Mise à jour : mercredi 19 septembre 2012 01:59 | Par l’équipe, l’équipe

Ce Real est renversant !

Le Real Madrid a remporté au finish le choc face à Manchester City (3-2), mardi à Santiago-Bernabeu. Les Merengue étaient menés au score à cinq minutes de la fin, avant que Benzema - remplaçant - et Ronaldo ne marquent.


Ce Real est renversant !

Ce Real est renversant !

City n'était pas loin du hold-up. Mais, mardi soir, Ronaldo a rappelé qu'il était capable de faire régner la loi à Santiago-Bernabeu. A quelques secondes du coup de sifflet final, l'attaquant portugais a signé le but victorieux du Real Madrid (3-2). De l'entrée de la surface, il a envoyé un tir limpide qui a surpris Kompany et Hart (90e), autant qu'il a fait oublier sa relative discrétion en deuxième période. Ronaldo avait ouvert le feu dès les premiers instants, se jouant du défenseur belge, mais pas du gardien anglais (8e). Il avait ainsi donné le ton d'un match que les Merengue ont dominé, mais qu'ils ont failli perdre devant le réalisme, voire la réussite, de Manchester City.

Pendant l'essentiel du temps, le champion d'Angleterre s'est contenté de faire le dos rond. Tevez était plutôt bien contrôlé par Varane, titulaire surprise à la place de Ramos. L'heure de City est arrivée à deux reprises (68e, 85e), à chaque fois pour lui permettre de mener. D'abord grâce à une chevauchée fantastique de Yaya Touré, parti en contre pour servir Dzeko (0-1, 68e), à peine entré à la place de Silva ; puis grâce à un coup franc de Kolarov qui n'a pas trouvé preneur, mais directement les filets de Casillas (1-2, 85e). Le défenseur serbe, moins en réussite quelques minutes plus tôt (72e), pensait avoir fait mieux que remplir son contrat après avoir remplacé Nasri, blessé (36e). Car les pattes gauches de Di Maria et Marcelo n'avaient, elles, pas eu la même précision, malgré leurs nombreuses tentatives (41e, 45e+1, 47e, 60e, 65e).

Mais José Mourinho, comme son homologue Roberto Mancini, dispose d'un banc de qualité et l'a prouvé via son coaching : les entrées d'Özil et Modric ont permis au Real d'utiliser encore mieux le ballon à l'approche de la surface mancunienne. Surtout, Benzema, une nouvelle fois remplaçant au coup d'envoi au profit de Higuain, a placé une frappe en pivot millimétrée (87e), marquant son premier but de la saison. Le Français a ainsi concrétisé la pression exercée par les Madrilènes en fin de match. Et préparé le terrain pour l'intervention victorieuse de Ronaldo.

Dernières actualités

  • 24/04/2014 08:05 - l’Equipe

    Opposés en demi-finale aller de la Ligue Europa jeudi (21h05), Benfica et la Juventus cherchent à redorer leur blason européen, un peu rouillé ces dernières saisons.

  • 24/04/2014 13:11 - l’Equipe

    Auteurs d'une prestation très poussive contre l'Evian-TG mercredi soir (1-0), les Parisiens, qui peuvent être sacrés ce dimanche à Sochaux (14h00), semblent être pressés que la saison se termine. C'es...

  • 24/04/2014 15:00 - l’Equipe

    Amandine Buchard (-48 kg), Automne Pavia (-57 kg), David Larose et Loïc Korval (tous deux en -66 kg) se sont qualifiés jeudi pour les demi-finales des Championnats d'Europe de Montpellier (en direct s...

  • 24/04/2014 02:44 - l’Equipe

    C'est, selon Michael Phelps, le moteur de son retour après vingt mois de «retraite». Mais il refuse de dire jusqu'où cela peut le mener. L'Américain veut «juste essayer de retrouver cette mentalité du...

  • 24/04/2014 07:35 - l’Equipe

    Plongé dans la crise financière depuis des années, Valence s'en remet à son centre de formation et à ses réseaux de recrutement pour survivre. Avec Bernat, "Fede" et Alcacer, ça marche pour le VCF qui...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Ce Real est renversant !Le Real Madrid a remporté au finish le choc face à Manchester City (3-2), mardi à Santiago-Bernabeu. Les Merengue étaient menés au score à cinq minutes de la fin, avant que Benzema - remplaçant - et Ronaldo ne marquent.l’équipel’équipe2012-09-18T23:05:002012-09-18T23:59:00Ce Real est renversant !City n'était pas loin du hold-up. Mais, mardi soir, Ronaldo a rappelé qu'il était capable de faire régner la loi à Santiago-Bernabeu. A quelques secondes du coup de sifflet final, l'attaquant portugais a signé le but victorieux du Real Madrid (3-2). De l'entrée de la surface, il a envoyé un tir limpide qui a surpris Kompany et Hart (90e), autant qu'il a fait oublier sa relative discrétion en deuxième période. Ronaldo avait ouvert le feu dès les premiers instants, se jouant du défenseur belge, mais pas du gardien anglais (8e). Il avait ainsi donné le ton d'un match que les Merengue ont dominé, mais qu'ils ont failli perdre devant le réalisme, voire la réussite, de Manchester City.Pendant l'essentiel du temps, le champion d'Angleterre s'est contenté de faire le dos rond. Tevez était plutôt bien contrôlé par Varane, titulaire surprise à la place de Ramos. L'heure de City est arrivée à deux reprises (68e, 85e), à chaque fois pour lui permettre de mener. D'abord grâce à une chevauchée fantastique de Yaya Touré, parti en contre pour servir Dzeko (0-1, 68e), à peine entré à la place de Silva ; puis grâce à un coup franc de Kolarov qui n'a pas trouvé preneur, mais directement les filets de Casillas (1-2, 85e). Le défenseur serbe, moins en réussite quelques minutes plus tôt (72e), pensait avoir fait mieux que remplir son contrat après avoir remplacé Nasri, blessé (36e). Car les pattes gauches de Di Maria et Marcelo n'avaient, elles, pas eu la même précision, malgré leurs nombreuses tentatives (41e, 45e+1, 47e, 60e, 65e).Mais José Mourinho, comme son homologue Roberto Mancini, dispose d'un banc de qualité et l'a prouvé via son coaching : les entrées d'Özil et Modric ont permis au Real d'utiliser encore mieux le ballon à l'approche de la surface mancunienne. Surtout, Benzema, une nouvelle fois remplaçant au coup d'envoi au profit de Higuain, a placé une frappe en pivot millimétrée (87e), marquant son premier but de la saison. Le Français a ainsi concrétisé la pression exercée par les Madrilènes en fin de match. Et préparé le terrain pour l'intervention victorieuse de Ronaldo.Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !