Mise à jour : samedi 27 octobre 2012 16:20 | Par l’équipe, l’équipe

Gillot trouve ça très bien

Les Girondins sont invaincus depuis 21 rencontres mais multiplient les matches nuls. Avant d'aller à Bastia, ce dimanche (17h00), Francis Gillot a mis les choses au point.


Gillot trouve ça très bien

Gillot trouve ça très bien

Combien de points vont prendre les Bordelais à Bastia ? Celui qui répond un, comme d'habitude, risque fort de s'attirer l'oeil noir de Francis Gillot. Il ne faut plus parler de matches nuls aux Girondins. En faire leur suffit. Ils ont, en neuf journées, partagé six fois les points (à Paris, Valenciennes et Brest et à domicile contre Nice, Ajaccio et Lille). A ce rythme - une victoire à Lyon (2-0) et six nuls sur les sept derniers matches - ils risquent fort « de descendre très vite au classement » admet Grégory Sertic. Une évidence.

Pourtant, les Girondins trouvent ce constat trop réducteur. « Il faut quand même savoir qu'il y a un an jour pour jour, on était dernier, aujourd'hui on fait la coupe d'Europe, s'est agacé Francis Gillot vendredi face à la presse. J'ai l'impression que dans ce club on n'est jamais content. Aujourd'hui, on ne peut pas faire beaucoup mieux. Je vous dis ma façon de penser et celle de mes joueurs et du staff. Le problème, c'est qu'on balance des choses, toujours la même question, après Valenciennes... Déçu de ce nul ? Et ben non, on n'est peut-être pas déçu parce que derrière, Marseille en a pris quatre et Lorient en a pris six ! Donc ce n'était pas si mal que ça de faire nul ! Le constat, c'est qu'il y a un décalage entre ce que vous pensez de l'équipe et nous, qui sommes à l'intérieur, ce qu'on en pense. Et malgré cela, on reste sur 21 matches avec une seule défaite. Donc je trouve que ce n'est pas si mal que cela avec tous les problèmes qu'on a. »Un brin chonchon, le technicien girondin, au retour de Maritimo Funchal (1-1)... « Quand on fait nul, ça ne va pas et quand on gagne, comme à Lyon, c'est le jeu qui ne convient pas », appuie Sertic. Un sentiment que ne partage pas Maurice-Belay, qui juge que le standing du club appelle cette exigence. « Je compare avec l'OM, Paris, où c'est la crise pour une défaite. On n'est pas trop exigeant avec Bordeaux. » En cette période de vendanges, l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide est très bordelaise. L'important, finalement, c'est d'avoir de la bouteille, et Francis Gillot n'en manque pas.

Dernières actualités

  • 24/04/2014 02:44 - l’Equipe

    C'est, selon Michael Phelps, le moteur de son retour après vingt mois de «retraite». Mais il refuse de dire jusqu'où cela peut le mener. L'Américain veut «juste essayer de retrouver cette mentalité du...

  • 24/04/2014 08:28 - l’Equipe

    Michel Platini se dit «pas sûr du tout que le PSG respecte le fair-play financier» dans un entretien au Parisien, jeudi. Le président de l'UEFA y fait le point sur l'injonction faite aux clubs de ne p...

  • 24/04/2014 08:05 - l’Equipe

    Opposés en demi-finale aller de la Ligue Europa jeudi (21h05), Benfica et la Juventus cherchent à redorer leur blason européen, un peu rouillé ces dernières saisons.

  • 24/04/2014 07:35 - l’Equipe

    Plongé dans la crise financière depuis des années, Valence s'en remet à son centre de formation et à ses réseaux de recrutement pour survivre. Avec Bernat, "Fede" et Alcacer, ça marche pour le VCF qui...

  • 23/04/2014 22:04 - l’Equipe

    Maxime Gonalons a reconnu la supériorité des Toulousains ce mercredi après le match nul (0-0) de l'OL au Stadium mais le milieu s'est satisfait du point pris.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Gillot trouve ça très bienLes Girondins sont invaincus depuis 21 rencontres mais multiplient les matches nuls. Avant d'aller à Bastia, ce dimanche (17h00), Francis Gillot a mis les choses au point.l’équipel’équipe2012-10-28T08:10:002012-10-27T14:20:00Gillot trouve ça très bienCombien de points vont prendre les Bordelais à Bastia ? Celui qui répond un, comme d'habitude, risque fort de s'attirer l'oeil noir de Francis Gillot. Il ne faut plus parler de matches nuls aux Girondins. En faire leur suffit. Ils ont, en neuf journées, partagé six fois les points (à Paris, Valenciennes et Brest et à domicile contre Nice, Ajaccio et Lille). A ce rythme - une victoire à Lyon (2-0) et six nuls sur les sept derniers matches - ils risquent fort « de descendre très vite au classement » admet Grégory Sertic. Une évidence.Pourtant, les Girondins trouvent ce constat trop réducteur. « Il faut quand même savoir qu'il y a un an jour pour jour, on était dernier, aujourd'hui on fait la coupe d'Europe, s'est agacé Francis Gillot vendredi face à la presse. J'ai l'impression que dans ce club on n'est jamais content. Aujourd'hui, on ne peut pas faire beaucoup mieux. Je vous dis ma façon de penser et celle de mes joueurs et du staff. Le problème, c'est qu'on balance des choses, toujours la même question, après Valenciennes... Déçu de ce nul ? Et ben non, on n'est peut-être pas déçu parce que derrière, Marseille en a pris quatre et Lorient en a pris six ! Donc ce n'était pas si mal que ça de faire nul ! Le constat, c'est qu'il y a un décalage entre ce que vous pensez de l'équipe et nous, qui sommes à l'intérieur, ce qu'on en pense. Et malgré cela, on reste sur 21 matches avec une seule défaite. Donc je trouve que ce n'est pas si mal que cela avec tous les problèmes qu'on a. »Un brin chonchon, le technicien girondin, au retour de Maritimo Funchal (1-1)... « Quand on fait nul, ça ne va pas et quand on gagne, comme à Lyon, c'est le jeu qui ne convient pas », appuie Sertic. Un sentiment que ne partage pas Maurice-Belay, qui juge que le standing du club appelle cette exigence. « Je compare avec l'OM, Paris, où c'est la crise pour une défaite. On n'est pas trop exigeant avec Bordeaux. » En cette période de vendanges, l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide est très bordelaise. L'important, finalement, c'est d'avoir de la bouteille, et Francis Gillot n'en manque pas.Gillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bienGillot trouve ça très bien