jeudi 14 juin 2012 15:17
Afghanistan : hommage national aux Invalides

François Hollande rend hommage aux soldats tués en Kapisa



François Hollande rend hommage aux soldats tués en Kapisa (© Reuters)
Suivant
Précédent
- (début dans 5 secondes)
Autres galeries sur le même sujet

Précédent23 de 23Suivant
Partager cet article

Jeudi 14 juin, le chef de l'Etat, François Hollande a présidé une cérémonie d'hommage national aux quatre soldats tués en Afghanistan, le samedi 9 juin, en présence notamment de l'ancien président Nicolas Sarkozy dont c'était la première sortie officielle depuis la passation de pouvoir. Comme le veut le protocole, les anciens chefs d'Etat et Premiers ministres sont conviés à la cérémonie. Alain Juppé, Lionel Jospin, Dominique de Villepin, Edith Cresson et Valéry Giscard d'Estaing étaient également présents, tout comme plusieurs membres du gouvernement dont le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, Jean-Yves Le Drian (Défense), Kader Arif (Anciens combattants), Christine Taubira (Justice) ou encore Pierre Moscovici (Finances).

L'hommage a débuté peu après 9h30 avec une cérémonie religieuse en la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Les quatre cercueils recouverts du drapeau tricolore ainsi que des photos des soldats ont été alignés dans le transept de la cathédrale.

Vers 10h10, une cérémonie militaire a ensuite eu lieu dans la cour d'honneur des Invalides. Après avoir passé les troupes en revue, François Hollande a prononcé un éloge funèbre, puis a décoré les quatre soldats à titre posthume. Le chef de l'Etat a rendu hommage aux forces armées : "La France doit à son armée une part éminente de ce qu'elle est aujourd'hui, de sa grandeur, de son indépendance, de son rayonnement dans le monde, d'être restée une nation libre", a-t-il déclaré, en soulignant que les quatre soldats tués samedi "sont morts pour des valeurs justes et hautes". "Lutter contre le fanatisme, le terrorisme, la haine aveugle, aider fraternellement un peuple à retrouver le chemin de sa souveraineté, tel était la mission de nos quatre compatriotes" a-t-il poursuivi avant de leur exprimer "au nom de la France, notre gratitude". S'adressant aux familles des soldats engagés en Afghanistan, François Hollande a salué le "courage discret, silencieux, intime", que nécessite le fait d'avoir un parent exposé au risque. Le président a évoqué "la peur de perdre un proche, de le voir revenir blessé, handicapé", avant d'adresser ses pensées aux cinq soldats blessés dans l'attentat de samedi, et aux 700 blessés français depuis le début du conflit. Il s'est également engagé à ce que le retrait des forces françaises d'Afghanistan, qui débutera "dans les prochaines semaines", se fasse "dans l'ordre et la sécurité".

Samedi 9 juin, l'adjudant-chef Thierry Serrat, 46 ans, le maréchal des logis Stéphane Prudhom, 32 ans, le maréchal des logis Pierre-Olivier Lumineau, 26 ans et le brigadier Yoann Marcillan, 24 ans ont perdu la vie dans un attentat suicide en Kapisa, une région instable de l'Afghanistan. Les soldats étaient issus du 40e régiment d'artillerie de Suippes (Marne) et du 1er Groupement interarmées des actions civilo-militaires de Lyon. Cinq autres soldats français ont été blessés au cours de l'attaque, dont deux grièvement.
Depuis le début de l'intervention occidentale en Afghanistan en 2001, 87 militaires français ont été tués. Le retrait anticipé des troupes, voulu par le nouveau président François Hollande, débutera en juillet. D'ici la fin de l'année, 2.500 des 3.500 militaires stationnés dans le pays seront rapatriés.

Voir aussi :

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

L'homme pourra-t-il vivre un jour sur une autre planète ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    53 %
    Oui
    33 834 Votes
  2.  
    39 %
    Non
    25 111 Votes
  3.  
    8 %
    Sans opinion
    5 278 Votes

Réponses: 64 223
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard