Mise à jour : samedi 27 octobre 2012 16:46 | Par l’équipe, l’équipe

Alonso s'en contente



Fernando Alonso, 5e samedi avec sa Ferrari, estime qu'il ne méritait pas mieux, et compte toujours mettre les Red Bull sous pression lors de la course.Fernando Alonso (Ferrari - 5e) : «En ce moment, on ne se bat pas seulement contre Sebastian, on lutte contre Adrian Newey et toute l'écurie Red Bull, car ils ont fait le doublé en qualifications lors des trois dernières courses. Ce n'est pas évident d'être devant le samedi, mais normalement en course nous sommes plus rapides. Il faudra donc arriver à doubler les McLaren le plus tôt possible demain, afin de mettre les Red Bull sous pression, en espérant une petite erreur de leur part, ou un problème dans les stands ou de fiabilité. Si jamais ils partent devant et s'échappent, ce sera le pire scénario pour nous. Je pense que la cinquième place est celle que nous méritons, derrière Red Bull et McLaren. Même si ça peut paraître décevant, il faut s'en contenter.»Mark Webber (Red Bull - 2e) : «Nous n'avons pas fait de très bons tours et c'était serré entre Seb (Vettel) et moi. Je manquais d'adhérence sur le premier secteur et je suis passé dans l'herbe synthétique à la sortie du dernier virage. Je suis plutôt surpris d'être si bien placé sur la grille. J'ai fait de mon mieux, j'ai été ralenti par les McLaren, qui tentaient de mettre leurs pneus en température, et finalement je n'ai pas fait de dernière tentative. Mais je me contente de cette place. La manière dont les gars à l'usine nous ont aidés ce week-end est incroyable, les gars de Milton Keynes ne sont pas ici avec nous mais ils poussent vraiment fort et nous sommes vraiment en phase. Je trouve que notre voiture se comporte très bien le dimanche. Mon travail est toujours le même : attaquer au maximum, pour obtenir le meilleur résultat possible.»Lewis Hamilton (McLaren - 3e) : «Je suis content de cette 3e place sur la grille, car l'équipe a fait du très bon travail ce week-end pour trouver les bons réglages sur la voiture. Nous ne sommes pas assez rapides pour être devant eux (les pilotes Red Bull) en qualifications, mais je suis sûr qu'on pourra aller les chercher en course. C'est ce qu'on a pu voir lors des essais libres de vendredi, sur les longs relais, donc je suis très confiant et très excité par cette course. Je pense même que les Ferrari seront peut-être les meilleures dimanche, mais on ne sait pas avec quelle quantité d'essence ils ont réalisé leurs meilleurs temps. Je pense que de toute façon nous sommes très proches les uns des autres. J'ai hâte de faire une course sans problème, d'avoir seulement à me battre pour améliorer mon classement et marquer beaucoup de points.»Kimi Räikkönen (Lotus - 7e) : «Nous avons modifié la voiture après les essais libres de ce matin et nous étions plutôt confiants pour les qualifications. Malheureusement, il semble que nous ayons manqué de grip cet après-midi et cela a été plus difficile que nous le pensions. Je suis assez déçu de partir en septième position parce que je pensais avoir une voiture bien meilleure que cela.»Romain Grosjean (Lotus - 11e) : «Je comptais faire mieux, alors je suis un peu déçu. Mais en termes de stratégie, la onzième place présente un avantage, être la première voiture disposant du choix des pneus pour le départ de la course. Et j'ai deux trains de pneus neufs en réserve pour demain. J'aurais voulu passer en Q3, d'autant que je la manque de deux centièmes, ce qui est frustrant. Mon second tour se passait bien, mais pour une raison que j'ignore, la voiture m'a échappé et j'ai perdu du temps. C'était difficile de tout mettre en place, mais je me sens assez fort pour rapporter des gros points demain.»Jean-Eric Vergne (Toro Rosso - 18e) : «Hier, avec Daniel, nous avons essayé des set-up différents et le mien ne marchait pas très bien, nous avons donc procédé à des changements dans la nuit. Du coup, ce matin, c'était comme repartir d'une feuille blanche. Et ça s'est avéré très compliqué sur la piste, pour trouver le bon équilibre. Je suis déçu d'avoir manqué Q2 pour quelques dixièmes de seconde et je vais essayer de me rattraper en course. J'ai déjà fini dans les points en partant de plus loin, alors pourquoi ne pas le refaire... Quand on voit les performances de Daniel, on se rend compte que la voiture est compétitive.»

Dernières actualités

  • 18/09/2014 08:00 - l’Equipe

    «Nous voulons jouer la Ligue Europa à fond», a assuré Roland Romeyer, le président de l'AS Saint-Etienne, avant l'entrée en lice des Verts contre Qarabag Agdam jeudi (18h00). En ont-ils seulement les ...

  • 18/09/2014 10:15 - l’Equipe

    La tentative de record de l'heure de Jens Voigt jeudi soir sort du grenier une épreuve qui a distingué les plus grands champions avant de perdre son esprit et son intérêt dans une course technologique...

  • 18/09/2014 08:15 - l’Equipe

    Lille lance ce jeudi (21h05) face au FK Krasnodar la douzième campagne européenne de son histoire. Si les Nordistes ont rarement répondu aux attentes ces dernières années, leur président Michel Seydou...

  • 18/09/2014 08:45 - l’Equipe

    En déplacement à Florence (21h05), Guingamp se frotte d'emblée à l'adversaire présumé le plus fort du groupe K. Conscient de rencontrer «une équipe de très haut niveau», l'EAG de Jocelyn Gourvennec ne...

  • 18/09/2014 10:00 - l’Equipe

    L'ancien libéro international Hubert Henno suit avec passion le parcours de la France au Mondial polonais. Qui le ramène douze ans en arrière quand les Bleus avaient tout renversé au Mondial argentin ...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

Alonso s'en contentel’équipel’équipe2012-10-27T13:08:002012-10-27T14:46:00Fernando Alonso, 5e samedi avec sa Ferrari, estime qu'il ne méritait pas mieux, et compte toujours mettre les Red Bull sous pression lors de la course.Fernando Alonso (Ferrari - 5e) : «En ce moment, on ne se bat pas seulement contre Sebastian, on lutte contre Adrian Newey et toute l'écurie Red Bull, car ils ont fait le doublé en qualifications lors des trois dernières courses. Ce n'est pas évident d'être devant le samedi, mais normalement en course nous sommes plus rapides. Il faudra donc arriver à doubler les McLaren le plus tôt possible demain, afin de mettre les Red Bull sous pression, en espérant une petite erreur de leur part, ou un problème dans les stands ou de fiabilité. Si jamais ils partent devant et s'échappent, ce sera le pire scénario pour nous. Je pense que la cinquième place est celle que nous méritons, derrière Red Bull et McLaren. Même si ça peut paraître décevant, il faut s'en contenter.»Mark Webber (Red Bull - 2e) : «Nous n'avons pas fait de très bons tours et c'était serré entre Seb (Vettel) et moi. Je manquais d'adhérence sur le premier secteur et je suis passé dans l'herbe synthétique à la sortie du dernier virage. Je suis plutôt surpris d'être si bien placé sur la grille. J'ai fait de mon mieux, j'ai été ralenti par les McLaren, qui tentaient de mettre leurs pneus en température, et finalement je n'ai pas fait de dernière tentative. Mais je me contente de cette place. La manière dont les gars à l'usine nous ont aidés ce week-end est incroyable, les gars de Milton Keynes ne sont pas ici avec nous mais ils poussent vraiment fort et nous sommes vraiment en phase. Je trouve que notre voiture se comporte très bien le dimanche. Mon travail est toujours le même : attaquer au maximum, pour obtenir le meilleur résultat possible.»Lewis Hamilton (McLaren - 3e) : «Je suis content de cette 3e place sur la grille, car l'équipe a fait du très bon travail ce week-end pour trouver les bons réglages sur la voiture. Nous ne sommes pas assez rapides pour être devant eux (les pilotes Red Bull) en qualifications, mais je suis sûr qu'on pourra aller les chercher en course. C'est ce qu'on a pu voir lors des essais libres de vendredi, sur les longs relais, donc je suis très confiant et très excité par cette course. Je pense même que les Ferrari seront peut-être les meilleures dimanche, mais on ne sait pas avec quelle quantité d'essence ils ont réalisé leurs meilleurs temps. Je pense que de toute façon nous sommes très proches les uns des autres. J'ai hâte de faire une course sans problème, d'avoir seulement à me battre pour améliorer mon classement et marquer beaucoup de points.»Kimi Räikkönen (Lotus - 7e) : «Nous avons modifié la voiture après les essais libres de ce matin et nous étions plutôt confiants pour les qualifications. Malheureusement, il semble que nous ayons manqué de grip cet après-midi et cela a été plus difficile que nous le pensions. Je suis assez déçu de partir en septième position parce que je pensais avoir une voiture bien meilleure que cela.»Romain Grosjean (Lotus - 11e) : «Je comptais faire mieux, alors je suis un peu déçu. Mais en termes de stratégie, la onzième place présente un avantage, être la première voiture disposant du choix des pneus pour le départ de la course. Et j'ai deux trains de pneus neufs en réserve pour demain. J'aurais voulu passer en Q3, d'autant que je la manque de deux centièmes, ce qui est frustrant. Mon second tour se passait bien, mais pour une raison que j'ignore, la voiture m'a échappé et j'ai perdu du temps. C'était difficile de tout mettre en place, mais je me sens assez fort pour rapporter des gros points demain.»Jean-Eric Vergne (Toro Rosso - 18e) : «Hier, avec Daniel, nous avons essayé des set-up différents et le mien ne marchait pas très bien, nous avons donc procédé à des changements dans la nuit. Du coup, ce matin, c'était comme repartir d'une feuille blanche. Et ça s'est avéré très compliqué sur la piste, pour trouver le bon équilibre. Je suis déçu d'avoir manqué Q2 pour quelques dixièmes de seconde et je vais essayer de me rattraper en course. J'ai déjà fini dans les points en partant de plus loin, alors pourquoi ne pas le refaire... Quand on voit les performances de Daniel, on se rend compte que la voiture est compétitive.»