jeudi 23 août 2012 20:37
Restauration du Christ : oh mon Dieu !

Restauration du Christ : oh mon Dieu !



Restauration du Christ : oh mon Dieu ! (© Enex)
Suivant
Précédent
Précédent1 de 15Suivant
Partager cet article

Restauration du Christ : oh mon Dieu !
Sur Internet, elle a été baptisée "la pire restauration artistique de l'histoire". Et à l'origine de ce massacre pictural, qui déchaîne l'hilarité en Espagne et ailleurs, Cecilia Giménez, une femme octogénaire.
Depuis plusieurs années, selon ses dires, cette artiste en herbe a entrepris de restaurer une œuvre du début du siècle, un "Ecce Homo" représentant le Christ aux traits fins, coiffé d'une couronne d'épines. Aujourd'hui, plus rien de commun entre l'ancien portrait et cette figure mal dégrossie, au nez et à la bouche plus qu'approximatifs, d'un pelage étrange.
"Plus que la valeur de la peinture en soit, c'est le fait qu'une action incontrôlée de ce genre se produise", s'insurge Manuel Gracia Rivas, président d'un centre d'études du patrimoine de Borja, qui a donné l'alerte sur la restauration ratée.
En colère, le maire-adjoint de la ville, gestionnaire de l'église qui possède l'œuvre, songe à déposer plainte et fait tout pour réparer les dégâts. "On saura la semaine prochaine combien nous coûtera la restauration. Une équipe va venir et va travailler avec la dame. Ils veulent savoir quelle technique et quels matériaux elle a utilisé. Cela permettra d'évaluer le coût de la restauration", indique Juan Maria de Ojeda.
De son côté, l'artiste octogénaire déplore : "Je ne comprends pas pourquoi il y a une polémique, je n'ai même pas pu me défendre. Je voulais terminer ma restauration et on m'a formellement interdit de le faire, on m'a dit "n'y touche plus, une professionnelle va s'en charger".
L'affaire a, depuis, largement dépassé le cadre de la commune de la Borja. Sur Internet, des dizaines de parodies de la restauration circulent, montrant les visages de personnalités célèbres comme Juan Carlos ou encore le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, revisités à la manière du tableau.
Jeudi 24 août, une pétition a même été lancée par des internautes, demandant à la ville de laisser l'œuvre telle qu'elle est. Comparant non sans humour le style de Cecilia Giménez à celui de Modigliani ou encore Goya, le texte affirme que la peinture "est un reflet intelligent de la situation politique et sociale de notre temps". Jeudi 24 août, en quelques heures, plus de 5 000 personnes y avaient déjà apposé leur signature.
Précisons tout de même que l'œuvre, peinte en deux heures, n'a pas une grande valeur artistique à l'origine et n'était pas classée...

Voir aussi :

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Faut-il supprimer les 35 heures ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    49 %
    Oui
    34 890 Votes
  2.  
    47 %
    Non
    32 936 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    2 834 Votes

Réponses: 70 660
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard