Mise à jour : samedi 3 novembre 2012 01:32 | Par l’équipe, l’équipe

Chalon n'est pas passé loin



Sur un nuage en attaque en début de match à Sienne, Chalon manque encore de peu, deux semaines après Berlin, sa première victoire à l'extérieur en Euroligue (93-90).Avec deux défaites à l'extérieur de seulement trois points, à Berlin (74-71) et à Sienne (93-90), Chalon-sur-Saône n'est pas largué après quatre journées, à défaut d'être en bonne position. Une victoire jeudi prochain au Colisée, face à Malaga, et les Bourguignons seraient sur la bonne route en vue du Top 16. Mais l'Elan aurait pu faire une bien meilleure affaire en s'imposant à Sienne, qui serait aujourd'hui à zéro pointé. Un concurrent de moins (ou presque), c'est toujours ça. Cette victoire, l'Elan en avait dessiné les contours lors d'un début de match incroyable d'adresse (73% à la mi-temps ! ) qui rend d'autant plus pénible le dénouement final et ce 2/6 aux lancers dans les trois dernières minutes.Ok, Sienne, ce n'est plus forcément ce que c'était encore la saison dernière. La crise est passée par là, délocalisant les pièces majeures, notamment le coach Pianigiani et le meneur McCalebb, partis au Fenerbahçe. Mais le remplaçant de ce dernier, Bobby Brown (34 points, 15 fautes provoquées), est aussi explosif. Et pour tenir tête à un groupe plein de grinta, porté par un public bouillant, il fallait sacrément assurer. Mieux en tout cas que face au Maccabi (61-90). Cela a longtemps été le cas. Bien sûr, quand l'Elan a pris 14 points d'avance (25-39, 13e), avec un Shelden Williams ultra-solide (28 points, 13 rebonds au final), on se disait que ça ne durerait pas éternellement. Mais il n'a pas manqué grand chose. Des lancers, on l'a dit ; quelques trois points de plus de Brion Rush (1/8) ; un stop ; une action décisive de Blake Schilb, pourtant meilleur (17 points). Ce n'est pas venu.

Dernières actualités

  • 20/04/2014 17:35 - l’Equipe

    A nouveau battu par son coéquipier Daniel Ricciardo, dimanche à Shanghai, et seulement cinquième du Championnat, Sebastian Vettel (Red Bull) rentre dans le rang en ce début de saison 2014. Une situati...

  • 20/04/2014 19:17 - l’Equipe

    Vainqueur à Reims (1-0), Sochaux revient à deux points de Guingamp, premier club non-relégable qui s'est lourdement incliné à Bordeaux (1-5). Valenciennes, laminé par Nantes à domicile (2-6), est en f...

  • 20/04/2014 16:30 - l’Equipe

    Le PSG ne sera pas sacré mercredi puisque Monaco a battu Nice, dimanche (1-0), dans un derby de la Côte d'Azur que l'ASM a d'abord dominé avant de frôler la punition. Lille, qui visite Marseille (21h0...

  • 20/04/2014 18:58 - l’Equipe

    Après deux saisons sans victoire dans les classiques, Philippe Gilbert a retrouvé la voie du succès lors de l'Amstel Gold Race. La conséquence d'une remise en cause personnelle et d'une stratégie parf...

  • 20/04/2014 20:15 - l’Equipe

    Premier titre en Grand Chelem en janvier, premier titre en Masters 1000 ce dimanche à Monte-Carlo, premier à la Race : Stanislas Wawrinka marche sur l'eau en cette saison 2014.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Chalon n'est pas passé loinl’équipel’équipe2012-11-02T23:27:002012-11-02T23:32:00Sur un nuage en attaque en début de match à Sienne, Chalon manque encore de peu, deux semaines après Berlin, sa première victoire à l'extérieur en Euroligue (93-90).Avec deux défaites à l'extérieur de seulement trois points, à Berlin (74-71) et à Sienne (93-90), Chalon-sur-Saône n'est pas largué après quatre journées, à défaut d'être en bonne position. Une victoire jeudi prochain au Colisée, face à Malaga, et les Bourguignons seraient sur la bonne route en vue du Top 16. Mais l'Elan aurait pu faire une bien meilleure affaire en s'imposant à Sienne, qui serait aujourd'hui à zéro pointé. Un concurrent de moins (ou presque), c'est toujours ça. Cette victoire, l'Elan en avait dessiné les contours lors d'un début de match incroyable d'adresse (73% à la mi-temps ! ) qui rend d'autant plus pénible le dénouement final et ce 2/6 aux lancers dans les trois dernières minutes.Ok, Sienne, ce n'est plus forcément ce que c'était encore la saison dernière. La crise est passée par là, délocalisant les pièces majeures, notamment le coach Pianigiani et le meneur McCalebb, partis au Fenerbahçe. Mais le remplaçant de ce dernier, Bobby Brown (34 points, 15 fautes provoquées), est aussi explosif. Et pour tenir tête à un groupe plein de grinta, porté par un public bouillant, il fallait sacrément assurer. Mieux en tout cas que face au Maccabi (61-90). Cela a longtemps été le cas. Bien sûr, quand l'Elan a pris 14 points d'avance (25-39, 13e), avec un Shelden Williams ultra-solide (28 points, 13 rebonds au final), on se disait que ça ne durerait pas éternellement. Mais il n'a pas manqué grand chose. Des lancers, on l'a dit ; quelques trois points de plus de Brion Rush (1/8) ; un stop ; une action décisive de Blake Schilb, pourtant meilleur (17 points). Ce n'est pas venu.