Mise à jour : mercredi 19 septembre 2012 01:59 | Par l’équipe, l’équipe

Ce Real est renversant !

Le Real Madrid a remporté au finish le choc face à Manchester City (3-2), mardi à Santiago-Bernabeu. Les Merengue étaient menés au score à cinq minutes de la fin, avant que Benzema - remplaçant - et Ronaldo ne marquent.


Ce Real est renversant !

Ce Real est renversant !

City n'était pas loin du hold-up. Mais, mardi soir, Ronaldo a rappelé qu'il était capable de faire régner la loi à Santiago-Bernabeu. A quelques secondes du coup de sifflet final, l'attaquant portugais a signé le but victorieux du Real Madrid (3-2). De l'entrée de la surface, il a envoyé un tir limpide qui a surpris Kompany et Hart (90e), autant qu'il a fait oublier sa relative discrétion en deuxième période. Ronaldo avait ouvert le feu dès les premiers instants, se jouant du défenseur belge, mais pas du gardien anglais (8e). Il avait ainsi donné le ton d'un match que les Merengue ont dominé, mais qu'ils ont failli perdre devant le réalisme, voire la réussite, de Manchester City.

Pendant l'essentiel du temps, le champion d'Angleterre s'est contenté de faire le dos rond. Tevez était plutôt bien contrôlé par Varane, titulaire surprise à la place de Ramos. L'heure de City est arrivée à deux reprises (68e, 85e), à chaque fois pour lui permettre de mener. D'abord grâce à une chevauchée fantastique de Yaya Touré, parti en contre pour servir Dzeko (0-1, 68e), à peine entré à la place de Silva ; puis grâce à un coup franc de Kolarov qui n'a pas trouvé preneur, mais directement les filets de Casillas (1-2, 85e). Le défenseur serbe, moins en réussite quelques minutes plus tôt (72e), pensait avoir fait mieux que remplir son contrat après avoir remplacé Nasri, blessé (36e). Car les pattes gauches de Di Maria et Marcelo n'avaient, elles, pas eu la même précision, malgré leurs nombreuses tentatives (41e, 45e+1, 47e, 60e, 65e).

Mais José Mourinho, comme son homologue Roberto Mancini, dispose d'un banc de qualité et l'a prouvé via son coaching : les entrées d'Özil et Modric ont permis au Real d'utiliser encore mieux le ballon à l'approche de la surface mancunienne. Surtout, Benzema, une nouvelle fois remplaçant au coup d'envoi au profit de Higuain, a placé une frappe en pivot millimétrée (87e), marquant son premier but de la saison. Le Français a ainsi concrétisé la pression exercée par les Madrilènes en fin de match. Et préparé le terrain pour l'intervention victorieuse de Ronaldo.

Dernières actualités

  • 30/08/2014 11:26 - l’Equipe

    L'équipe de France lance sa Coupe du monde samedi (18h00) à Grenade face au Brésil. Diminuée par les absences, pas épargnée par les coups durs et le tirage au sort, elle peut quand même gagner la Coup...

  • 30/08/2014 13:59 - l’Equipe

    Teddy Riner poursuit sa démonstration aux championnats du monde de judo. Le champion du monde en titre est facilement venu à bout de son adversaire en demi-finale de la catégorie des + 100 kg. Face au...

  • 30/08/2014 07:30 - l’Equipe

    Après deux défaites alarmantes, Monaco a connu son premier succès à Nantes, dimanche dernier (1-0), et doit confirmer contre Lille samedi (17h00). Leonardo Jardim devrait notamment reconduire le duo R...

  • 29/08/2014 23:59 - l’Equipe

    André-Pierre Gignac n'a pas marqué contre Nice (4-0) mais il apprécie la belle prestation collective de son équipe qui assimile la méthode Bielsa. L'OM, selon lui, a lancé sa saison.

  • 30/08/2014 08:30 - l’Equipe

    Contre Toulouse (samedi, 14h45), le Stade Rochelais, après deux défaites, espère bien vivre la première victoire de sa saison. Dans un stade Marcel-Deflandre un peu plus embelli.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Ce Real est renversant !Le Real Madrid a remporté au finish le choc face à Manchester City (3-2), mardi à Santiago-Bernabeu. Les Merengue étaient menés au score à cinq minutes de la fin, avant que Benzema - remplaçant - et Ronaldo ne marquent.l’équipel’équipe2012-09-18T23:05:002012-09-18T23:59:00Ce Real est renversant !City n'était pas loin du hold-up. Mais, mardi soir, Ronaldo a rappelé qu'il était capable de faire régner la loi à Santiago-Bernabeu. A quelques secondes du coup de sifflet final, l'attaquant portugais a signé le but victorieux du Real Madrid (3-2). De l'entrée de la surface, il a envoyé un tir limpide qui a surpris Kompany et Hart (90e), autant qu'il a fait oublier sa relative discrétion en deuxième période. Ronaldo avait ouvert le feu dès les premiers instants, se jouant du défenseur belge, mais pas du gardien anglais (8e). Il avait ainsi donné le ton d'un match que les Merengue ont dominé, mais qu'ils ont failli perdre devant le réalisme, voire la réussite, de Manchester City.Pendant l'essentiel du temps, le champion d'Angleterre s'est contenté de faire le dos rond. Tevez était plutôt bien contrôlé par Varane, titulaire surprise à la place de Ramos. L'heure de City est arrivée à deux reprises (68e, 85e), à chaque fois pour lui permettre de mener. D'abord grâce à une chevauchée fantastique de Yaya Touré, parti en contre pour servir Dzeko (0-1, 68e), à peine entré à la place de Silva ; puis grâce à un coup franc de Kolarov qui n'a pas trouvé preneur, mais directement les filets de Casillas (1-2, 85e). Le défenseur serbe, moins en réussite quelques minutes plus tôt (72e), pensait avoir fait mieux que remplir son contrat après avoir remplacé Nasri, blessé (36e). Car les pattes gauches de Di Maria et Marcelo n'avaient, elles, pas eu la même précision, malgré leurs nombreuses tentatives (41e, 45e+1, 47e, 60e, 65e).Mais José Mourinho, comme son homologue Roberto Mancini, dispose d'un banc de qualité et l'a prouvé via son coaching : les entrées d'Özil et Modric ont permis au Real d'utiliser encore mieux le ballon à l'approche de la surface mancunienne. Surtout, Benzema, une nouvelle fois remplaçant au coup d'envoi au profit de Higuain, a placé une frappe en pivot millimétrée (87e), marquant son premier but de la saison. Le Français a ainsi concrétisé la pression exercée par les Madrilènes en fin de match. Et préparé le terrain pour l'intervention victorieuse de Ronaldo.Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !Ce Real est renversant !