«Une petite finale nous attend»

Même si leur avance n'est plus que d'une unité sur la Bosnie après leur nul en Roumanie (0-0), mardi soir, les Bleus n'envisagent rien d'autre qu'une qualification directe pour l'Euro.

Evidemment, il a beaucoup été question de l'état catastrophique de la pelouse dans les couloirs de la toute neuve Arena de Bucarest. Il y a ceux, comme Eric Abidal, qui estiment que «le terrain est le même pour les deux équipes». Sous-entendu : qu'il ne doit pas servir d'excuse au nul concédé par les Bleus en Roumanie (0-0). D'autres, comme Mathieu Valbuena, qui affirment «qu'on ne pouvait pas jouer». «C'était usant», a même glissé Yann M'Vila. Dans l'ensemble, les joueurs de l'équipe de France se sont au moins accordés sur une chose : en prenant un point mardi soir, les Bleus ont assuré «l'essentiel» (Benzema). «Nous sommes toujours en tête», insiste Abidal.

Alors que Yann M'Vila a concédé «un peu de déception dans le vestiaire» -«on voulait faire carton plein», rappelle Valbuena-, les Bleus savent que la Roumanie a également pris une part prépondérante dans les quelques regrets nourris mardi soir. «Quand on arrivait dans leurs vingt mètres, on ne pouvait pas rentrer dans leur surface, fait observer le Rennais. Ils ont joué très regroupés». «On a essayé par à-coups. On n'a pas réussi, constate froidement Karim Benzema. C'était un match difficile». Qui n'empêche pas Valbuena d'avoir vu «des signes encourageants». «Le coach était content, a affirmé le Marseillais. Il a loué notre état d'esprit, nous a jugé en nets progrès et a trouvé notre première mi-temps très bonne».

D'un point de vue comptable, ce résultat ne fait pourtant pas franchement les affaires des Bleus. Leur avance sur la Bosnie n'est plus que d'une unité après le succès des joueurs de Safet Susic en Biélorussie. «C'est bien, il y aura de l'enjeu, ose M'Vila en prévision du France-Bosnie qui clôturera la phase de poules le 11 octobre prochain. A nous de montrer notre caractère. On veut sortir par la grande porte, donc finir premiers». Benzema ne dit pas autre chose lorsqu'on lui parle d'une éventuelle place de barragiste : «Nous voulons aller à l'Euro directement, sans passer par les barrages. On a une petite finale qui nous attend au Stade de France. On va tout faire pour finir premiers.» - Emery TAISNE (avec R.R), à Bucarest (Roumanie)