mercredi 10 octobre 2012 17:44
Comment survivre à un crash aérien ?

Mieux vaut éviter la Première classe



Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
Suivant
Précédent
Précédent
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
  • Mieux vaut éviter la Première classe (© Capture d'écran)
Suivant
Capture d'écranAfficher les vignettes
Précédent1 de 28Suivant
Partager cet article

Mieux vaut éviter la Première classe

Que se passe-t-il dans un avion lorsqu'il s'écrase ? C'est pour répondre à cette question qu'un crash test aérien grandeur nature a été effectué avec un Boeing 727 dans le désert mexicain. Cette expérience exceptionnelle a été menée par la chaîne Discovery pour son magazine de reportages "Curiosity" qui s'est associée à une société de production. A bord de l'appareil, des dizaines de mannequins ont été placés et 38 caméras ont filmé l'accident. Les pilotes, eux, ont sauté en parachute juste avant l'impact. Coût de l'opération : 1,2 million euros.

Ce crash-test, entouré par une équipe de chercheurs, permet également de tirer quelques enseignements qui peuvent vous sauver la vie. Et pour avoir une chance de survie - tenez-vous bien - mieux vaut avoir réservé une place parmi les moins chères, celles qui sont situées à l'arrière. A l'avant, aucune chance de s'en sortir : les sièges en Première classe et le cockpit sont totalement broyées au moment de l'impact. Mais cela ne suffit pas, il faut bien sûr avoir mis sa ceinture et être en position de sécurité, la tête baissée en avant, protégée par les bras.

D'autres tests ont également été menés notamment dans la situation d'un enfant qui voyage sur les genoux d'un parent. Cette possibilité qui permet d'économiser le prix d'une place peut être tragique pour le bébé. Les chercheurs sont catégoriques : un adulte qui tient un bébé sur ses genoux ne pourra pas le maintenir lors du crash.

Si les images sont impressionnantes et que vous avez tendance à serrer un peu fort le bras de votre voisin lors de turbulences, rassurez-vous : l'avion est le moyen de transport le plus sûr.

Voir aussi :

publicité

magazines m6magazine 66 Minutesmagazine Capitalmagazine Zone Interditemagazine Enquête Exclusive

fil info

RemonterDescendre

question du jour

Faites-vous confiance aux vaccins ?

Merci d'avoir été parmi les premiers à voter. Les résultats seront disponibles prochainement. Voir les résultats sans voter

  1.  
    49 %
    Oui
    46 039 Votes
  2.  
    47 %
    Non
    45 296 Votes
  3.  
    4 %
    Sans opinion
    4 071 Votes

Réponses: 95 406
Sondage à valeur non scientifique, mis à jour chaque minute.

Le dernier JT

le top

recommandations

On en parle sur twitter

Aucun tweet(s) disponible(s). Essayez svp plus tard