Mise à jour : dimanche 13 janvier 2013 19:15 | Par M6&MSN Actualités
Il y a un an, le naufrage du Costa Concordia

Costa Concordia : un an après le naufrage



Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
Suivant
Précédent
Précédent
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
  • Costa Concordia : un an après le naufrage (© TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés)
Suivant
TONY GENTILE/Newscom/RTR – Les familles endeuillés Afficher les vignettes
Précédent14 de 149Suivant
Partager cet article

Un an après, les familles des victimes se recueillent

Des centaines de fleurs jetées à la mer pour rendre hommage à la mémoire de leurs proches disparus, il y a un an jour pour jour... Dimanche 13 janvier 2013, les familles de victimes du naufrage du Concordia se sont rendues sur l'île du Giglio pour une cérémonie, à l'occasion du premier anniversaire du naufrage du Concordia. Toute la journée sera jalonnée de moments de recueillements en mémoire aux naufragés, notamment avec l'inauguration d'une plaque de bronze apposée à l'entrée du petit port du Giglio avec les noms des victimes. Symboliquement, un remorqueur a emporté le rocher pour le repositionnner à son endroit initial, comme pour tout remettre en ordre. Des dizaines de rescapés ont également fait le voyage pour se rendre sur le lieu du drame. Parmi les officiels venus au Giglio, Gregorio de Falco, chef de la capitainerie du port de Livourne, qui avait ordonné au capitaine Francesco Schettino de retourner à bord. A 20h45, heure du naufrage du Costa Concordia, une minute de silence sera observée, avant la mise à la mer de 32 lanternes lumineuses...

Une épave à renflouer

Le 13 janvier 2012, vers 20h, le Costa Concordia, un navire de croisière, heurtait un rocher près de l'île de Giglio, au large de la Toscane, en Italie. Une voie d'eau s'était formée alors dans le bateau, qui avait commencé à chavirer. Un an après les faits, l'épave du paquebot gît toujours sur le flanc. Le plan de sauvetage, réalisé par le consortium américano-italien Titan-Micoperi, a pris du retard : la procédure s'avère plus compliquée que prévue. L'épave doit être stabilisée, puis basculée et remorquée jusqu'à un port italien, où elle sera démantelée. Le renflouage ne pourra pas avoir lieu avant l'été prochain. Le chantier ne n'est d'ailleurs pas arrêté pendant cette journée de commémoration, même si à l'approche des familles, les ouvriers sur l'épave ont observé une minute de silence.     

Une cérémonie commémorative

Un an après le drame, cette cérémonie commémorative, sur l'île du Giglio a rassemblée 80 naufragés français. D'autres célébrations sont prévues dans plusieurs villes européennes, dont Paris. Lors du naufrage, 4.229 passagers et membres d'équipage de plus de 40 nationalités se trouvaient à  bord. Trente-deux personnes ont trouvé la mort, dont six Français. Deux corps n'ont jamais été retrouvés.

Bientôt le procès ?

Ouverte après le naufrage par le parquet de Grosseto (Toscane), afin de déterminer les causes de l'accident, l'enquête a été bouclée en décembre dernier. Huit personnes devraient être renvoyées en justice. Parmi elles, le capitaine du navire, Francesco Schettino, concentre les critiques. Ce dernier est accusé d'avoir provoqué le naufrage, en rapprochant le navire trop près des côtes, afin de saluer les habitants de l'île, comme le veut la tradition, puis d'avoir abandonné son poste, en quittant le paquebot avant les naufragés. Des faits passibles de vingt ans de prison. La date exacte du procès n'est pas encore connue, mais il pourrait s’ouvrir au mois de mars.

2.000 naufragés indemnisés

Parallèlement, la procédure d'indemnisation des naufragés est en cours. Selon Costa Croisières, environ 2.000 d'entre eux, dont 180 Français, ont accepté les 11.000 euros proposés par la compagnie propriétaire du bateau. Certains ont refusé cet argent et ont lancé des actions collectives en justice, notamment aux Etats-Unis. 

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Nicolas Sarkozy peut-il gagner l’élection présidentielle de 2017 ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    38 %
    Oui
    3 395 Votes
  2.  
    59 %
    Non
    5 133 Votes
  3.  
    3 %
    Sans opinion
    307 Votes

Réponses: 8 835
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard