Laurent Gbagbo le 2 mai 2011 à Korhogo

"Laurent Gbagbo aurait du être entendu demain (mercredi), mais ses avocats ne sont pas prêts. Nous avons décidé de reporter de quelques jours, au vendredi 6 mai", a déclaré Simplice Kouadio Koffi.

M. Koffi procèdera lui-même à l'audition de l'ex-chef d'Etat, accompagné d'officiers de police judiciaire issus de la police et de la gendarmerie, a-t-il précisé.

M. Gbagbo a été arrêté le 11 avril à la résidence présidentielle à Abidjan, après une offensive de plusieurs jours des forces du président élu Alassane Ouattara, appuyées par la force française Licorne et l'ONU.

Détenu d'abord au Golf hôtel d'Abidjan, quartier général de M. Ouattara, M. Gbagbo a été transféré à Korhogo (nord).

Il a reçu lundi la visite d'une délégation du groupe dit des Elders (Anciens) menée par l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et l'archevêque sud-africain Mgr Desmond Tutu, qui l'a trouvé "en bonne santé".