Mise à jour : samedi 20 octobre 2012 12:51 | Par l’équipe, l’équipe

A eux les p'tits Anglais



Après avoir dynamité les Scarlets, Clermont s'attaque à Exeter ce samedi (19h00). Méfiance : les Anglais ont tenu tête aux champions en titre, le Leinster, et surfent une vague d'insouciance.«Nous anticipons une victoire du Leinster sur la pelouse des Scarlets. Nous savons donc ce qu'il nous reste à aller chercher à Exeter». Avec une économie de mots qui sied bien au personnage, Vern Cotter décrit à merveille les enjeux de la deuxième journée de la Coupe d'Europe. En tête de la poule 5, Clermont a parfaitement débuté sa saison européenne (bien mieux que l'entame compliquée face aux Scarlets ne pouvait le laisser penser) avec une victoire bonifiée (49-16) de haute tenue. Surtout que, pendant ce temps-là, le Leinster faisait pâle figure face à Exeter et s'imposait dans la plus grande difficulté (9-6). C'est maintenant aux Auvergnats de se mesurer à ces Anglais qui semblent n'avoir peur de rien.Choc attendu en troisième ligne«C'est une équipe qui n'a pas de grands joueurs mais qui a un coeur. Face au Leinster, ils ont joué avec leurs armes. Ils ont une très bonne troisième ligne avec de gros plaqueurs et de bons porteurs de balle», analyse Cotter sur le site de l'ASM. Mais le coach néo-zélandais est lui aussi bien fourni en la matière. A commencer par un certain Damien Chouly, homme du match face à Llanelli et qui s'apprête à retrouver l'équipe de France pour les tests de novembre. L'ASM pourra s'appuyer sur lui pour lancer son jeu, comme c'est souvent le cas depuis le début de la saison. Présent dans le jeu courant, contreur en touche et bon coureur, le néo-clermontois présente un profil à la Harinordoquy bien utile dans les joutes européennes. L'affrontement des troisièmes lignes promet d'être aussi passionnant que déterminant.L'entame des Clermontois le sera également. Ils se sont fait peur face à Llanelli et les premières minutes de la rencontre ne laissaient pas augurer d'un tel succès. Thomas Domingo ne s'était d'ailleurs pas privé pour pointer ce secteur dès la fin du match. Contre des Anglais qui voudront concrétiser les espoirs nés face aux champions d'Europe, Cotter mise sur la plus grande maturité de ses joueurs. «Je crois que face à leur excitation, nous devrons faire preuve de beaucoup de calme. Nous essayerons de les contenir en début de match, puis d'imposer au fil des minutes notre rythme et notre jeu en les privant de munitions». La même tactique que contre les Scarlets en somme. Mais il paraît qu'on ne change pas une tactique qui gagne.

Dernières actualités

  • 23/04/2014 07:50 - l’Equipe

    Vainqueur de la Coupe de la Ligue, samedi, le PSG veut prendre sa revanche sur Evian-TG (18h30), seule équipe à l'avoir battu lors de la phase aller. Mais surtout se rapprocher du titre.

  • 23/04/2014 07:35 - l’Equipe

    Les Lyonnais peuvent profiter de leur match en retard à Toulouse, ce mercredi (18h30), pour se rapprocher d'une qualification en Ligue Europa. Et inciter leur entraîneur à pencher vers une prolongatio...

  • 23/04/2014 08:00 - l’Equipe

    A l'occasion de sa demi-finale aller de Ligue des champions, mercredi soir, le Real Madrid va recroiser une ancienne connaissance : Pep Guardiola. Un entraîneur qui ne lui réussit pas (chiffres opta).

  • 22/04/2014 23:34 - l’Equipe

    Malgré une tactique en 4-5-1 très défensive, José Mourinho a assuré que son équipe ne cherchait pas le 0-0 à tout prix. «Et puis, il vaut mieux ça que de perdre, hein», a-t-il déclaré avant d'affirmer...

  • 23/04/2014 12:43 - l’Equipe

    Tiger Woods va mettre en place une nouvelle compétition caritative, cette fois-ci destinée aux amateurs. Une partie en sa compagnie est notamment à gagner.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

A eux les p'tits Anglaisl’équipel’équipe2012-10-20T10:00:002012-10-20T10:51:00Après avoir dynamité les Scarlets, Clermont s'attaque à Exeter ce samedi (19h00). Méfiance : les Anglais ont tenu tête aux champions en titre, le Leinster, et surfent une vague d'insouciance.«Nous anticipons une victoire du Leinster sur la pelouse des Scarlets. Nous savons donc ce qu'il nous reste à aller chercher à Exeter». Avec une économie de mots qui sied bien au personnage, Vern Cotter décrit à merveille les enjeux de la deuxième journée de la Coupe d'Europe. En tête de la poule 5, Clermont a parfaitement débuté sa saison européenne (bien mieux que l'entame compliquée face aux Scarlets ne pouvait le laisser penser) avec une victoire bonifiée (49-16) de haute tenue. Surtout que, pendant ce temps-là, le Leinster faisait pâle figure face à Exeter et s'imposait dans la plus grande difficulté (9-6). C'est maintenant aux Auvergnats de se mesurer à ces Anglais qui semblent n'avoir peur de rien.Choc attendu en troisième ligne«C'est une équipe qui n'a pas de grands joueurs mais qui a un coeur. Face au Leinster, ils ont joué avec leurs armes. Ils ont une très bonne troisième ligne avec de gros plaqueurs et de bons porteurs de balle», analyse Cotter sur le site de l'ASM. Mais le coach néo-zélandais est lui aussi bien fourni en la matière. A commencer par un certain Damien Chouly, homme du match face à Llanelli et qui s'apprête à retrouver l'équipe de France pour les tests de novembre. L'ASM pourra s'appuyer sur lui pour lancer son jeu, comme c'est souvent le cas depuis le début de la saison. Présent dans le jeu courant, contreur en touche et bon coureur, le néo-clermontois présente un profil à la Harinordoquy bien utile dans les joutes européennes. L'affrontement des troisièmes lignes promet d'être aussi passionnant que déterminant.L'entame des Clermontois le sera également. Ils se sont fait peur face à Llanelli et les premières minutes de la rencontre ne laissaient pas augurer d'un tel succès. Thomas Domingo ne s'était d'ailleurs pas privé pour pointer ce secteur dès la fin du match. Contre des Anglais qui voudront concrétiser les espoirs nés face aux champions d'Europe, Cotter mise sur la plus grande maturité de ses joueurs. «Je crois que face à leur excitation, nous devrons faire preuve de beaucoup de calme. Nous essayerons de les contenir en début de match, puis d'imposer au fil des minutes notre rythme et notre jeu en les privant de munitions». La même tactique que contre les Scarlets en somme. Mais il paraît qu'on ne change pas une tactique qui gagne.