Mise à jour : samedi 15 septembre 2012 23:22 | Par l’équipe, l’équipe

Jour de premières

Alors que Biarritz a enregistré à Castres sa première défaite et qu'Agen a enfin trouvé l'ouverture contre Grenoble, Mont-de-Marsan a raté son premier point de peu face à Clermont.


Jour de premières

Jour de premières

Alors que Biarritz a enregistré à Castres sa première défaite et qu'Agen a enfin trouvé l'ouverture contre Grenoble, Mont-de-Marsan a raté son premier point de peu face à Clermont.

Biarritz n'est plus leader et ça peut ne lui faire que du bien à en croire Damien Traille. «Ca nous donnera peut-être un un peu plus d'humilité», grognait le capitaine du BO après la défaite à Castres (28-13) qui le fait reculer à la troisième place derrière Toulon, dernier invaincu, et Clermont. Au fil de leurs quatre victoires, les Biarrots se sont-ils vu trop beaux ? Ou est-ce le début de match en fanfare, avec un essai de Peyrelongue dès la 2e minute, qui leur a fait oublier l'essentiel ? «Après on a fait n'importe quoi, on ne peut s'en prendre qu'à nous-même», ajoutait Traille.

Les Castrais n'en demandaient pas moins. Eux qui avait déjà encaissé un essai d'entrée lors de leur dernier match à domicile (!), face à Bayonne, ont de nouveau su retourner la situation. Cela a pris cinquante minutes, jusqu'à un essai du meilleur marqueur du Championnat, Rory Kockott, entré à la place de Romain Teulet après la mi-temps. Le Sud-Africain a totalement perturbé un BO qui voit là arriver «la fin d'une belle série», regrette Traille. «On va voir comment on va réagir sachant qu'on a un match difficile (au Racing) avant le derby», rappelle-t-il. Gare à ne pas débuter une autre série.

Si Biarritz a connu son premier revers, Agen signe sa première victoire, à domicile face à Grenoble (32-26). Mais cela n'a pas été simple face à une des équipes en forme, qui a encore gratté un point, celui du bonus défensif, à la 80e minute sur une pénalité de Courrent. Les Isérois avaient déjà réussi à revenir de 23-13 à 23-23 avant qu'un drop culotté (et passé à deux centimètres de la barre) de Barnhard (70e) ne remette devant définitivement un SUA qui jouait gros après quatre défaites. «Ca y est, les garçons sont récompensés pour tous les efforts qu'ils ont fait, appréciait l'entraîneur Mathieu Blin. Mais on ne pensait pas non plus dérouler face au cinquième.»

Il y aurait pu avoir une autre première si Mont-de-Marsan avait obtenu son premier point. Et encore plus face à un club du calibre de Clermont. Mais il s'est passé «le pire scénario possible», enrageait le centre Baptiste Chedal-Bornu. Les Auvergnats, erratiques et nerveux quasiment de bout en bout, ont pris pour la première fois la tête à la 72e minute sur une pénalité de Brock James avant de priver le promu du bonus défensif sur un essai de Nalaga à la 78e minute (6-14). Il a fallu aussi attendre longtemps avant que le Racing ne fasse la différence à Bayonne. Les deux équipes étaient à égalité (15-15) à la 69e avant que Germain ne réussisse une pénalité et que Van Der Merwe ne parte à l'essai (18-25). Avec cette troisième défaite de rang, l'Aviron doit s'inquiéter.

Dernières actualités

  • 14/09/2014 23:09 - l’Equipe

    Dix jours après la polémique entre Marcelo Bielsa et Vincent Labrune, l'OM s'impose (3-1) sur le terrain d'Evian et se hisse à la 2e place du classement, à un point du leader, Lille. Gignac a marqué d...

  • 14/09/2014 23:26 - l’Equipe

    Dotés d'une adresse longtemps irréelle à trois points, les Américains ont mis la main sur la finale dès le premier quart-temps et écrasé la Serbie (129-92), dimanche à Madrid. Avec ce cinquième titre,...

  • 14/09/2014 23:28 - l’Equipe

    Après avoir remporté le Tour d'Espagne pour la troisième fois, Alberto Contador a souligné la difficulté de retrouver son meilleur niveau après sa blessure au Tour de France et sa joie de battre Froom...

  • 14/09/2014 22:48 - l’Equipe

    La France, déjà qualifiée pour le troisième tour, est désormais assurée d'y éviter le Brésil, triple tenant du titre. Malgré leur défaite face à la Pologne (25-18, 21-25, 25-23, 22-25, 15-12), dimanch...

  • 14/09/2014 17:52 - l’Equipe

    La qualification de la France pour la finale est assurée. L'adversaire est connu : ce sera la Suisse. Et pourtant tout n'est pas encore totalement réglé. Où accueillir les Suisses ? Sur quelle surface...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Jour de premièresAlors que Biarritz a enregistré à Castres sa première défaite et qu'Agen a enfin trouvé l'ouverture contre Grenoble, Mont-de-Marsan a raté son premier point de peu face à Clermont.l’équipel’équipe2012-09-15T21:10:002012-09-15T21:22:00Jour de premièresAlors que Biarritz a enregistré à Castres sa première défaite et qu'Agen a enfin trouvé l'ouverture contre Grenoble, Mont-de-Marsan a raté son premier point de peu face à Clermont.Biarritz n'est plus leader et ça peut ne lui faire que du bien à en croire Damien Traille. «Ca nous donnera peut-être un un peu plus d'humilité», grognait le capitaine du BO après la défaite à Castres (28-13) qui le fait reculer à la troisième place derrière Toulon, dernier invaincu, et Clermont. Au fil de leurs quatre victoires, les Biarrots se sont-ils vu trop beaux ? Ou est-ce le début de match en fanfare, avec un essai de Peyrelongue dès la 2e minute, qui leur a fait oublier l'essentiel ? «Après on a fait n'importe quoi, on ne peut s'en prendre qu'à nous-même», ajoutait Traille.Les Castrais n'en demandaient pas moins. Eux qui avait déjà encaissé un essai d'entrée lors de leur dernier match à domicile (!), face à Bayonne, ont de nouveau su retourner la situation. Cela a pris cinquante minutes, jusqu'à un essai du meilleur marqueur du Championnat, Rory Kockott, entré à la place de Romain Teulet après la mi-temps. Le Sud-Africain a totalement perturbé un BO qui voit là arriver «la fin d'une belle série», regrette Traille. «On va voir comment on va réagir sachant qu'on a un match difficile (au Racing) avant le derby», rappelle-t-il. Gare à ne pas débuter une autre série.Si Biarritz a connu son premier revers, Agen signe sa première victoire, à domicile face à Grenoble (32-26). Mais cela n'a pas été simple face à une des équipes en forme, qui a encore gratté un point, celui du bonus défensif, à la 80e minute sur une pénalité de Courrent. Les Isérois avaient déjà réussi à revenir de 23-13 à 23-23 avant qu'un drop culotté (et passé à deux centimètres de la barre) de Barnhard (70e) ne remette devant définitivement un SUA qui jouait gros après quatre défaites. «Ca y est, les garçons sont récompensés pour tous les efforts qu'ils ont fait, appréciait l'entraîneur Mathieu Blin. Mais on ne pensait pas non plus dérouler face au cinquième.»Il y aurait pu avoir une autre première si Mont-de-Marsan avait obtenu son premier point. Et encore plus face à un club du calibre de Clermont. Mais il s'est passé «le pire scénario possible», enrageait le centre Baptiste Chedal-Bornu. Les Auvergnats, erratiques et nerveux quasiment de bout en bout, ont pris pour la première fois la tête à la 72e minute sur une pénalité de Brock James avant de priver le promu du bonus défensif sur un essai de Nalaga à la 78e minute (6-14). Il a fallu aussi attendre longtemps avant que le Racing ne fasse la différence à Bayonne. Les deux équipes étaient à égalité (15-15) à la 69e avant que Germain ne réussisse une pénalité et que Van Der Merwe ne parte à l'essai (18-25). Avec cette troisième défaite de rang, l'Aviron doit s'inquiéter.Jour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premièresJour de premières