Mise à jour : jeudi 18 octobre 2012 17:16 | Par l’équipe, l’équipe

Castres déjà dos au mur

Battu sur le terrain de l'Ulster la semaine dernière, le Castres Olympique doit s'imposer face à Northampton vendredi s'il veut espérer passer pour la première fois depuis 2002 la phase de poules.


Castres déjà dos au mur

Castres déjà dos au mur

C'est devenu une habitude. Depuis trois ans, Castres et Northampton se retrouvent systématiquement dans la même poule en H Cup. Bilan de ces confrontations : trois défaites et une seule victoire pour le CO, l'an dernier à domicile (41-22). Cette année, pas de stade Pierre-Antoine. C'est Ernest-Wallon, celui du Stade Toulousain, qui a été réquisitionné. Mardi, la moitié des places (10 000) étaient déjà vendues. Signe que malgré un début de saison en dents de scie, les Castrais sont attendus. Il faut aussi dire que l'adversaire a un certain cachet. Northampton, vainqueur de Glasgow lors de la première journée de Coupe d'Europe (24-15), caracole également en tête du championnat anglais avec cinq victoires et une seule défaite en six journées.

Une équipe en grande forme et qui peut compter sur un duo de feu avec les frères samoans George et Ken Pisi. Si le premier, arrivé cet été, semble encore avoir besoin d'un petit temps d'adaptation avec un seul essai en 7 matches officiels, son grand frère, au club depuis 2011, a déjà dépassé son nombre d'essais de l'an dernier (4 contre 3), après deux mois de compétition. Double marqueur la semaine dernière, ses jambes de feu pourraient faire très mal à la défense castraise vendredi. Il faudra également surveiller l'ouvreur Stephen Myler, décisif au pied face aux Écossais et également auteur d'un essai.

Ces neuf dernières années, Castres a participé six fois à la H Cup. Résultat, six éliminations précoces dès la phase de poules pour le demi-finaliste de 2002. Une mauvaise série que les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit tenteront de stopper vendredi. «On s'aperçoit qu'on est à la fois proches et loin. Il faut rebondir contre Northampton. Je sais qu'il y a de la fierté dans ce groupe. Malgré le résultat (face à l'Ulster), les gars en ont montré», confie Travers. Sévèrement battu sur le terrain de l'Ulster (41-17) la semaine dernière, le CO n'a en effet déjà plus le droit à l'erreur s'il veut faire partie des quarts de finaliste début 2013.

Dernières actualités

  • 21/09/2014 13:13 - l’Equipe

    Le pilier kiwi Uini Atonio et le demi de mêlée sud-africain Rory Kockott rejoignent le groupe France pour préparer les trois tests de novembre. Exit Machenaud et Parra. Retours de Trinh-Duc, Guitoune ...

  • 20/09/2014 23:00 - l’Equipe

    Le président lyonnais a affirmé jeudi que le PSG devrait logiquement s'imposer dimanche au Parc face à son OL. En attendant le match (21h00), les statistiques confirment que les deux clubs n'évoluent ...

  • 21/09/2014 11:20 - l’Equipe

    Auteur d'un doublé samedi au Vélodrome lors de la victoire contre Rennes de l'OM (3-0), André-Pierre Gignac rappelle que la semaine d'entraînement est difficile et que c'est ce travail qui paye sur le...

  • 21/09/2014 08:00 - l’Equipe

    Auteur de six passes décisives en quatre matches de Premier League, Cesc Fabregas rayonne depuis son retour en Angleterre, à Chelsea. Avec Diego Costa, il forme un duo redoutable à l'heure de défier M...

  • 20/09/2014 21:55 - l’Equipe

    Luc Marquet, entraîneur adjoint de l'équipe de France, appelait dès la fin du match perdu contre le Brésil (25-18, 23-25, 25-23, 22-25, 15-12), à vite oublier et à penser à la suite. Qui passe par le ...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Castres déjà dos au murBattu sur le terrain de l'Ulster la semaine dernière, le Castres Olympique doit s'imposer face à Northampton vendredi s'il veut espérer passer pour la première fois depuis 2002 la phase de poules.l’équipel’équipe2012-10-18T09:00:002012-10-18T15:16:00Castres déjà dos au murC'est devenu une habitude. Depuis trois ans, Castres et Northampton se retrouvent systématiquement dans la même poule en H Cup. Bilan de ces confrontations : trois défaites et une seule victoire pour le CO, l'an dernier à domicile (41-22). Cette année, pas de stade Pierre-Antoine. C'est Ernest-Wallon, celui du Stade Toulousain, qui a été réquisitionné. Mardi, la moitié des places (10 000) étaient déjà vendues. Signe que malgré un début de saison en dents de scie, les Castrais sont attendus. Il faut aussi dire que l'adversaire a un certain cachet. Northampton, vainqueur de Glasgow lors de la première journée de Coupe d'Europe (24-15), caracole également en tête du championnat anglais avec cinq victoires et une seule défaite en six journées.Une équipe en grande forme et qui peut compter sur un duo de feu avec les frères samoans George et Ken Pisi. Si le premier, arrivé cet été, semble encore avoir besoin d'un petit temps d'adaptation avec un seul essai en 7 matches officiels, son grand frère, au club depuis 2011, a déjà dépassé son nombre d'essais de l'an dernier (4 contre 3), après deux mois de compétition. Double marqueur la semaine dernière, ses jambes de feu pourraient faire très mal à la défense castraise vendredi. Il faudra également surveiller l'ouvreur Stephen Myler, décisif au pied face aux Écossais et également auteur d'un essai.Ces neuf dernières années, Castres a participé six fois à la H Cup. Résultat, six éliminations précoces dès la phase de poules pour le demi-finaliste de 2002. Une mauvaise série que les hommes de Laurent Travers et Laurent Labit tenteront de stopper vendredi. «On s'aperçoit qu'on est à la fois proches et loin. Il faut rebondir contre Northampton. Je sais qu'il y a de la fierté dans ce groupe. Malgré le résultat (face à l'Ulster), les gars en ont montré», confie Travers. Sévèrement battu sur le terrain de l'Ulster (41-17) la semaine dernière, le CO n'a en effet déjà plus le droit à l'erreur s'il veut faire partie des quarts de finaliste début 2013.Castres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au murCastres déjà dos au mur