Mise à jour : lundi 29 octobre 2012 18:35 | Par l’équipe, l’équipe

Benneteau, audace et envie



Solide et agressif, Julien Benneteau s'est imposé (6-4, 7-5) face à Viktor Troïcki. Au deuxième tour, il affrontera Jo-Wilfried Tsonga.« Il fallait que je me montre agressif.» Pour battre (6-4, 7-5 en 1h23') Viktor Troïcki et rejoindre Jo-Wilfried Tsonga au deuxième tour, Julien Benneteau a parfaitement appliqué son plan. En cette fin de saison interminable, le Bressan possède un supplément d'âme sur le Serbe. Blessé, il a moins joué. Français, il veut bien finir chez lui. Cette fraîcheur mentale et physique lui a permis de passer de la théorie à la pratique avec conviction.Le protégé de Loïc Courteau ne laisse pas le 33e mondial s'installer. Au service, il varie les effets et les trajectoires. A la relance, il lit bien l'engagement adverse pour breaker à quatre reprises (premier jeu, 2-2 au premier set puis 1-1 et 5-5 dans la deuxième manche). A l'échange, il n'hésite pas à aller chercher les points au filet (12 points sur 17 montées) malgré la lenteur de la surface.Audace et envie comme moteursCette audace et son envie de bien faire le positionnent en patron. Malgré quelques « petites sautes de concentration », il ne dévie pas de sa trajectoire. Il ose et cela paie. Sa volonté d'agression permanente sur les secondes balles de Viktor Troïcki, ses services-volées pour casser la routine et ses prises de risques sur chaque balle courte sont légitimement récompensés. Pour que les vacances soient encore plus belles, Julien Benneteau veut bien finir. Et cela peut donner des ailes. - S.D., à Bercy

Dernières actualités

  • 01/09/2014 02:05 - l’Equipe

    Gilles Simon était évidemment ravi d'avoir réussi à faire tomber le mur David Ferrer. Il était également soulagé de ne pas encore perdre au 3e tour en Grand Chelem, et sait ce qui l'attend face au Cro...

  • 01/09/2014 02:33 - l’Equipe

    Après le succès face à St-Etienne (5-0) dimanche soir, les joueurs du PSG étaient tous d'accord pour dire que leur saison était enfin lancée. Surtout avec un Ibrahimovic à ce niveau-là...

  • 01/09/2014 07:48 - l’Equipe

    Richard Gasquet, battu par Gaël Monfils au troisième tour, dimanche, voit son compatriote en finale de cet US Open. «La Monf'», lui, sait que ce sera très dur face à Grigor Dimitrov, en huitièmes de f...

  • 01/09/2014 02:15 - l’Equipe

    Caroline Wozniacki était rayonnante après sa victoire sur Maria Sharapova en huitièmes (6-4, 2-6, 6-2). La Danoise voit la lumière au bout du tunnel.

  • 31/08/2014 19:11 - l’Equipe

    Pour le capitaine Boris Diaw, les deux premiers matches des Bleus dans la Coupe du monde, notamment la victoire sur la Serbie dimanche (74-73), ont permis de donner «un modèle de jeu» à l'équipe de Fr...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Benneteau, audace et enviel’équipel’équipe2012-10-29T16:15:002012-10-29T16:35:00Solide et agressif, Julien Benneteau s'est imposé (6-4, 7-5) face à Viktor Troïcki. Au deuxième tour, il affrontera Jo-Wilfried Tsonga.« Il fallait que je me montre agressif.» Pour battre (6-4, 7-5 en 1h23') Viktor Troïcki et rejoindre Jo-Wilfried Tsonga au deuxième tour, Julien Benneteau a parfaitement appliqué son plan. En cette fin de saison interminable, le Bressan possède un supplément d'âme sur le Serbe. Blessé, il a moins joué. Français, il veut bien finir chez lui. Cette fraîcheur mentale et physique lui a permis de passer de la théorie à la pratique avec conviction.Le protégé de Loïc Courteau ne laisse pas le 33e mondial s'installer. Au service, il varie les effets et les trajectoires. A la relance, il lit bien l'engagement adverse pour breaker à quatre reprises (premier jeu, 2-2 au premier set puis 1-1 et 5-5 dans la deuxième manche). A l'échange, il n'hésite pas à aller chercher les points au filet (12 points sur 17 montées) malgré la lenteur de la surface.Audace et envie comme moteursCette audace et son envie de bien faire le positionnent en patron. Malgré quelques « petites sautes de concentration », il ne dévie pas de sa trajectoire. Il ose et cela paie. Sa volonté d'agression permanente sur les secondes balles de Viktor Troïcki, ses services-volées pour casser la routine et ses prises de risques sur chaque balle courte sont légitimement récompensés. Pour que les vacances soient encore plus belles, Julien Benneteau veut bien finir. Et cela peut donner des ailes. - S.D., à Bercy