Mise à jour : vendredi 7 février 2014 16:23 | Par Samuel Duhamel, M6info

Brésil : une enseignante filmée en train de pratiquer une fellation sur un garçon de 13 ans



Brésil : une enseignante filmée en train de pratiquer une fellation sur un garçon de 13 ans

Les images ont été diffusées sur le web il y a dix jours. Dans une vidéo de sept minutes et trente-et-une secondes, on voit une enseignante de 30 ans pratiquer une fellation sur un adolescent de 13 ans. C'est ce dernier qui a filmé la scène avec son téléphone portable. La professeure savait qu'elle était filmée. On la voit même dans la vidéo demander au garçon de ne « prêter le téléphone à personne. »

La professeure a reconnu les faits

L'enseignante donnait des cours de soutien en portugais et mathématiques au jeune homme dans la ville de Palmas de Monte Alto (nord-est du pays). Entendue par la police, elle a reconnu les faits et risque désormais une condamnation à de la prison ferme pour « viol sur personne vulnérable ». L'information a été publiée lundi dernier par le site Correio24horas. Interrogé par les journalistes, Custódio Lacerda, l'avocat de l'enseignante, est revenu sur les faits reprochés à sa cliente : « Devant la police, elle a tout avoué. La relation intime s'est déroulée il y a environ un mois et le garçon était consentant. Ma cliente est surprise par le retentissement médiatique de cette affaire qu'elle considère comme parfaitement normale. Elle ne pensait pas que l'adolescent allait publier les images sur Internet. D'après elle, cela prouve qu'il n'est pas si candide ! En l'état actuel de l'enquête, il est de toute manière trop tôt pour parler de viol sur personne vulnérable. »

Réfugiée dans sa famille

L'enseignante, par ailleurs étudiante en droit, ne se rendait plus à son travail depuis la diffusion de la vidéo. « Pour échapper à la pression médiatique liée à cette histoire, elle est allée se réfugier dans la maison de ses parents où elle reçoit le soutien de sa famille et de ses amis » a expliqué son avocat. Jusqu'à l'année dernière, elle travaillait comme fonctionnaire à la mairie de la petite ville de Palmas de Monte Alto (environ 20 000 habitants).

Le père de l'adolescent souhaite que l'affaire soit classée

L'enseignante devrait à nouveau être auditionnée ce lundi d'après le journal A Tarde. L'adolescent et son père ont déjà été entendus par les autorités. Ce dernier a indiqué au portail d'informations régionales A Folha do Vale qu'il avait défendu l'enseignante lors de sa déposition et qu'il souhaitait que l'affaire soit classée :« Je connais bien cette professeure. Elle nous beaucoup aidé mon fils et moi quand ma femme est décédée il y a quatre mois. Cela lui arrivait même de dormir à la maison dans une chambre séparée. Je n'ai rien remarqué de particulier entre elle et mon fils à l'époque. » Interrogé sur l'état de santé de son fils, le père a répondu qu'il allait bien. « Il continue à étudier normalement. »

Rosilene de Almeida Régis, l'inspectrice de police chargée de l'enquête, a expliqué à la presse que le père de l'adolescent ne pouvait pas obtenir le classement du dossier. « La Justice va être saisie. C'est à elle de décider du sort de l'enseignante » a-t-elle affirmé.

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

En période de crise, les ministres doivent-ils partir en vacances ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    32 %
    Oui
    19 822 Votes
  2.  
    61 %
    Non
    37 591 Votes
  3.  
    7 %
    Sans opinion
    4 118 Votes

Réponses: 61 531
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le plus

suivez-nous

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard