Mise à jour : dimanche 23 septembre 2012 21:54 | Par l’équipe, l’équipe

Gouffran : «Aucune excuse»

Comme tous les Bordelais, Yoan Gouffran était passablement frustré après le match nul concédé à la dernière minute face à Ajaccio (2-2), dimanche. Les Girondins font du surplace.


Gouffran : «Aucune excuse»

Gouffran : «Aucune excuse»

Comme tous les Bordelais, Yoan Gouffran était passablement frustré après le match nul concédé à la dernière minute face à Ajaccio (2-2), dimanche. Les Girondins font du surplace.

«

Dernières actualités

  • 20/09/2014 21:23 - l’Equipe

    Pour Laurent Tillie, entraîneur de l'équipe de France de volley, il n'a pas manqué beaucoup de choses aux Bleus pour s'imposer face au Brésil (25-18, 23-25, 25-23, 22-25, 15-12), tenant du titre, en d...

  • 20/09/2014 22:49 - l’Equipe

    Deux fois en supériorité numérique face au Stade Français, Montpellier en a profité, à domicile, pour inscrire deux essais et s'imposer sans convaincre ni briller (23-3), samedi soir.

  • 20/09/2014 20:25 - l’Equipe

    Samedi soir, d'un but de Lionel Beauxis à la dernière minute, l'UBB l'emporte à La Rochelle (29-26), et s'amarre dans le haut du tableau. Castres, Clermont et Grenoble sont restés maitres chez eux, fa...

  • 20/09/2014 16:50 - l’Equipe

    Battus 27-16 à Colombes, les Toulousains enregistrent leur quatrième défaite de rang ! De son côté, le Racing-Métro, bien en place, continue sa marche avant dans le sillage de son cornac, Maxime Mache...

  • 20/09/2014 18:26 - l’Equipe

    Nico Rosberg (Mercedes), deuxième à sept millièmes de la pole, avait du mal à croire l'infime écart qui le séparait de son coéquipier, Lewis Hamilton.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Gouffran : «Aucune excuse»Comme tous les Bordelais, Yoan Gouffran était passablement frustré après le match nul concédé à la dernière minute face à Ajaccio (2-2), dimanche. Les Girondins font du surplace.l’équipel’équipe2012-09-23T17:39:002012-09-23T19:54:00Gouffran : «Aucune excuse»Comme tous les Bordelais, Yoan Gouffran était passablement frustré après le match nul concédé à la dernière minute face à Ajaccio (2-2), dimanche. Les Girondins font du surplace.«Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»Gouffran : «Aucune excuse»