vendredi 12 octobre 2012 19:03
Hollande : l'autre discours de Dakar

Hollande veut écrire une "nouvelle page" avec l'Afrique



Hollande veut écrire une "nouvelle page" avec l'Afrique (© Reuters)
Suivant
Précédent
Précédent1 de 27Suivant
Partager cet article

Hollande veut écrire une "nouvelle page" avec l'Afrique
Cinq ans après le discours très controversé de Dakar de Nicolas Sarkozy, celui de François Hollande, arrivé vendredi 12 octobre à Dakar, était très attendu. Le président français accompagné de Valérie Trierweiler a été reçu en début d’après-midi, à la sortie de l'avion, par son homologue sénégalais, Macky Sall. Le temps de rejoindre le palais présidentiel, les deux présidents ont été acclamé par la foule dans les rues de la capitale sénégalaise.

Deux présidents, une conférence de presse
Dans un premier temps, les deux présidents ont donné usne conférence de presse commune, au palais présidentiel de Dakar. Ils se sont prononcés ensemble pour une reconnaissance morale de la traite négrière. "On ne l'oublie pas (...) mais ça ne doit pas être un facteur limitant pour nos projets de développement. La reconnaissance morale devrait suffire, c'est dans le partenariat que nous devrons nous épauler", a déclaré Macky Sall. Et François Hollande d'exprimer sa  "grande confiance dans l'avenir du Sénégal et de l'Afrique" a-t-il déclaré.

Hollande : "Le temps de la Françafrique est révolu"
Le président français s'est ensuite exprimé à la tribune de l'Assemblée nationale sénégalaise pour prononcer son premier grand discours sur les relations entre la France et l'Afrique. Il a entamé son allocution par des mots qui contrastaient avec ceux de Nicolas Sarkozy en 2007 : "Je considère les Africains comme des partenaires, des amis. Je veux leur parler librement, le faire sans ingérence mais avec exigence. (...) Il n'y a pas de développement économique, ni de vrai progrès social sans démocratie" a déclaré François Hollande.
Et d'ajouter : "Le temps de ce que l'on appelait la Françafrique est révolu : il y a la France, il y a l'Afrique, il y a le partenariat entre la France et l'Afrique, avec des  relations fondées sur le respect, la clarté et la solidarité" a déclaré solennellement François Hollande.
En substance le président français s'est attaché à promouvoir les liens entre le France et l'Afrique et a effacer les mots de son prédécesseur.
Dans une interview accordé la veille, le président de la République avait prévenu de son intention : "je ne viens pas faire un discours pour effacer un précédent, je viens  prononcer un discours pour écrire avec l'Afrique une nouvelle page" avait déclaré François Hollande.

Sarkozy : le discours de Dakar très controversé
Le 26 juillet 2007, Nicolas Sarkozy, récemment élu à la tête de la France, effectuait lui aussi, une visite à Dakar. Lors de cette visite inaugurale en Afrique il avait prononcé le "discours de Dakar" qui avait suscité une vive polémique. Nicolas Sarkozy avait vu dans "l'homme africain (qui) n'est pas assez entré dans l'histoire', le "drame africain". Des mots inspirés par la plume d'Henri Guaino.

Hollande : première tournée africaine
Après cette première étape à Dakar, au Sénégal, François Hollande doit visiter l'île de Gorée, lieu de mémoire de la traite négrière située au large de Dakar. Puis, il doit poursuivre sa tournée africaine et se rendre, samedi 13 octobre, au sommet de la francophonie, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Mais la visite du président français à son homologue congolais, Joseph Kabila, s'annonce sous tension, puisque 3 jours à peine avant son départ, François Hollande jugeait "la situation dans ce pays tout à fait inacceptable sur le plan des droits, de la démocratie, et de la reconnaissance de l'opposition". La riposte ne s'était pas fait attendre du côté de la RDC : "Nous sommes le pays le plus avancé dans les droits de l'opposition" avait affirmé le porte-parole du gouvernement congolais.

Voir aussi :

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Avez-vous confiance dans le stockage de photos sur Internet ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    9 %
    Oui
    1 910 Votes
  2. 87 %
    Non
    18 086 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    808 Votes

Réponses: 20 804
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard