mercredi 31 août 2011 10:29
Japon : la menace nucléaire

Japon: arrêt de 2 réacteurs nucléaires supplémentaires, 80% du parc stoppés



Des employés à la cantrale de Fukushima (© TEPCO / AFP / Archives)
Suivant
Précédent
Précédent
  • Japon : la menace nucléaire (© ©Reuters)
  • Des employés à la cantrale de Fukushima (© TEPCO / AFP / Archives)
  • Le combustible nucléaire pourrait avoir percé les cuves des réacteurs de la centrale (© Ouvriers vérifiant les indicateurs de pression dans un des réacteurs (c) Reuters)
  • Deux ouvriers sont entrés dans le bâtiment du réacteur n°1 (© Photo d'un réacteur endommagé à Fukushima fournie par Tepco © AFP)
  • L'accident nucléaire élevé au niveau 7 (© Policiers respectant une minute de silence à quelques kilomètres de Fukushima © Reuters)
  • Fuites d'eau à la centrale d'Onagawa (© Vue aérienne de la centrale d'Onagawa dans la préfecture du Miyagi © Reuters)
  • Du plutonium dans le sol (© Photo livrée par Tepco d'ouvriers à l'extérieur de la centrale de Fukushima Daiichi / Reuters)
  • Tepco demande de l'aide à la France (© Reuters)
Suivant
TEPCO / AFP / ArchivesAfficher les vignettes
Précédent2 de 30Suivant
Partager cet article

Mercredi 31 août - 10h25

Les compagnies d'électricité Kyushu Electric Power et Shikoku Electric Power s'apprêtent à arrêter pour maintenance d'ici dimanche deux de leurs réacteurs nucléaires, respectivement les 42e et 43e mis hors service au Japon sur un total de 54, soit quelque 80%.

L'unité Sendai N°2 (sud-ouest) de Kyushu Electric Power, qui avait été remise en activité début août 2010, sera arrêtée jeudi, et la tranche Ikata N°1 de Shikoku Electric Power, relancée également dans les premiers jours d'août 2010, sera stoppée dimanche, ont précisé séparément les deux compagnies.

A partir de jeudi, Kyushu Electric Power n'aura plus que deux réacteurs en service sur six, et Shikoku Electric Power un sur trois à compter de dimanche.

De fait, au total, il ne restera plus à la fin de la semaine que 11 réacteurs en exploitation commerciale dans tout le Japon, sur un parc de 54 unités, ce qui ne représentera qu'un cinquième de la capacité de puissance de l'ensemble. Cinq unités supplémentaires doivent en outre être arrêtées d'ici au 31 décembre, tandis que nul ne sait quand seront réactivés celles déjà stoppées.

A la suite du tremblement de terre et du tsunami qui, le 11 mars, ont engendré l'accident à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi, une quinzaine de réacteurs ont été subitement arrêtés dans les centrales du nord-est, puis deux autres tranches présentant des risques à Hamaoka (centre).

Le redémarrage de tous les autres réacteurs stoppés pour maintenance ou à cause des secousses sismiques est conditionné à de nouveaux tests de résistance (notamment vis-à-vis des catastrophes naturelles) et à l'approbation des autorités locales, ce qui retarde l'échéancier habituel.

La réduction de capacité de production électrique nucléaire force les entreprises et particuliers à minimiser leur consommation.

Voir le dossier spécial Japon

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Faites-vous confiance aux vaccins ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    49 %
    Oui
    45 988 Votes
  2.  
    47 %
    Non
    45 248 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    4 066 Votes

Réponses: 95 302
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard