Mise à jour : mardi 9 octobre 2012 12:39 | Par l’équipe, l’équipe

«Pas une inquiétude, une réalité»

Avec le forfait de Lassana Diarra, Didier Deschamps a perdu un joueur à 28 sélections. S'il reconnaît que son milieu manque d'expérience, le sélectionneur assure ne pas être inquiet.


«Pas une inquiétude, une réalité»

«Pas une inquiétude, une réalité»

Avec le forfait de Lassana Diarra, Didier Deschamps a perdu un joueur à 28 sélections. S'il reconnaît que son milieu manque d'expérience, le sélectionneur assure ne pas être inquiet.

On n'ira pas jusqu'à écrire qu'il s'agit d'un gros coup dur pour les Bleus. Même s'il avait pu honorer sa convocation, rien ne dit que Lassana Diarra aurait débuter face à l'Espagne. «Qui sait ?, a plaisanté Didier Deschamps. Personne ne le saura». Dans un secteur où seul Yohan Cabaye excède les 10 sélections, le forfait du milieu de terrain de l'Anzhi Makhachkala ne peut pas être non plus perçu comme complètement anodin. S'il n'avait plus joué en Bleus depuis le Norvège-France (2-1) du mois d'août... 2010, «Lass» faisait partie des rares joueurs d'expérience (28 capes) sur lesquels ''DD'' aurait pu s'appuyer. Au moment de justifier son retour en sélection jeudi dernier, le sélectionneur n'avait d'ailleurs pas hésité à mettre en avant «son vécu».  Touché au dos et dans l'incapacité de prendre l'avion, Diarra a donc laissé sa place au Parisien Clément Chantôme. Le staff des Bleus a été informé de son indisponibilité dimanche via un mail du médecin et de l'entraîneur de l'Anzhi. Pourquoi avoir choisi de le remplacer par un joueur qui n'avait jusqu'ici jamais été appelé plutôt que par un élément plus expérimenté type Yann M'vila ? «J'avais fait un choix au départ, a répondu le sélectionneur. Clément est plus dans le rôle que peut occuper Lassana». Même s'il déplore l'absence de Mavuba, blessé au ménisque, Deschamps s'estime déjà bien pourvu au poste de sentinelle. «Etienne (Capoue) le fait à Toulouse. Maxime (Gonalons) l'a également fait de temps en temps à Lyon».

Avec Chantôme, Deschamps estime avoir sous la main un joueur «avec un gros volume de jeu, qui utilise bien le ballon». Un joueur qui, pour l'instant, a également su faire son trou au PSG en dépit «d'une concurrence très élevée». Un joueur dont les qualités sont déjà louées par ses nouveaux équipiers. «Il a pris énormément d'envergure», souligne par exemple Mathieu Debuchy. «C'est un joueur que j'aime bien, surenchérit Moussa Sissoko. Il s'est beaucoup investi. Ancelotti compte sur lui». Et tant pis s'il ne contribuera pas à élever la moyenne de sélections du milieu tricolore. «Ce n'est pas une inquiétude, c'est une réalité, a préféré évacuer Deschamps. Je ne suis pas inquiet et je ne veux pas que mes joueurs le soient. On va se battre avec nos armes.»

Dernières actualités

  • 23/07/2014 20:15 - l’Equipe

    Comme à Risoul, Jean-Christophe Peraud est le seul des leaders à avoir pu suivre Vincenzo Nibali dans la montée finale. Le Français de 37 ans se rapproche à 8 secondes du podium, à 42 secondes de la d...

  • 23/07/2014 21:28 - l’Equipe

    Toujours privé de nombreux titulaires, le PSG domine Nice (2-1) en match de préparation, mercredi à Béziers. De bon augure à dix jours du Trophée des champions, contre Guingamp.

  • 23/07/2014 18:18 - l’Equipe

    S'il reste sur le podium du Tour de France après la grande étape des Pyrénées, Thibaut Pinot (FDJ.fr) a conscience qu'il est sur un siège éjectable face à la menace de Jean-Christophe Péraud (AG2R La ...

  • 23/07/2014 17:24 - l’Equipe

    Si le maillot à pois Rafal Majka a remporté une deuxième victoire sur ce Tour de France et si Vincenzo Nibali a encore accentué son avance en tête, la bonne affaire a été réalisée ce mercredi par Jean...

  • 23/07/2014 18:51 - l’Equipe

    Romain Bardet (AG2R - La Mondiale) a attaqué dans la descente de Val Louron et joué le rôle d'équipier de luxe pour Jean-Christophe Peraud (4e). « Il n'y a aucune rivalité entre nous», assure le jeune...

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

«Pas une inquiétude, une réalité»Avec le forfait de Lassana Diarra, Didier Deschamps a perdu un joueur à 28 sélections. S'il reconnaît que son milieu manque d'expérience, le sélectionneur assure ne pas être inquiet.l’équipel’équipe2012-10-08T17:50:002012-10-09T10:39:00«Pas une inquiétude, une réalité»Avec le forfait de Lassana Diarra, Didier Deschamps a perdu un joueur à 28 sélections. S'il reconnaît que son milieu manque d'expérience, le sélectionneur assure ne pas être inquiet.On n'ira pas jusqu'à écrire qu'il s'agit d'un gros coup dur pour les Bleus. Même s'il avait pu honorer sa convocation, rien ne dit que Lassana Diarra aurait débuter face à l'Espagne. «Qui sait ?, a plaisanté Didier Deschamps. Personne ne le saura». Dans un secteur où seul Yohan Cabaye excède les 10 sélections, le forfait du milieu de terrain de l'Anzhi Makhachkala ne peut pas être non plus perçu comme complètement anodin. S'il n'avait plus joué en Bleus depuis le Norvège-France (2-1) du mois d'août... 2010, «Lass» faisait partie des rares joueurs d'expérience (28 capes) sur lesquels ''DD'' aurait pu s'appuyer. Au moment de justifier son retour en sélection jeudi dernier, le sélectionneur n'avait d'ailleurs pas hésité à mettre en avant «son vécu».  Touché au dos et dans l'incapacité de prendre l'avion, Diarra a donc laissé sa place au Parisien Clément Chantôme. Le staff des Bleus a été informé de son indisponibilité dimanche via un mail du médecin et de l'entraîneur de l'Anzhi. Pourquoi avoir choisi de le remplacer par un joueur qui n'avait jusqu'ici jamais été appelé plutôt que par un élément plus expérimenté type Yann M'vila ? «J'avais fait un choix au départ, a répondu le sélectionneur. Clément est plus dans le rôle que peut occuper Lassana». Même s'il déplore l'absence de Mavuba, blessé au ménisque, Deschamps s'estime déjà bien pourvu au poste de sentinelle. «Etienne (Capoue) le fait à Toulouse. Maxime (Gonalons) l'a également fait de temps en temps à Lyon».Avec Chantôme, Deschamps estime avoir sous la main un joueur «avec un gros volume de jeu, qui utilise bien le ballon». Un joueur qui, pour l'instant, a également su faire son trou au PSG en dépit «d'une concurrence très élevée». Un joueur dont les qualités sont déjà louées par ses nouveaux équipiers. «Il a pris énormément d'envergure», souligne par exemple Mathieu Debuchy. «C'est un joueur que j'aime bien, surenchérit Moussa Sissoko. Il s'est beaucoup investi. Ancelotti compte sur lui». Et tant pis s'il ne contribuera pas à élever la moyenne de sélections du milieu tricolore. «Ce n'est pas une inquiétude, c'est une réalité, a préféré évacuer Deschamps. Je ne suis pas inquiet et je ne veux pas que mes joueurs le soient. On va se battre avec nos armes.»«Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalit黫Pas une inquiétude, une réalité»