lundi 19 décembre 2011 13:03
Les pires régimes du monde

Corée du Nord : Kim Jong-Il est mort



Corée du Nord : Kim Jong-Il est mort (© ©reuters)
Suivant
Précédent
Précédent1 de 10Suivant
Partager cet article

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Il est mort samedi d'une crise cardiaque, léguant à son fils Kim Jong-Un désigné pour sa succession, un pays parmi les plus fermés au monde, doté de l'arme nucléaire mais isolé au plan diplomatique, ainsi qu'une économie moribonde.

Kim Jong-Il, dont la santé s'était rapidement dégradée après un accident cérébral en 2008, était âgé de 69 ans, selon sa biographie officielle.

Il dirigeait d'une main de fer depuis la mort de son père, Kim Il-sung, en 1994, la République populaire démocratique de Corée (RPDC), unique dynastie communiste de l'Histoire où règnent culte exacerbé de la personnalité, censure, exécutions et internements arbitraires dans des camps considérés par les ONG comme des mouroirs de masse.

Kim Jong-Un, plus jeune fils du dirigeant Kim Jong-Il, a été décrit très officiellement comme le "grand successeur" de son père.

"A l'avant-garde de la révolution coréenne se trouve à présent Kim Jong-Un, grand successeur de la cause révolutionnaire du Juché et chef remarquable de notre parti, de notre armée et de notre peuple", a rapporté l'agence officielle nord-coréenne.

Le Juché désigne l'idéologie développée par le fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung, père de Kim Jong-Il et grand-père de Kim Jong-Un, mélange de communisme et d'autosuffisance.

Les Etats-Unis ont immédiatement fait savoir qu'ils surveillaient la situation "de près" en soulignant que Washington souhaitait la "stabilité" dans la péninsule coréenne.

Le ministre des Affaires étrangères britannique, William Hague, a estimé que la mort de Kim Jong-Il "pourrait être un tournant pour la Corée du Nord",.

En Corée du Sud, l'armée a été placée en état d'alerte et le gouvernement a annoncé une réunion en urgence de son Conseil de sécurité national. Les deux Corées restent techniquement en état de conflit armé depuis l'armistice précaire signé à l'issue de la guerre de Corée (1950-53).

Les Sud-Coréens oscillaient entre craintes et espoir lundi matin à Séoul.

Découvrez les pires dictatures du monde

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Faut-il supprimer les 35 heures ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    50 %
    Oui
    42 788 Votes
  2.  
    46 %
    Non
    39 814 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    3 408 Votes

Réponses: 86 010
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard