Mise à jour : lundi 18 février 2013 16:15 | Par M6&MSN Actualités
Marc Dutroux : son ex-femme libérée

Libération refusée pour Marc Dutroux



Libération refusée pour Marc Dutroux (© FRANCOIS LENOIR/Newscom/RTR)
Suivant
Précédent
Précédent
  • Libération refusée pour Marc Dutroux (© FRANCOIS LENOIR/Newscom/RTR)
  • Des crimes affreux (© Reuters)
  • Michelle Martin est libre (© DR)
  • Sa liberté contestée (© Enex)
  • Le couvent vandalisé (© Enex)
  • 16 ans de réclusion (© Reuters)
  • "Rongée par le remords" (© Enex)
  • La cinquième demande (© Enex)
Suivant
FRANCOIS LENOIR/Newscom/RTRAfficher les vignettes
Précédent1 de 11Suivant
Partager cet article

Libération refusée pour Marc Dutroux

Sans surprise, lundi 18 février, la justice belge a refusé de libérer celui que l'on surnomme l’homme "le plus détesté de Belgique". Le tribunal a suivi les avis, tous négatifs, des psychiatres, du parquet comme de la direction de la prison où le meurtrier pédophile est incarcéré.
La justice belge a notamment souligné "l'absence de perspective de réinsertion" de Dutroux et le danger de le voir récidiver. Dans son dossier, il avait indiqué vouloir devenir carrossier ou plombier indépendant.
La mère elle-même du pédophile a déclaré dans Le Soir Magazine est fermement opposée à sa sortie de prison : "Marc n'est pas prêt pour être libéré parce qu'il veut toujours attribuer aux autres la responsabilité de ses actes. Je suis certaine qu'il va  recommencer. Il n'a aucun sens des réalités", a-t-elle déclaré, en affirmant que son fils "avait dit qu'il allait (la) tuer, ainsi que son père, afin d'hériter  plus vite".

Comparution à huis clos

Il y a deux semaines, Marc Dutroux avait comparu à huis clos pendant deux heures, devant le tribunal d'application des peines (TAP) qui siégeait au palais de justice de Bruxelles. Marc Dutroux, 56 ans, souhaitait obtenir le droit de pouvoir purger sa peine à domicile sous la surveillance d'un bracelet électronique.
Pour cette comparution exceptionnelle, le tribunal avait été placé sous très haute surveillance. Marc Dutroux a échappé aux nombreuses caméras en pénétrant par une porte dérobée dans la salle d'audience.

Une demande qui choque les victimes

Trois des victimes du pédophile ont saisi fin janvier la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) à Strasbourg pour protester contre cette procédure.
Laetitia Delhez, séquestrée durant six jours par Dutroux en 1996 quand elle avait 14 ans, sa mère, et Jean-Denis Lejeune, le père de la petite Julie, retrouvée morte dans une propriété du pédophile, veulent faire condamner l'Etat belge afin que les victimes soient réellement consultées lorsqu'un condamné introduit une demande devant le TAP.

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Etes-vous favorable au maintien du gel de la rémunération des fonctionnaires ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    60 %
    Oui
    46 187 Votes
  2.  
    36 %
    Non
    28 263 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    3 205 Votes

Réponses: 77 655
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard