Mise à jour : mercredi 19 septembre 2012 01:59 | Par l’équipe, l’équipe

Ce Real est renversant !

Le Real Madrid a remporté au finish le choc face à Manchester City (3-2), mardi à Santiago-Bernabeu. Les Merengue étaient menés au score à cinq minutes de la fin, avant que Benzema - remplaçant - et Ronaldo ne marquent.


Ce Real est renversant !

Ce Real est renversant !

City n'était pas loin du hold-up. Mais, mardi soir, Ronaldo a rappelé qu'il était capable de faire régner la loi à Santiago-Bernabeu. A quelques secondes du coup de sifflet final, l'attaquant portugais a signé le but victorieux du Real Madrid (3-2). De l'entrée de la surface, il a envoyé un tir limpide qui a surpris Kompany et Hart (90e), autant qu'il a fait oublier sa relative discrétion en deuxième période. Ronaldo avait ouvert le feu dès les premiers instants, se jouant du défenseur belge, mais pas du gardien anglais (8e). Il avait ainsi donné le ton d'un match que les Merengue ont dominé, mais qu'ils ont failli perdre devant le réalisme, voire la réussite, de Manchester City.

Pendant l'essentiel du temps, le champion d'Angleterre s'est contenté de faire le dos rond. Tevez était plutôt bien contrôlé par Varane, titulaire surprise à la place de Ramos. L'heure de City est arrivée à deux reprises (68e, 85e), à chaque fois pour lui permettre de mener. D'abord grâce à une chevauchée fantastique de Yaya Touré, parti en contre pour servir Dzeko (0-1, 68e), à peine entré à la place de Silva ; puis grâce à un coup franc de Kolarov qui n'a pas trouvé preneur, mais directement les filets de Casillas (1-2, 85e). Le défenseur serbe, moins en réussite quelques minutes plus tôt (72e), pensait avoir fait mieux que remplir son contrat après avoir remplacé Nasri, blessé (36e). Car les pattes gauches de Di Maria et Marcelo n'avaient, elles, pas eu la même précision, malgré leurs nombreuses tentatives (41e, 45e+1, 47e, 60e, 65e).

Mais José Mourinho, comme son homologue Roberto Mancini, dispose d'un banc de qualité et l'a prouvé via son coaching : les entrées d'Özil et Modric ont permis au Real d'utiliser encore mieux le ballon à l'approche de la surface mancunienne. Surtout, Benzema, une nouvelle fois remplaçant au coup d'envoi au profit de Higuain, a placé une frappe en pivot millimétrée (87e), marquant son premier but de la saison. Le Français a ainsi concrétisé la pression exercée par les Madrilènes en fin de match. Et préparé le terrain pour l'intervention victorieuse de Ronaldo.

Dernières actualités

  • 24/07/2014 08:31 - l’Equipe

    Andy Murray devrait annoncer sous peu qu'il va continuer à travailler avec Amélie Mauresmo, après une période d'essai lors de la saison sur gazon, qu'il aurait donc jugée concluante.

  • 24/07/2014 10:38 - l’Equipe

    Insuffisamment remis de sa blessure au genou, Kevin Seraphin n'a pas obtenu le feu vert des Wizards pour participer à la Coupe du monde avec l'équipe de France.

  • 23/07/2014 18:18 - l’Equipe

    S'il reste sur le podium du Tour de France après la grande étape des Pyrénées, Thibaut Pinot (FDJ.fr) a conscience qu'il est sur un siège éjectable face à la menace de Jean-Christophe Péraud (AG2R La ...

  • 23/07/2014 18:51 - l’Equipe

    Romain Bardet (AG2R - La Mondiale) a attaqué dans la descente de Val Louron et joué le rôle d'équipier de luxe pour Jean-Christophe Peraud (4e). «Il n'y a aucune rivalité entre nous», assure le jeune ...

  • 23/07/2014 19:05 - l’Equipe

    Vincenzo Nibali (ITA/Astana, 3e de la 17e étape, Maillot Jaune) : «Il reste encore une étape très difficile (jeudi entre Pau et Hautacam, avec deux cols Hors-Catégorie). C'est seulement à Paris que j...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Ce Real est renversant !Le Real Madrid a remporté au finish le choc face à Manchester City (3-2), mardi à Santiago-Bernabeu. Les Merengue étaient menés au score à cinq minutes de la fin, avant que Benzema - remplaçant - et Ronaldo ne marquent.l’équipel’équipe2012-09-18T23:05:002012-09-18T23:59:00Ce Real est renversant !City n'était pas loin du hold-up. Mais, mardi soir, Ronaldo a rappelé qu'il était capable de faire régner la loi à Santiago-Bernabeu. A quelques secondes du coup de sifflet final, l'attaquant portugais a signé le but victorieux du Real Madrid (3-2). De l'entrée de la surface, il a envoyé un tir limpide qui a surpris Kompany et Hart (90e), autant qu'il a fait oublier sa relative discrétion en deuxième période. Ronaldo avait ouvert le feu dès les premiers instants, se jouant du défenseur belge, mais pas du gardien anglais (8e). Il avait ainsi donné le ton d'un match que les Merengue ont dominé, mais qu'ils ont failli perdre devant le réalisme, voire la réussite, de Manchester City.Pendant l'essentiel du temps, le champion d'Angleterre s'est contenté de faire le dos rond. Tevez était plutôt bien contrôlé par Varane, titulaire surprise à la place de Ramos. L'heure de City est arrivée à deux reprises (68e, 85e), à chaque fois pour lui permettre de mener. D'abord grâce à une chevauchée fantastique de Yaya Touré, parti en contre pour servir Dzeko (0-1, 68e), à peine entré à la place de Silva ; puis grâce à un coup franc de Kolarov qui n'a pas trouvé preneur, mais directement les filets de Casillas (1-2, 85e). Le défenseur serbe, moins en réussite quelques minutes plus tôt (72e), pensait avoir fait mieux que remplir son contrat après avoir remplacé Nasri, blessé (36e). Car les pattes gauches de Di Maria et Marcelo n'avaient, elles, pas eu la même précision, malgré leurs nombreuses tentatives (41e, 45e+1, 47e, 60e, 65e).Mais José Mourinho, comme son homologue Roberto Mancini, dispose d'un banc de qualité et l'a prouvé via son coaching : les entrées d'Özil et Modric ont permis au Real d'utiliser encore mieux le ballon à l'approche de la surface mancunienne. Surtout, Benzema, une nouvelle fois remplaçant au coup d'envoi au profit de Higuain, a placé une frappe en pivot millimétrée (87e), marquant son premier but de la saison. Le Français a ainsi concrétisé la pression exercée par les Madrilènes en fin de match. Et préparé le terrain pour l'intervention victorieuse de Ronaldo.Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !