Mise à jour : samedi 3 novembre 2012 01:32 | Par l’équipe, l’équipe

Chalon n'est pas passé loin



Sur un nuage en attaque en début de match à Sienne, Chalon manque encore de peu, deux semaines après Berlin, sa première victoire à l'extérieur en Euroligue (93-90).Avec deux défaites à l'extérieur de seulement trois points, à Berlin (74-71) et à Sienne (93-90), Chalon-sur-Saône n'est pas largué après quatre journées, à défaut d'être en bonne position. Une victoire jeudi prochain au Colisée, face à Malaga, et les Bourguignons seraient sur la bonne route en vue du Top 16. Mais l'Elan aurait pu faire une bien meilleure affaire en s'imposant à Sienne, qui serait aujourd'hui à zéro pointé. Un concurrent de moins (ou presque), c'est toujours ça. Cette victoire, l'Elan en avait dessiné les contours lors d'un début de match incroyable d'adresse (73% à la mi-temps ! ) qui rend d'autant plus pénible le dénouement final et ce 2/6 aux lancers dans les trois dernières minutes.Ok, Sienne, ce n'est plus forcément ce que c'était encore la saison dernière. La crise est passée par là, délocalisant les pièces majeures, notamment le coach Pianigiani et le meneur McCalebb, partis au Fenerbahçe. Mais le remplaçant de ce dernier, Bobby Brown (34 points, 15 fautes provoquées), est aussi explosif. Et pour tenir tête à un groupe plein de grinta, porté par un public bouillant, il fallait sacrément assurer. Mieux en tout cas que face au Maccabi (61-90). Cela a longtemps été le cas. Bien sûr, quand l'Elan a pris 14 points d'avance (25-39, 13e), avec un Shelden Williams ultra-solide (28 points, 13 rebonds au final), on se disait que ça ne durerait pas éternellement. Mais il n'a pas manqué grand chose. Des lancers, on l'a dit ; quelques trois points de plus de Brion Rush (1/8) ; un stop ; une action décisive de Blake Schilb, pourtant meilleur (17 points). Ce n'est pas venu.

Dernières actualités

  • 25/07/2014 09:15 - l’Equipe

    Après plusieurs jours de réflexion, Mathieu Valbuena a décliné tard jeudi soir la proposition du club russe. Le milieu offensif de l'Olympique de Marseille rêve toujours d'Espagne et a en mains une of...

  • 25/07/2014 13:14 - l’Equipe

    Licencié par Monaco à la fin de la saison, Claudio Ranieri a été nommé vendredi sélectionneur de la Grèce.

  • 25/07/2014 08:13 - l’Equipe

    Il ne manquait plus que l'aval de la Fédération. L'arrivée du spray pour coup franc sur les terrains français a été officialisée jeudi par le comité exécutif de la FFF. Noël Le Graët, son président, a...

  • 25/07/2014 08:58 - l’Equipe

    Le jeune Français Wilhem Belocian (19 ans) est devenu vendredi, à Eugene (Etats-Unis), champion du monde juniors du 110m haies en décrochant au passage un nouveau record du monde : 12"99 ! Il est le p...

  • 24/07/2014 21:39 - l’Equipe

    Suite à l'annonce de la délocalisation du match OM-Montpellier au stade de la Mosson, Jean-Claude Gaudin, le Maire de Marseille, a proposé d'appliquer au Vélodrome «les conditions de mise à dispositio...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Chalon n'est pas passé loinl’équipel’équipe2012-11-02T23:27:002012-11-02T23:32:00Sur un nuage en attaque en début de match à Sienne, Chalon manque encore de peu, deux semaines après Berlin, sa première victoire à l'extérieur en Euroligue (93-90).Avec deux défaites à l'extérieur de seulement trois points, à Berlin (74-71) et à Sienne (93-90), Chalon-sur-Saône n'est pas largué après quatre journées, à défaut d'être en bonne position. Une victoire jeudi prochain au Colisée, face à Malaga, et les Bourguignons seraient sur la bonne route en vue du Top 16. Mais l'Elan aurait pu faire une bien meilleure affaire en s'imposant à Sienne, qui serait aujourd'hui à zéro pointé. Un concurrent de moins (ou presque), c'est toujours ça. Cette victoire, l'Elan en avait dessiné les contours lors d'un début de match incroyable d'adresse (73% à la mi-temps ! ) qui rend d'autant plus pénible le dénouement final et ce 2/6 aux lancers dans les trois dernières minutes.Ok, Sienne, ce n'est plus forcément ce que c'était encore la saison dernière. La crise est passée par là, délocalisant les pièces majeures, notamment le coach Pianigiani et le meneur McCalebb, partis au Fenerbahçe. Mais le remplaçant de ce dernier, Bobby Brown (34 points, 15 fautes provoquées), est aussi explosif. Et pour tenir tête à un groupe plein de grinta, porté par un public bouillant, il fallait sacrément assurer. Mieux en tout cas que face au Maccabi (61-90). Cela a longtemps été le cas. Bien sûr, quand l'Elan a pris 14 points d'avance (25-39, 13e), avec un Shelden Williams ultra-solide (28 points, 13 rebonds au final), on se disait que ça ne durerait pas éternellement. Mais il n'a pas manqué grand chose. Des lancers, on l'a dit ; quelques trois points de plus de Brion Rush (1/8) ; un stop ; une action décisive de Blake Schilb, pourtant meilleur (17 points). Ce n'est pas venu.