Mise à jour : jeudi 4 octobre 2012 18:41 | Par l’équipe, l’équipe

«Pas en victimes»

S'il ne veut «pas galvauder» le match amical face au Japon le 12 octobre prochain, Didier Deschamps a conscience que la rencontre la plus importante sera celle face à l'Espagne quatre jours plus tard. «Il faut qu'on ait l'objectif de leur poser des problèmes», insiste-t-il.


«Pas en victimes»

«Pas en victimes»

S'il ne veut «pas galvauder» le match amical face au Japon le 12 octobre prochain, Didier Deschamps a conscience que la rencontre la plus importante sera celle face à l'Espagne quatre jours plus tard. «Il faut qu'on ait l'objectif de leur poser des problèmes», insiste-t-il.

«Didier Deschamps, comment gérer les temps de jeu des uns et des autres face au Japon alors que se profile un déplacement important en Espagne, quatre jours plus tard ?C'est une bonne réflexion que j'ai depuis un moment. Entre aujourd'hui (jeudi) et lundi, jour du rassemblement, certains joueurs auront joué trois matches dans la semaine. On fera un point à ce moment-là. Ce match contre le Japon, je ne veux pas le galvauder et le prendre par dessus la jambe, mais le match décisif, c'est l'Espagne. Cette équipe d'Espagne vous semble-t-elle plus prenable qu'à une certaine époque ?Le constat est là : personne n'a réalisé ce qu'ils ont réalisé. Aujourd'hui, c'est la meilleure nation européenne et mondiale. Même s'il leur manque des joueurs (Puyol notamment), même s'ils ont changé pendant l'Euro en jouant sans véritable attaquant axial, ils ont été efficaces, et ils ont gagné. Je suis convaincu qu'on va rencontrer une équipe de très haut niveau, qui a des automatismes. Mais on ne va pas aller là-bas en victimes, en pensant qu'on ne peut pas réaliser quelque chose de bien. Comment faire pour la contrarier ?Il est un peu tôt pour parler de stratégie, mais il faudra limiter l'influence de certains joueurs et leur capacité à avoir le ballon. Ça ne sert à rien de lutter pour la possession de balle, mais il ne faudra pas faire que défendre. Il faut qu'on ait l'objectif de leur poser des problèmes. Il faudra être très bons dans l'utilisation du ballon.

Karim Benzema est en grande forme en ce moment. C'est une bonne nouvelle, non ?Au moins, vous ne me poserez plus de questions là-dessus (rires). Mais bon, vous en trouverez d'autres... Moi, je n'avais aucune inquiétude. Il y a des périodes où les attaquants sont moins efficaces. Hier (mercredi), il a marqué un but magnifique (contre l'Ajax). C'est important pour sa confiance. Karim fait partie des meilleurs attaquants européens. Quand il est titulaire ou quand il entre en jeu, il apporte toujours quelque chose. L'équipe de France a besoin de ses qualités et de son talent.Ferait-il un bon capitaine ?Son niveau footballistique ne se discute pas. C'est une forme de leader par rapport à ce qu'il représente sur le terrain. Il a fait beaucoup d'efforts, il est exemplaire dans la préparation et de la vie de groupe, même si ce n'est pas toujours l'image qu'on lui a accolé. Voilà, aujourd'hui, Hugo (Lloris) est un bon capitaine. Il peut continuer de l'être ce qui ne veut pas dire que je ne peux pas choisir ponctuellement ou sur une période plus longue un joueur de champ.Depuis votre succès face à la Biélorussie, Lloris n'a joué qu'un seul match avec Tottenham. Est-ce un problème ?Il en reste un ce soir, et un autre dimanche. Pourquoi ne pourrait-il pas jouer les deux ? Je ne veux pas me poser un problème là où il n'en existe pas. La valeur d'Hugo, elle est là. Attendons de voir ce qu'il se passera.»

Dernières actualités

  • 23/09/2014 20:54 - l’Equipe

    L'Olympique de Marseille a infligé une sévère défaite au Stade de Reims ce mardi (5-0). Les Marseillais soignent leur différence de buts et confortent leur place de leader.

  • 23/09/2014 14:48 - l’Equipe

    Les traitements à base de fromage demandés par Felix Magath rappellent que les sportifs sont prêts à utiliser les recettes les plus inattendues quand il s'agit de se soigner: huile d'émeu, escalope de...

  • 23/09/2014 18:17 - l’Equipe

    Caen n'a pas l'intention de jouer différemment, mercredi (21h00), face à des Parisiens affaiblis par l'absence d'Ibrahimovic et marqués psychologiquement par leurs résultats décevants. «Il n'y a pas d...

  • 23/09/2014 17:44 - l’Equipe

    Zlatan Ibrahimovic est forfait pour le déplacement du PSG à Caen mercredi (21h00). L'attaquant suédois souffre d'une talalgie gauche (une douleur au talon). Il a passé des examens de contrôle ce mardi...

  • 23/09/2014 18:30 - l’Equipe

    Après le nul concédé face à Lyon (1-1), le Paris Saint-Germain se pose des questions. Crise ? Le mot est peut-être un peu fort pour un club qui en a vu d'autres et des bien pires.

Les vidéos sport

RemonterDescendre

Publicité

«Pas en victimes»S'il ne veut «pas galvauder» le match amical face au Japon le 12 octobre prochain, Didier Deschamps a conscience que la rencontre la plus importante sera celle face à l'Espagne quatre jours plus tard. «Il faut qu'on ait l'objectif de leur poser des problèmes», insiste-t-il.l’équipel’équipe2012-10-04T16:39:002012-10-04T16:41:00«Pas en victimes»S'il ne veut «pas galvauder» le match amical face au Japon le 12 octobre prochain, Didier Deschamps a conscience que la rencontre la plus importante sera celle face à l'Espagne quatre jours plus tard. «Il faut qu'on ait l'objectif de leur poser des problèmes», insiste-t-il.«Didier Deschamps, comment gérer les temps de jeu des uns et des autres face au Japon alors que se profile un déplacement important en Espagne, quatre jours plus tard ?C'est une bonne réflexion que j'ai depuis un moment. Entre aujourd'hui (jeudi) et lundi, jour du rassemblement, certains joueurs auront joué trois matches dans la semaine. On fera un point à ce moment-là. Ce match contre le Japon, je ne veux pas le galvauder et le prendre par dessus la jambe, mais le match décisif, c'est l'Espagne. Cette équipe d'Espagne vous semble-t-elle plus prenable qu'à une certaine époque ?Le constat est là : personne n'a réalisé ce qu'ils ont réalisé. Aujourd'hui, c'est la meilleure nation européenne et mondiale. Même s'il leur manque des joueurs (Puyol notamment), même s'ils ont changé pendant l'Euro en jouant sans véritable attaquant axial, ils ont été efficaces, et ils ont gagné. Je suis convaincu qu'on va rencontrer une équipe de très haut niveau, qui a des automatismes. Mais on ne va pas aller là-bas en victimes, en pensant qu'on ne peut pas réaliser quelque chose de bien. Comment faire pour la contrarier ?Il est un peu tôt pour parler de stratégie, mais il faudra limiter l'influence de certains joueurs et leur capacité à avoir le ballon. Ça ne sert à rien de lutter pour la possession de balle, mais il ne faudra pas faire que défendre. Il faut qu'on ait l'objectif de leur poser des problèmes. Il faudra être très bons dans l'utilisation du ballon.Karim Benzema est en grande forme en ce moment. C'est une bonne nouvelle, non ?Au moins, vous ne me poserez plus de questions là-dessus (rires). Mais bon, vous en trouverez d'autres... Moi, je n'avais aucune inquiétude. Il y a des périodes où les attaquants sont moins efficaces. Hier (mercredi), il a marqué un but magnifique (contre l'Ajax). C'est important pour sa confiance. Karim fait partie des meilleurs attaquants européens. Quand il est titulaire ou quand il entre en jeu, il apporte toujours quelque chose. L'équipe de France a besoin de ses qualités et de son talent.Ferait-il un bon capitaine ?Son niveau footballistique ne se discute pas. C'est une forme de leader par rapport à ce qu'il représente sur le terrain. Il a fait beaucoup d'efforts, il est exemplaire dans la préparation et de la vie de groupe, même si ce n'est pas toujours l'image qu'on lui a accolé. Voilà, aujourd'hui, Hugo (Lloris) est un bon capitaine. Il peut continuer de l'être ce qui ne veut pas dire que je ne peux pas choisir ponctuellement ou sur une période plus longue un joueur de champ.Depuis votre succès face à la Biélorussie, Lloris n'a joué qu'un seul match avec Tottenham. Est-ce un problème ?Il en reste un ce soir, et un autre dimanche. Pourquoi ne pourrait-il pas jouer les deux ? Je ne veux pas me poser un problème là où il n'en existe pas. La valeur d'Hugo, elle est là. Attendons de voir ce qu'il se passera.»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»«Pas en victimes»