Mise à jour : mercredi 12 septembre 2012 18:20 | Par l’équipe, l’équipe

La pression sur Lorenzo



Relégué au second plan lors des deux dernières courses, Jorge Lorenzo, toujours leader du Championnat, entend bien mettre fin ce week-end à la belle série de Dani Pedrosa, à Misano. Après trois semaines de trêve, la bataille entre Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa reprend de plus belle ce week-end à San Marin, sur le circuit de Misano. Séparés par seulement 13 points au Championnat suite aux deux succès consécutifs du pilote Honda, les deux leaders du classement général seront à nouveau les grands animateurs du Grand Prix en l'absence de l'Australien Casey Stoner, troisième provisoire et toujours en convalescence après son opération de la cheville droite. Mais privé de succès depuis trois courses, c'est bien Lorenzo qui se présente avec le plus de pression. Pourtant à l'écouter, il n'y a pas d'urgence. «Nous sommes toujours en tête du Championnat et devons travailler dur ce week-end pour nous maintenir à cette position et si possible augmenter notre avance, a annoncé l'Espagnol. Nous visons le podium et si possible la victoire». Pedrosa : «Nous nous sommes améliorés»Si le champion 2010 est confiant, c'est aussi parce qu'il «apprécie particulièrement» l'endroit, où il s'était imposé l'an passé avec autorité. «Nous y avons obtenu aussi de nombreux podiums», a ajouté le pilote du Team officiel Yahama, pour mieux se persuader que la roue va enfin tourner. Problème, son rival pour le titre fera encore tout l'en empêcher. Et la confiance lui, il en a accumulé un bon stock ces dernières semaines, encore plus après ses essais dominés en Aragon. Auteur du meilleur temps largement devant Lorenzo, Pedrosa «espère que le travail effectué sur la suspension et l'électronique lors de ces tests va (l)'aider à attaquer fort le week-end». Car contrairement à son adversaire, lui n'est pas très à l'aise à Misano. «C'est un circuit difficile, assez bosselé, avec beaucoup de freinage et d'accélération, a expliqué l'Espagnol. Le niveau d'adhérence est toujours un défi, parce que cela change beaucoup du matin à l'après-midi. Par le passé, notre moto s'est souvent montrée instable, mais je crois que cette année nous nous sommes améliorés». Un baroud d'honneur pour Rossi ? Outre le retour d'Hector Barbera (Pramac), rétabli de sa fracture de la jambe gauche, cette treizième manche de la saison sera aussi l'occasion pour le Nord-Irlandais Jonathan Rea, habituel engagé en Superbike, de faire ses grands débuts dans la catégorie reine, en remplacement de Stoner chez Honda. Quant à Valentino Rossi, dont le divorce est déjà programmé avec Ducati, il se lancera dans un baroud d'honneur devant ses tifosi. Lui a qui a tant gagné par le passé aura à coeur de bien figurer à quelques kilomètres de chez lui. - H.S.

Dernières actualités

  • 17/09/2014 08:30 - l’Equipe

    Alors qu'il avait laissé entendre que le PSG pourrait évoluer en 4-4-2 cette saison afin de combler Edinson Cavani, Laurent Blanc est, pour l'instant, resté fidèle au 4-3-3 de l'an dernier. Mais il po...

  • 17/09/2014 13:38 - l’Equipe

    Après avoir «vécu un truc super cool» à Baltimore, Yannick Agnel a profité d'un «hasard assez heureux» pour revenir en France travailler avec Lionel Horter. Le double champion olympique apprécie le cô...

  • 17/09/2014 08:30 - l’Equipe

    Consultant pour beIN Sports, l'ancien entraîneur de l'OM Elie Baup nous explique les contraintes et les avantages du 4-4-2, un système dans lequel Laurent Blanc avait envisagé de faire évoluer ponctue...

  • 17/09/2014 07:25 - l’Equipe

    Cet été, l'Ajax Amsterdam a de nouveau compensé les départs de plusieurs titulaires (Blind, S. de Jong, Poulsen, Bojan...) en puisant dans son centre de formation. Voici trois de ses perles à découvri...

  • 16/09/2014 19:29 - l’Equipe

    Lorsque le PSG joue à l'étranger, comme ce mercredi contre l'Ajax (20h45), nombre de ses joueurs sont exonérés d'impôt sur le revenu. Et dans le cas d'Ibrahimovic, qui touche un salaire net d'impôts, ...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

La pression sur Lorenzol’équipel’équipe2012-09-13T09:10:002012-09-12T16:20:00Relégué au second plan lors des deux dernières courses, Jorge Lorenzo, toujours leader du Championnat, entend bien mettre fin ce week-end à la belle série de Dani Pedrosa, à Misano. Après trois semaines de trêve, la bataille entre Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa reprend de plus belle ce week-end à San Marin, sur le circuit de Misano. Séparés par seulement 13 points au Championnat suite aux deux succès consécutifs du pilote Honda, les deux leaders du classement général seront à nouveau les grands animateurs du Grand Prix en l'absence de l'Australien Casey Stoner, troisième provisoire et toujours en convalescence après son opération de la cheville droite. Mais privé de succès depuis trois courses, c'est bien Lorenzo qui se présente avec le plus de pression. Pourtant à l'écouter, il n'y a pas d'urgence. «Nous sommes toujours en tête du Championnat et devons travailler dur ce week-end pour nous maintenir à cette position et si possible augmenter notre avance, a annoncé l'Espagnol. Nous visons le podium et si possible la victoire». Pedrosa : «Nous nous sommes améliorés»Si le champion 2010 est confiant, c'est aussi parce qu'il «apprécie particulièrement» l'endroit, où il s'était imposé l'an passé avec autorité. «Nous y avons obtenu aussi de nombreux podiums», a ajouté le pilote du Team officiel Yahama, pour mieux se persuader que la roue va enfin tourner. Problème, son rival pour le titre fera encore tout l'en empêcher. Et la confiance lui, il en a accumulé un bon stock ces dernières semaines, encore plus après ses essais dominés en Aragon. Auteur du meilleur temps largement devant Lorenzo, Pedrosa «espère que le travail effectué sur la suspension et l'électronique lors de ces tests va (l)'aider à attaquer fort le week-end». Car contrairement à son adversaire, lui n'est pas très à l'aise à Misano. «C'est un circuit difficile, assez bosselé, avec beaucoup de freinage et d'accélération, a expliqué l'Espagnol. Le niveau d'adhérence est toujours un défi, parce que cela change beaucoup du matin à l'après-midi. Par le passé, notre moto s'est souvent montrée instable, mais je crois que cette année nous nous sommes améliorés». Un baroud d'honneur pour Rossi ? Outre le retour d'Hector Barbera (Pramac), rétabli de sa fracture de la jambe gauche, cette treizième manche de la saison sera aussi l'occasion pour le Nord-Irlandais Jonathan Rea, habituel engagé en Superbike, de faire ses grands débuts dans la catégorie reine, en remplacement de Stoner chez Honda. Quant à Valentino Rossi, dont le divorce est déjà programmé avec Ducati, il se lancera dans un baroud d'honneur devant ses tifosi. Lui a qui a tant gagné par le passé aura à coeur de bien figurer à quelques kilomètres de chez lui. - H.S.