Mezut Ösil. Il avait également choisi de laisser Karim Benzema sur le banc pour titulariser Gonzalo Higuain, auteur de trois buts depuis le début de la saison, alors que le compteur du Français est toujours vierge. L'Argentin avait l'occasion de devenir indiscutable aux yeux de son entraîneur, il n'en a rien été. Il aurait d'ailleurs dû être expulsé dès la quatrième minute, en se faisant justice lui-même sur Fernando Navarro, mais l'arbitre n'a rien vu. Il s'est ensuite trouvé en bonne position mais n'a jamais trouvé le cadre, que ce soit de la tête (17e), en puissance (21e), sans angle (64e), ou à bout portant (52e).

Malgré toutes ces maladresses, José Mourinho l'a laissé sur la pelouse, mais lui a adjoint deux nouveaux partenaires à la mi-temps : Luka Modric et Karim Benzema. Le Croate, qui a remplacé Özil, a apporté de la fluidité dans le jeu. Il était à un orteil d'égaliser, mais Andrés Palop, 38 ans, a détourné le tir sur son poteau (52e). Quant à Benzema, il aurait pu offrir le ballon de l'égalisation à Sergio Ramos mais le défenseur espagnol, seul devant le but vide, a réussi à placer sa tête au-dessus. Une soirée à oublier pour un Real qui n'a jamais trouvé la solution pour arrêter Cicinho et Jesus Navas sur le côté droit. Maigre consolation pour les Madrilènes, ils recevront les Mancuniens à Bernabeu mardi (20h45). Un stade où ils sont toujours invaincus cette saison.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Le Real voyage malDéjà battu à Getafe cette saison, le Real Madrid a perdu un deuxième match à l'extérieur contre le FC Séville samedi (0-1). Le Barça a déjà huit points d'avance.l’équipel’équipe2012-09-16T00:00:002012-09-16T00:09:00Le Real voyage malDéjà battu à Getafe cette saison, le Real Madrid a perdu un deuxième match à l'extérieur contre le FC Séville samedi (0-1). Le Barça a déjà huit points d'avance.Le Real Madrid ne sait plus voyager. Déjà battue à Barcelone au match aller de la Supercoupe d'Espagne (2-3) et à Getafe lors de la deuxième journée de Liga (1-2), la bande à José Mourinho s'est encore inclinée loin de ses bases ce samedi sur le terrain du FC Séville (0-1), sur un but rapide de Trochowski (2e). Une défaite lourde de conséquences, puisque les Madrilènes ont déjà huit points de retard sur le Barça, qui a battu Getafe (4-1) en début de soirée, après quatre journées de Championnat. Un écart qui s'annonce difficile à combler.A trois jours du premier match du Real en Ligue des champions contre Manchester City, José Mourinho n'avait pas laissé de répit à ses cadres, les Cristiano Ronaldo, Xabi Alonso ou Mezut Ösil. Il avait également choisi de laisser Karim Benzema sur le banc pour titulariser Gonzalo Higuain, auteur de trois buts depuis le début de la saison, alors que le compteur du Français est toujours vierge. L'Argentin avait l'occasion de devenir indiscutable aux yeux de son entraîneur, il n'en a rien été. Il aurait d'ailleurs dû être expulsé dès la quatrième minute, en se faisant justice lui-même sur Fernando Navarro, mais l'arbitre n'a rien vu. Il s'est ensuite trouvé en bonne position mais n'a jamais trouvé le cadre, que ce soit de la tête (17e), en puissance (21e), sans angle (64e), ou à bout portant (52e).Malgré toutes ces maladresses, José Mourinho l'a laissé sur la pelouse, mais lui a adjoint deux nouveaux partenaires à la mi-temps : Luka Modric et Karim Benzema. Le Croate, qui a remplacé Özil, a apporté de la fluidité dans le jeu. Il était à un orteil d'égaliser, mais Andrés Palop, 38 ans, a détourné le tir sur son poteau (52e). Quant à Benzema, il aurait pu offrir le ballon de l'égalisation à Sergio Ramos mais le défenseur espagnol, seul devant le but vide, a réussi à placer sa tête au-dessus. Une soirée à oublier pour un Real qui n'a jamais trouvé la solution pour arrêter Cicinho et Jesus Navas sur le côté droit. Maigre consolation pour les Madrilènes, ils recevront les Mancuniens à Bernabeu mardi (20h45). Un stade où ils sont toujours invaincus cette saison.Le Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage malLe Real voyage mal