lundi 19 décembre 2011 13:03
Les pires régimes du monde

Turkménistan : la succession de Niazov



Turkménistan : la succession de Niazov (© ©AFP)
Suivant
Précédent
Précédent8 de 10Suivant
Partager cet article

Autre "monument" disparu de la dictature, à l'Est, cette fois-ci : Saparmourat Niazov pilotait le Turkménistan d'une main de fer, cumulant les fonctions de chef de l'Etat, de chef du gouvernement, de commandant suprême de l'armée, et de président du "Parti démocratique du Turkménistan", seul parti autorisé du pays, jusqu'à sa mort, le 21 décembre 2006. Si son successeur, Gourbangouly Berdymoukhamedov, a mis fin au délirant culte de la personnalité de Niazov, il n'a en rien amélioré les conditions de vie et les droits du peuple turkmène.

A voir également :

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

TER : êtes-vous favorable au remplacement des contrôleurs par des portiques d'accès ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    29 %
    Oui
    2 252 Votes
  2. 64 %
    Non
    5 063 Votes
  3.  
    7 %
    Sans opinion
    551 Votes

Réponses: 7 866
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard