Mise à jour : jeudi 27 mars 2014 20:04 | Par La rédaction, M6info
Facebook : pour le meilleur et pour le pire

Un message qui coûte très cher



Un message qui coûte très cher - 2 (© Capture d'écran Facebook)
Suivant
Précédent
Précédent
  • Abandonnée dans un fast-food à la naissance, elle retrouve sa mère grâce à Facebook - 1 (© Capture d'écran Facebook)
  • Un message qui coûte très cher - 2 (© Capture d'écran Facebook)
  • La première décennie de Facebook - 3 (© Reuters)
  • Les vidéos violentes sur Facebook décriées - 4 (© c Duncan Andison Corbis)
  • Après une polémique, Facebook retire "Mein Kampf" de la liste des livres recommandés - 5 (© Getty Images)
  • Une page "Adopte un gitan" crée la polémique - 6 (© Capture d'écran Facebook)
  • Université Dauphine : recruter des étudiants selon leur profil Facebook - 7 (© Bloomberg via Getty Images Getty)
  • Des informations personnelles partagées involontairement - 8 (© Bloomberg via Getty)
Suivant
Capture d'écran FacebookAfficher les vignettes
Précédent2 de 25Suivant
Partager cet article

15 mars 2014 - Dana Snay aurait mieux fait de s'abstenir de poster un message sur son mur Facebook. A cause de quelques mots, cette adolescente a fait perdre 80 000 dollars, soit un peu plus de 58 000 euros à ses parents, raconte USA Today.

Après avoir appris que son père avait gagné son procès contre une école de Miami qu'il poursuivait en justice pour licenciement abusif, la fille de l'ex-directeur de l'établissement a fait éclater sa joie sur le réseau social. "Maman et papa Snay ont gagné face à l'école Gulliver. Gulliver est désormais le financeur officiel de mes vacances en Europe cet été. PRENDS ÇA".

Sauf que pour toucher les 80 000 dollars de dommages et intérêts, les juges avaient ordonné que cette accord reste secret. Une clause qu'ignoraient Dana et ses 1 200 amis Facebook.

Le juge en charge de l'affaire n'ont pas manqué de rappeler qu'une telle déclaration rompait l'accord de confidentialité et l'école a fait annuler la somme que Patrick Snay aurait dû toucher. L'intéressé peut toujours déposer un recours devant la Cour Suprême de Floride.

Lire aussi :

Réseaux sociaux : les tendances incontournables

Réseaux sociaux : mode d'emploi

Felfie : les agriculteurs envahissent les réseaux sociaux

Réseaux sociaux : le photobombing ou l'art de gâcher les photos

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Déficit public : comprenez-vous les sacrifices demandés par Manuel Valls ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    26 %
    Oui
    14 996 Votes
  2. 71 %
    Non
    40 918 Votes
  3.  
    3 %
    Sans opinion
    2 043 Votes

Réponses: 57 957
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard